• (011) Vallée d'Ossau - Haute vallée d'Ossau rive droite

    * Pic de Peyrelue (2441 m.) depuis le pont de Peyrelue

    * Pic de Peyrelue (2441 m.) par la Géougue de Peyrelue depuis le pont de Peyrelue

    * Crête de Peyrelue (2309 m.) un vendredi 13 depuis le pont de Peyrelue

    * Pic de l'Ouradé Occidental (2527 m.) depuis le pont de Peyrelue

    * Circuit Ouradé (2527 m.) pic de Peyrelue (2441 m.) depuis le pont de Peyrelue

    * Punta Ferraturas (2642 m.) par la crête de Peyrelue depuis le pont de Peyrelue

    * Pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 m.) depuis le col du Pourtalet sur neige en raquettes

    * Pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 m.) depuis Tourmont

    * Pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 m.) par la crête Nord-Ouest de la Pène de l'Ours

    * Baldetosas ou petit pic de Peyrelue (2242 m.) depuis le col du Pourtalet sur neige en raquettes

    * Col de Soques (2487 m.) depuis le Caillou de Soques

    * Lacs d'Arrémoulit (2260 m.) et d'Arrious (2285 m.) depuis le Caillou de Soques

    * Pic Occidental du col de Sobe (2611 m.) depuis le Caillou de Soques

    * Pic d'Arriel ou pic Saget (2824 m.) depuis le Caillou de Soques

    * Pic d'Arriel ou pic Saget (2824 m.) et Petit pic d'Arriel (2683 m.) depuis le Caillou de Soques

    * Le Lurien (2826 m.) depuis le lac de Fabrèges

    * Crête les Quintêtes (2593 m.) depuis le lac de Fabrèges

    * Pic du Petit Lurien (2358 m.) depuis la Station Supérieure de la télécabine de Fabrèges

    * Crête pic de la Sagette (2031 m.) Herrana (2067 m.) depuis le village de Fabrèges

    * Pic de Cézy ou de Goupey (2209 m.) depuis le pont du Goua

  •   

      

      

    * Vendredi 27 septembre 2019, depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.ou 1586 m. par la carte IGN fr geoportail 2019) en bordure de la route D 934, en suivant le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent, direction Est-Nord-Est puis en lacets direction Sud, pour le quitter (1730 m.) en gardant une direction Sud-Sud-Est pour passer au-dessus et à l'Est de la cabane de Peyrelue, virer au Sud-Est (1900 m.) puis à l'Est (2000 m.) pour aller traverser le ruisseau de l'Ouradé (2010 m.) remonter Est-Nord-Est sur l'autre versant du vallon puis Est (2100 m.) pour prendre pied sur la crête de Peyrelue sur une partie presque horizontale (2160 m.) située au Sud de la brèche (cotée 2138 par l'IGN espagnol) et au Nord du proche mur de dalles délitées à escalader afin de suivre cette crête à droite direction Sud-Est jusqu'au col situé près de la cote 2309, y quitter la crête à gauche pour réaliser une traversée ascendante à flanc  direction générale Est, passer un petit col (2359 m.) puis sous les falaises du flanc Nord du pic de l'Ouradé afin de parvenir dans un cirque d'éboulis situé entre le pic de l'Ouradé et la Punta Ferraturas (2420 m.), le traverser en suivant des sentes bien marquées jusqu'à prendre pied sur la face Ouest de la Punta Ferraturas que l'on remonte direction générale Sud-Est jusqu'à atteindre la crête frontière (2520 m.) que l'on suit à gauche direction Nord-Est puis Est (2620 m.) afin de parvenir au sommet de la Punta Ferraturas (2642 m.), continuer en suivant la crête Nord-Est  et passer à un col (2615 m.) pour remonter direction Nord-Est sur le sommet suivant que certains nomment pic d'Estrémère et d'autres pic du Vallon d'Estrémère (2642 m.), retour avec quelques variantes pour passer sur le flanc Nord de la Punta Ferraturas, sous les falaises du flanc Nord du pic de l'Ouradé au-dessus et plus au Sud, et enfin descente de la crête de la Géougue de Peyrelue plein Est pour rejoindre le sentier du col de Peyrelue (1790 m.) qui ramène à droite, après passage à la cabane de Peyrelue, au point de départ.

    Parti à 6 h45 à la lueur de ma frontale, je quittais le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent juste après la série des 13 virages en épingle pour débuter un "hors traces" sur des pentes herbeuses se faisant de plus en plus raides. Après avoir remonté un éboulis puis la partie basse de la crête Nord-Nord-Ouest de la Géougue de Peyrelue, je traversais le ruisseau de l'Ouradé pour commencer une remontée sur des pentes mi-herbeuses mi-cailloutis devenant très raides, en visant la partie presque horizontale de la crête de Peyrelue située au Sud de la brèche cotée 2138 par l'IGN espagnol et au Nord du proche mur de dalles délitées à escalader avec prudence. Après avoir remonté avec attention le fil de cette crête parfois aérienne, je la quittais vers 2280 mètres à hauteur du col situé près de la cote 2309 pour faire une traversée ascendante à flanc  direction générale Est, sur un terrain quelque peu chaotique. Après avoir remonté la face Ouest puis la crête de la Punta Ferraturas sur un terrain raide délité mi-herbeux mi-cailloutis, je parvenais au sommet à 11 h25. La "Punta Ferraturas" nommée ainsi par l;'IGN espagnol et l'IGN français édition 2017 qui ne le nomme plus sur la carte IGN geoportail de 2019 est coté 2637 m. par l'IGN français, ou 2640 m. par TopoHispania 2.04, ou 2641 m. par mendikat.net, ou encore 2642 m. par l'IGN espagnol et l'IGN français édition 2017. Après avoir amélioré le cairn sommital où une pierre peinte en rouge mentionne: "SOMMET ENTRE l'OURADE SOQUES 2642 M", je quittais ce magnifique belvédère à 11 h45 pour arriver sur le sommet voisin situé au Nord-Est à 11 h57. Si ce sommet n'est pas nommé sur les cartes, il est nommé pic d'Estrémère par certains ou pic du Vallon d'Estrémère par d'autres et est coté 2642 m. par l'IGN espagnol. Je débutais le retour à 12 h10, avec encore plus d'attention dans les passages en descente de la face Ouest de la Punta Ferraturas et de la piégeuse crête de Peyrelue. Je retrouvais le point de départ à 17 h10 après environ 1200 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses lors de laquelle je n'ai rencontré personne.

    Cartes 1:25000, IGN Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT et Editorial Alpina Geo/estel E-25 Valle de Canfranc Valle de Aisa Candanchu-Astun ainsi que celle de l'IGN espagnol ign.es.signa.

    Voir galerie photos Punta Ferraturas par la crête de Peyrelue  


    2 commentaires
  •   

      

      

    * Vendredi 13 septembre 2019, depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.ou 1586 m. par la carte IGN fr geoportail 2019) en bordure de la route D 934, en suivant le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent, direction Est-Nord-Est puis en lacets direction Sud, pour le quitter (1750 m.) en gardant une direction Sud pour passer au-dessus et à l'Est de la cabane de Peyrelue, virer à l'Est-Sud-Est (1880 m.) puis à l'Est (1950 m.) pour aller traverser le ruisseau de l'Ouradé (1980 m.) remonter Nord-Est sur l'autre versant du vallon puis Est (2050 m.) pour prendre pied sur la crête de Peyrelue à hauteur de la brèche (cotée 2138 par l'IGN espagnol) située à droite et au pied d'un piton (coté 2167 par l'IGN espagnol), suivre cette crête de Peyrelue à droite direction Sud-Est, jusqu'à la cote 2309, revenir en suivant la crête pour l'abandonner avant d'atteindre la brèche, en basculant à gauche sur le versant Occidental (2160 m.), descendre direction Sud puis Sud-Ouest pour aller traverser le ruisseau de l'Ouradé (2060 m.) et remonter sur l'autre versant direction Ouest pour atteindre la crête Nord-Nord-Ouest de la Géougue de Peyrelue (2107 m.), la suivre à droite et l'abandonner (2000 m.) pour continuer la descente direction générale Ouest, rejoindre le sentier du col de Peyrelue (1800 m.) qui ramène à droite, après passage à la cabane de Peyrelue (1790 m.), au point de départ.

    Parti à 6 h55 à la lueur d'une lune presque pleine, je quittais le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent juste après la série de lacets pour débuter un "hors traces" sur des pentes herbeuses se faisant de plus en plus raides. Après avoir traversé une tourbière où j'ai vainement cherché la Drosera et remonté la partie basse de la crête Nord-Nord-Ouest de la Géougue de Peyrelue, je traversais le ruisseau de l'Ouradé pour commencer une remontée sur des pentes mi-herbeuses mi-cailloutis devenant très raides, en visant le piton coté 2167 par l'IGN espagnol. Je rejoignais un éperon rocheux qui borde la droite d'un couloir pour le remonter avec l'aide des mains et avec prudence car la roche y est délitée. La crête de Peyrelue est un peu aérienne mais pas difficile, il faut quand même être prudent, il y a un passage d'escalade facile où il faut s'aider des mains en testant chaque prise car la roche y est délitée, "artichaut au menu du jour". De 9 h45 à 10 h10 je réalisais une pause sur la crête, d'où je pouvais voir évoluer un troupeau de brebis et son patou au-dessus du vallon d'Estrémère et admirer quelques vautours tourner au-dessus de moi et se poser sur la crête à une vingtaine de mètres. C'était 13 impressionnant et pas rassurant pour un vendredi 13. Après avoir trouvé un cheminement de descente du versant Occidental de la crête de Peyrelue un peu moins raide que celui de la montée, je retrouvais le point de départ à 12 h40 après environ 800 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée. Au parking où le matin ma voiture était seule il y avait une dizaine de voitures et pourtant je n'ai rencontré personne.

    Cartes 1:25000, IGN Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT, ou Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT et Editorial Alpina Geo/estel E-25 Valle de Canfranc Valle de Aisa Candanchu-Astun ainsi que celle de ign.es.signa.

    Voir galerie photos Crête de Peyrelue un vendredi 13  


    votre commentaire
  •  

     

    * 4 août 2019, depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.) en bordure de la route D 934, en suivant le sentier qui mène au col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent, direction Est-Nord-Est puis Sud, pour passer à la cabane de Peyrelue (1790 m.) et une centaine de mètres après quitter le sentier pour monter hors traces direction générale Sud-Est puis virer Nord-Est (1900 m.) pour trouver un peu plus haut un sentier (1970 m.) que l'on suit à gauche jusqu'à atteindre un petit col sur la crête Nord-Nord-Ouest de la Géougue de Peyrelue (1990 m.), suivre cette crête à droite pour l'abandonner (2150 m.) afin de contourner des falaises par une traversée ascendante sur le flanc Oriental, d'abord en pelouse puis sur une zone d'éboulis pour retrouver la crête juste avant d'atteindre le sommet de la Géougue de Peyrelue (2275 m.), revenir en arrière de quelques mètres pour descendre sur le flanc Occidental et reprendre la progression Sud-Est pour retrouver la crête au-delà de la Géougue de Peyrelue (2250 m.), la suivre Sud-Est puis l'abandonner une nouvelle fois (2300 m.) afin de faire une traversée légèrement ascendante direction Sud-Est sur le flanc Occidental pour rejoindre la crête Sud du pic de Peyrelue (2330 m.) et la suivre à gauche jusqu'au sommet du pic de Peyrelue ou Houéga de Peyrelue ou Güega de Peiralun (2441 m.), descente retour en suivant la crête Sud jusqu'au col coté 2215 puis à l'Ouest en rive gauche puis droite du ravin issu de ce col pour passer à la cabane Dous Bouès de Peyrelue (1881 m.) et suivre au Nord le vallon de Peyrelue, passer à la cabane de Peyrelue pour y retrouver l'itinéraire de montée qui ramène à l'aire de stationnement du pont de Peyrelue.

    Parti à 6 h55 je quittais la petite aire de stationnement du pont de Peyrelue au moment où un randonneur larunsois en faisait de même. Nous ferons le trajet ensemble jusqu'à la cabane de Peyrelue. Il me signalait tout connaître de la vallée d'Ossau et exprimait son désaccord avec les noms mentionnés sur les cartes des IGN français et espagnol. Au passage à la cabane de Peyrelue, un jeune patou, pas du tout agressif, est venu vers moi pour recevoir quelques caresses. Peu après la cabane je quittais le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent ainsi que le sympathique "larunsaitout" sarcastic , pour monter hors traces sur de raides pentes herbeuses. Progression "au radar". Le début de la crête Nord-Nord-Ouest de la Géougue de Peyrelue est facile à suivre, ensuite j'ai évité des falaises par la gauche (flanc Oriental). Il semble également possible de passer par la droite (flanc Occidental). Je réalisais une pause de 9 h45 à 10 h05 au sommet de la Géougue de Peyrelue. Ayant déjà parcouru la crête qui mène au sommet du pic de Peyrelue le 6 septembre 2001 , je décidais de faire une traversée sur le flanc Occidental, sur de raides pentes herbeuses, pour rejoindre la crête Sud du pic de Peyrelue. Après être passé sur le premier sommet (sommet Occidental) et avoir franchi une portion de crête par endroits aérienne et où il faut bien vérifier la solidité de la roche par endroits délitée je parvenais au sommet principal du pic de Peyrelue à 11 h20. Un sympathique randonneur nayais m'y rejoindra. Après être revenu sur le premier sommet (sommet Occidental), à peine plus bas que le principal, à 11 h45 je commençais ma descente retour pour faire une pause restauration de 12 h05 à 12 h30 sous le col coté 2215. Dans le vallon de Peyrelue, deux patous bad bad qui gardaient un troupeau de brebis, m'obligeront à quitter la rive droite du fond du vallon pour remonter bien au-dessus de la rive gauche. A 13 h50 je retrouvais ma voiture après un dénivelé positif d'environ 900 mètres pour autant de négatif et une superbe journée chaude et ensoleillée glasses .

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Pic de Peyrelue par la Géougue de Peyrelue


    votre commentaire
  •   

     

      

    * 25 février 2018, depuis l'aire de stationnement du col du Pourtalet située face à la maison du Parc National des Pyrénées et sous la croix frontière numéro 310 (1794 m.) en bordure de la route D 934, pour se diriger direction Est-Sud-Est et passer au Nord des ventas, continuer Sud-Est (1850 m.) en réalisant une traversée à flanc presque horizontale (quelques petites montées et descentes), pour virer Est-Nord-Est (1822 m.) afin de passer sur le dôme où est gravée une croix avec le numéro 310 BIS (1854 m.) puis au proche col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent (1849 m.), monter Nord-Est jusqu'à la cabane Dous Bouès de Peyrelue (1881 m.), y virer Est puis Sud-Est (1940 m.) jusqu'à atteindre le ravin (1960 m.) descendant du col coté 2215 et le remonter direction Est, le quitter (2000 m.) pour aller chercher au Sud-Est la crête frontière (2177 m.) afin de la remonter à gauche direction Est pour parvenir au sommet de Baldetosas ou petit pic de Peyrelue (2242 m.), descendre en suivant la crête frontière direction Nord  pour passer au col coté 2215, y quitter la crête en continuant la descente direction Ouest en suivant le fond du ravin pour retrouver l'itinéraire de montée (2000 m.) qui ramène au point de départ.

    Ce modeste sommet frontière (non nommé ni par l'IGN français qui le cote 2242, ni par l'IGN espagnol qui le cote 2239, ni par Editorial Alpina qui le cote 2238, ni par geoportail IGN qui le cote 2236) est nommé par les français "Petit pic de Peyrelue" (Guide Ollivier) ou "Petit Peyrelue" et par les espagnols "Baldetosas" ou "Punta Facera de Bocale" ou encore "Llano Reunito".

    Après le fort épisode neigeux du début de semaine, la route du col du Pourtalet venant d'être réouverte à la circulation et le bulletin neige avalanche étant assez bon, avec Roland nous décidons d'aller faire une sortie vers le col de Peyrelue et selon les conditions de neige voir sur place si nous continuerons vers le Baldetosas ou petit pic de Peyrelue. Partis à 9 h05 du petit parking situé sous la croix frontière numéro 310 avec une température de - 4° C, nous utiliserons les raquettes dès le départ. Après une traversée presque horizontale avec quelques petites montées et descentes nous parviendrons à 10 heures sur un dôme situé à 80 mètres du col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent où, en grattant avec les bâtons et le piolet la neige glacée qui recouvrait une roche affleurante, nous ferons apparaître une croix grecque gravée avec le numéro "310 BIS" gravé à côté. Si la croix est celle qui délimite le second terrain d'usage commun aux troupeaux des vallées d'Ossau et de Tena (le premier terrain étant situé au col du Pourtalet), on voit bien que le numéro "310 BIS" gravé à côté est une gravure qui a été rajoutée à tort car ce n'est pas une croix délimitant la frontière franco-espagnole. Nous repartirons à 10 h15 pour passer en suivant au proche col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent et à 10 h25 à la cabane Dous Bouès de Peyrelue, fermée à clef. Au-dessus nous remonterons avec prudence la première partie d'un ravin dominé sur sa rive droite par une énorme corniche de plus de 200 mètres de long. C'était magnifique ! Avec Roland comme "traceur" du jour, nous progresserons sur toute sorte de neige, poudreuse, croutée, balayée, gelée et même verglacée sur la crête Ouest de Baldetosas ou petit pic de Peyrelue. Nous parviendrons à son sommet à 12 heures et après avoir savouré le superbe panorama qui nous était offert, du Balaïtous au pic du Midi d'Ossau en passant pat la Collarada, nous en repartirons à 12 h20 pour descendre en suivant l'intégralité du ravin issu du col coté 2215. De 13 h15 à 14 h45 nous ferons une pause restauration devant la cabane Dous Bouès de Peyrelue pour retrouver la voiture à 15 h35 après un dénivelé positif d'environ 500 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Cartes IGN 1:25000, Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT ou Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT, carte Editorial Alpina 1:40000 Valle de Tena Sierra de Tendeñera Peña Telera.

    Voir galerie photos Baldetosas ou petit pic de Peyrelue 25 02 2018


    votre commentaire
  •   

      

    * 23 septembre 2017 depuis l'aire de stationnement de l'Araille (1720 m.) en bordure de la route D 934 sous le col du Pourtalet et au-dessus de Gabas en longeant la route dans le sens de la descente direction Nord-Est, pour la quitter 250 mètres après dans sa courbe (1710 m.) afin de remonter en pelouse Nord-Est vers un col évident (1740 m.) situé au Sud de l'éminence cotée 1776 d'où on remonte à droite hors traces la crête Nord-Ouest de la Pène de l'Ours, d'abord direction Sud jusqu'àu petit sommet coté 1894 puis direction générale Sud-Est pour passer à la cote 2002, au sommet coté 2053 (IGN espagnol) et parvenir au sommet de la Pène de l'Ours (2135 m.), continuer à suivre la crête direction Nord-Est pour passer sur un premier sommet coté 2144 (IGN espagnol), un second sommet coté 2152 (IGN espagnol) et enfin parvenir au sommet du pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 m.), revenir entre les deux sommets cotés 2152 et 2144 pour descendre dans le couloir de l'Araille direction générale Sud-Ouest retrouver l'itinéraire de montée au col évident (1740 m.) situé au Sud de l'éminence cotée 1776.

    Je partais à 7 h45 avec mon bâton de randonnée et une béquille pour une dernière sortie, 10 jours avant le changement de mon genou droit (prothèse totale) qui était jaloux du gauche... La remontée de la crête Nord-Ouest de la Pène de l'Ours est par endroits raide mais pas difficile. Principalement herbeuse on peut y suivre quelques sentes à isards qui facilitent la progression. J'ai quand même dressé quelques cairns. La Pène de l'Ours est maintenant nommée pic du Pourtalet (par les français) ou Punta Estremera (par les espagnols). Sur un rythme tranquille, je passais à la cote 2002 à 9 heures pour parvenir au sommet de la Pène de l'Ours de 9 h20. Après y avoir amélioré le cairn je repartais à 9 h35 pour arriver au sommet du pic d'Estrémère ou du Pourtalet à 9 h50. A 10 h15 je débutais la descente du couloir de l'Araille qui présente quelques raides passages et qui est composé de deux portions, la partie supérieure est large et herbeuse et la partie inférieure est plus étroite et plus caillouteuse. La béquille m'y sera fort utile en faisant bien attention car l'embout a tendance à glisser sur la roche. Le deuxième bâton et le piolet sont restés sur le sac et les crampons quatre pointes dans le sac, je les avais fait suivre car je ne connaissais pas l'état du terrain et comme il avait bien plu la veille... J'étais de retour à la voiture à 12 h15 après un dénivelé positif d'environ 550 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée. Les seules personnes rencontrées le furent à mon retour au parking de l'Araille, presque vide à mon départ il était complet à mon retour.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT et IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Pic d'Estrémère ou du Pourtalet par la crête N-O de la Pène de l'Ours


    11 commentaires
  •   

    * 22 novembre 2007, le pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 mètres) depuis la cabane de Tourmont (1640 mètres) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet, en remontant direction Ouest pour passer au Nord du vallon de Tourmont, à l'Est de la cote 1776 afin de remonter plein Sud  pour passer près d'un gros rocher "champignon" ( 1750 mètres) et continuer la remontée du du couloir de l'Araille au Sud puis à partir de 2000 mètres au Sud-Sud-Est pour passer au-dessus du couloir de l'Araille et aller chercher le sommet au Sud-Est. Retour en descendant par le vallon de Tourmont et la source captée (1690 m.).

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1900 mètres. Le couloir de l'Araille présente quelques raides passages et il est composé de deux portions, la partie supérieure est large et herbeuse et la partie inférieure est plus étroite et plus caillouteuse en absence de neige.

    J'ai réalisé l'aller et retour en 2 h 45 pour un dénivelé positif de 530 mètres et autant de négatif, la montée sous un temps menaçant avec une superbe éclaircie en arrivant au sommet.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Pic d'Estrémère ou du Pourtalet depuis Tourmont 22 11 2007


    votre commentaire
  • * 20 juin 1996, depuis l'aire de stationnement du  Caillou de Soques (1392 m.) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet au-dessus de Gabas, en remontant au Nord-Est pour traverser le bois, puis la passerelle qui enjambe le ruisseau d'Arrious (1580 m.) afin de remonter en rive droite le vallon d'Arrious, passer à la Quèbe d'Arrious puis, à l'entrée d'un petit plateau (2060 m.), laisser filer à droite l'itinéraire du col de Sobe, continuer Est-Nord-Est sur le sentier jusqu'au col d'Arrious (2259 m.), bifurquer à droite Sud-Est, passer au-dessus de la rive droite du lac d'Arrious (2285 m.) et franchir la crête Nord-Ouest du pic du lac d'Arrious pour faire demi-tour au milieu du passage d'Orteig qui traverse en corniche la face Nord de ce pic et qui permet d'aller rejoindre à l'Est le lac d'Arrémoulit, revenir au col d'Arrious (2259 m.) et descendre Nord-Est afin de rejoindre le sentier venant du lac d'Artouste (2080 m.) afin de le suivre à droite Sud-Est jusqu'au déversoir du lac d'Arrémoulit (2260 m.) et terminer au refuge d'Arrémoulit (2265 m). Retour par le même itinéraire jusqu'à la passerelle qui enjambe le ruisseau d'Arrious (1580 m.), ne pas la franchir en restant sur le sentier qui longe la rive droite pour aboutir à l'ancien téléphérique (1376 m.), près du Pont d'Arrious, en bordure de la route D 934 qu'il n'y a plus qu'à remonter au Sud pour retrouver le point de départ.

    Même s'il a été sécurisé par le CAF puis équipé d'une main courante (câble) par le Parc National des Pyrénées au début des années 90, le passage d'Orteig n'est à emprunter qu'avec de bonnes conditions, sec, non glacé et déneigé. Pour les sujets au vertige, une corde sera utile pour rassurer les uns et une double longe pour assurer les autres. En cas de mauvaises conditions ne pas hésiter à faire comme nous, l'humidité du terrain et la présence de neige nous ayant fait faire demi-tour au milieu du passage, nous sommes revenus au col d'Arrious pour descendre au Nord-Est afin de rejoindre le sentier permettant la liaison du lac d'Artouste au lac d'Arrémoulit.

    Avec Marcel nous avons effectué cette randonnée en 7 heures avec 1350 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Voir galerie photos Lacs d'Arrémoulit et d'Arrious


    votre commentaire
  •  

    * 30 juin 2012 depuis l'aire de stationnement du  Caillou de Soques (1392 m.) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet au-dessus de Gabas, en remontant au Nord-Est pour traverser le bois, puis la passerelle qui enjambe le ruisseau d'Arrious (1580 m.) afin de remonter en rive droite le vallon d'Arrious, passer à la Quèbe d'Arrious puis, à l'entrée d'un petit plateau (2060 m.), laisser filer à l'Ouest le sentier du col d'Arrious pour bifurquer à droite direction Sud puis Sud-Sud-Est afin de remonter le vallon de Sobe pour atteindre le col de Sobe (2449 m., croix frontière numéro 311), puis réaliser une traversée à flanc direction Est pour parvenir au col d'Arriel (2608 m.) puis gravir au Sud la crête qui mène au sommet du pic d'Arriel ou pic Saget (2824 m.), revenir au col d'Arriel (2608 m.) pour gravir la crête au Nord-Nord-Ouest qui mène au sommet du Petit pic d'Arriel (2683 m.), en descendre en suivant la crête Nord-Ouest pour la quitter en descendant à droite une cheminée (2500 m.) qui permet d'atteindre un cirque d'éboulis au Sud et au-dessus du lac d'Arrious, continuer la descente Nord-Est puis Nord-Ouest, pour atteindre le lac d'Arrious (2285 m.) et longer sa rive gauche afin d'aller retrouver le vallon d'Arrious tout près du col d'Arrious, afin de descendre au Sud-Ouest retrouver l'itinéraire de montée au petit plateau (2060 m.).      

    Partis à 8 heures avec Christine, Cathy et Dédé, Roland, Eric, Pierre et Lilian, nous atteindrons le sommet du pic d'Arriel ou pic Saget à midi. La cheminée qui permet de quitter la crête Nord-Est du Petit pic d'Arriel pour plonger dans le cirque Sud du lac d'Arrious est délicate à franchir. Après une pause restauration d'une heure au bord du lac d'Arrious nous retrouverons notre point de départ à 17 heures après un dénivelé positif d'environ 1550 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Pic d'Arriel et Petit pic d'Arriel

     


    votre commentaire
  •  

    * 6 septembre 2011 depuis l'aire de stationnement du Caillou de Soques (1392 m.) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet au-dessus de Gabas, en remontant Sud-Est pour aller suivre un sentier qui débute en lisière de forêt pour remonter dans le bois au-dessus de la rive gauche du ruisseau de Soques, puis qui oblique direction Sud à la sortie du bois (1655 m.) pour s'élever sur des pelouses et virer à l'Est-Sud-Est (1807 m.), passer près des ruines de l'ancienne cabane de Soques de Haut (1984 m.) où le sentier disparaît, continuer à s'élever par une diagonale Est-Sud-Est pour, vers 2200 mètres, aller chercher à l'Est la base du couloir d'éboulis du col de Soques et le remonter Est-Sud-Est jusqu'au col de Soques (2487 mètres).

    Partis à 8 h30 avec Dinosaure pour tenter de rejoindre le pic de Soques 2716 mètres (en passant par le col de Soques et en descendant sur le versant espagnol pour ensuite remonter Sud-Ouest vers la crête frontière, comme décrit sur un guide de renom édité en 2008) , après avoir traversé le bois en rive gauche du torrent de Soques, nous en ressortirons à 9 h05. A partir des ruines de la cabane de Soques de Haut (il ne reste qu'un muret), plus de cairn ni de sentier, nous avons navigué à vue, en cherchant les passages les moins exposés et en réalisant quelques cairns pour faciliter le retour, Après avoir remonté le raide couloir d'éboulis qui mène au col de Soques, par la gauche et près des rochers, nous arriverons au col à 11 h45. Le couloir en entonnoir du versant espagnol extrêmement raide et encore humide des pluies de la veille, un tube pas loin de la verticale et décomposé, avec des cailloutis instables et des barres en dessous  arf frown oh erf   a fait que face à ce terrain pourri, nous avons abandonné notre idée initiale car nous avions envie de revenir entiers et par nos propres moyens yes . C'est peut-être la fonte des neiges qui occupent ce couloir assez tard dans la saison qui a dégradé et raviné le couloir pour le rendre impraticable. Après avoir grimpé sur la crête située au Nord-Est du col, les pentes d'herbe très raides, mêlées avec des cailloutis et certains rochers ne tenant pas oops eek , nous avons fait demi-tour à 2550 mètres pour retrouver le col de Soques, où nous attendaient nos sacs, à 12 h40. Après une pause restauration de 13 h30 à 14 h40 à 2000 mètres, sur une large dalle carrée en terrasse 4 étoiles face au pic du Midi d'Ossau, nous retrouverons notre point de départ à 15 h50 après un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT. 

    Voir galerie photos Col de Soques




    votre commentaire
  • * 13 janvier 2000, le pic d'Estrémère ou du Pourtalet (2165 m.) depuis l'aire de stationnement située côté français au col du Pourtalet (1794 m.), en passant derrière les ventas en traversée plein Ouest pour passer la frontière (invisible) à l'Ouest du col de Peyrelue et au Sud du pic d'Estrèmère vers 2000 mètres, pour remonter plein Nord jusqu'au sommet. Retour en suivant la crête au Sud-Ouest pour passer à la Pène de l'Ours (2135 m.) (non nommée sur les cartes), et retrouver l'itinéraire de montée vers 2000 mètres.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT ou Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT..

    Randonnée effectuée depuis le départ sur neige en raquettes. Un patou m'a accompagné depuis mon passage derrière les ventas pour faire demi-tour vers 1850 mètres.

    Aller et retour réalisé en 2 h 30 pour un dénivelé positif de 380 mètres et autant de négatif et avec une superbe journée ensoleillée  glasses . La Pène de l'Ours a, depuis, été nommée pic du Pourtalet (par les français) ou Punta Estremera (par les espagnols).

    Voir galerie photos Pic d'estrémère ou du Pourtalet




    votre commentaire

  •  

    * 7 novembre 1996 le pic de Peyrelue ou Houéga de Peyrelue (2441 m.) depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.) en bordure de la route D 934, en remontant Est-Nord-Est puis direction générale Sud le sentier qui passe à la cabane de Peyrelue pour continuer la remontée du vallon de Peyrelue en rive droite, passer à la cabane Dous Bouès de Peyrelue (1881 m.), virer à l'Est pour aller chercher le col coté 2215, y gravir le piton Sud puis le piton Nord, puis remonter au Nord la crête jusqu'au sommet. Retour au col coté 2215 pour continuer au Sud en suivant la crête frontière, passer au petit pic de Peyrelue (2242 m.) (non nommé par l'IGN), virer à l'Ouest pour passer au col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent afin d'y suivre au Nord le vallon de Peyrelue et revenir, après être passé à la cabane de Peyrelue, au point de départ.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Partis avec Marcel à 7 h 30, nous étions au sommet à 10 h 25 et de retour à la voiture à 13 heures après un dénivelé positif de 870 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic de Peyrelue




    votre commentaire
  •  

    * 6 septembre 2001 le circuit Ouradé Peyrelue (2527 m.) depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.) en bordure de la route D 934, en suivant le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent, direction Est-Nord-Est puis Sud, pour le quitter (1700 m.)  en gardant une direction Sud pour passer au-dessus et à l'Est de la cabane de Peyrelue, virer à l'Est-Sud-Est (1900 m.) puis à l'Est (1980 m.) pour aller traverser le ruisseau de l'Ouradé (2000 m.) remonter Est puis Nord-Est sur l'autre versant du vallon pour prendre pied sur la crête de Peyrelue à droite et au pied d'une falaise presque verticale (2120 m.), suivre cette crête à droite direction Sud-Est, l'abandonner à la cote 2309 pour traverser horizontalement direction Est une zone d'éboulis, s'élever jusqu'à la cote 2359 pour revenir au Sud-Ouest, en traversant une nouvelle zone d'éboulis jusqu'à prendre pied sur la crête et la remonter Sud-Est pour atteindre la crête frontière au sommet du pic de l'Ouradé Occidental (2527 m.) [Le sommet principal (2552 m.) est situé à environ 350 mètres au Nord-Est, il est coté AD en mauvais rocher], en revenir par le même itinéraire jusqu'au vallon de l'Ouradé pour le remonter direction Sud-Est afin d'aller ensuite chercher au Sud-Ouest la Géougue de Peyrelue (2275 m.) et de suivre la crête direction Sud-Est pour atteindre le sommet du pic de Peyrelue ou Houéga de Peyrelue (2441 m.). Retour en descendant au Sud jusqu'au col coté 2215 puis à l'Ouest pour passer à la cabane Dous Bouès de Peyrelue (1881 m.) et suivre au Nord le vallon de Peyrelue, passer à la cabane de Peyrelue et retrouver l'aire de stationnement du pont de Peyrelue.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Parti à 9 heures j'étais de retour 16 heures après un dénivelé positif de 1500 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Ouradé Peyrelue




    votre commentaire
  • * 20 juin 2005, le pic du Petit Lurien (2358 m.) depuis le parking du village de Fabrèges au-dessus du lac de Fabrèges (1238 m.) en empruntant la Télécabine qui mène à la Station Supérieure (1934 m.) pour monter au Nord-Est au col de la Sagette (1975 m.), puis au Sud-Est au col de l'Ours pour ensuite aller chercher plein Sud la crête de la Sagette (2058 m.) et la suivre direction Sud-Est en passant par la cote 2225, le sommet coté 2248, un col (2180 m.), et la cote 2348. Retour par le même itinéraire jusqu'à 2058 mètres pour passer par la Sagette de Buzy (2128 m.) et en descendre directement au Nord-Ouest vers le col de la Sagette.

     

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Parti à 9 h 35 du départ de la Télécabine du village de Fabrèges, j'arrivais à 9 h 50 à la Station Supérieure, pour être au sommet du pic du Petit Lurien à 11 heures 45, de retour à la Station Supérieure à 12 h 45 et au parking à 13 heures après un dénivelé positif d'environ 600 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée.

    Voir galerie photos Pic du Petit Lurien




    votre commentaire
  • * 19 mai 2004, la crête Sagette Herrana (2067 m.) depuis le parking du village de Fabrèges en bordure du lac de Fabrèges (1238 m.), en remontant la piste qui mène à la station d'Artouste-Fabrèges (1934 m.) pour monter direction Sud-Ouest puis en lacets serrés vers le Nord au pic de la Sagette (2031 m.) et suivre au Nord-Est la crête qui passe par les sommets cotés 2048 et 2028 pour arriver au sommet de Herrana (2067 m.). Descente sur la neige plein Sud, directement sur la station d'Artouste-Fabrèges pour y retrouver l'itinéraire de la montée.

    Carte IGN 1:25000 Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT.

    Il restait encore beaucoup de neige.

    Parti à 9 h 50 j'étais de retour à 14 h 45 après un dénivelé positif de 1100 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Voir galerie photos Crête Sagette Herrana




    votre commentaire
  • * 21 mai 2001, le pic de Cézy ou de Goupey (2209 m.) depuis l'aire de stationnement du Pont du Goua (966 m.) en bordure de la route forestière du Piet au Nord de Gabas, en traversant le Pont du Goua pour suivre direction générale Est l'itinéraire balisé rouge et blanc du G R 10, pour passer à Houn de Mouscabarous, remonter en lacets vers les falaises de la Tume, suivre plein Est le sentier en balcon pour l'abandonner à l'entrée du plateau de Cézy afin de remonter au Nord-Ouest pour passer aux cabanes de Cézy (1620 m.), au sommet Ouest du col de Lurdé (2000 m.) et suivre à l'Ouest la crête pour passer sous la cote 2102 puis retrouver la crête et la suivre sur son versant Ouest pour aller remonter la pyramide sommitale par un sentier en pelouse sur la face Est qui arrive sur l'arête Sud-Est menant au sommet.  

    Carte IGN 1:25000 Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT.

    La pente herbeuse située sur la face Est du pic de Cézy est très raide et elle domine un à-pic arf erf , l'arête Sud-Est menant au sommet impose une petite d'escalade facile.

    Parti à 9 h 15, j'étais de retour à 15 h 15 après un dénivelé positif de 1300 mètres pour autant de négatif et sous un temps menaçant bad .

    * le 30 novembre 1995 avec Marcel, nous étions partis du Pont du Goua (966 m.) et après être passés aux cabanes de Cézy (1620 m.) et avoir mis les raquettes à 1720 mètres, un vent violent mad venant du Sud nous a fait faire demi-tour sur le sommet Ouest du col de Lurdé (2000 m.). Nous sommes revenus en passant par le surprenant et aérien arf sentier de la corniche des Alhas, taillé dans la roche.  

    Voir galerie photos Pic de Cézy ou de Goupey




    votre commentaire
  •  

     

    * 26 septembre 2003 le pic de l'Ouradé Occidental (2527 m.) depuis l'aire de stationnement du pont de Peyrelue (1580 m.) en bordure de la route D 934, en suivant le sentier qui mène au Col de Peyrelue ou Port Vieux de Sallent, direction Est-Nord-Est puis Sud, pour le quitter (1700 m.)  en gardant une direction Sud pour passer au-dessus et à l'Est de la cabane de Peyrelue, virer à l'Est-Sud-Est (1900 m.) puis à l'Est (1980 m.) pour aller traverser le ruisseau de l'Ouradé (2000 m.) remonter Est puis Nord-Est sur l'autre versant du vallon pour prendre pied sur la crête de Peyrelue à droite et au pied d'une falaise presque verticale (2120 m.), suivre cette crête à droite direction Sud-Est, l'abandonner à la cote 2309 pour traverser horizontalement direction Est une zone d'éboulis, s'élever jusqu'à la cote 2359 pour revenir au Sud-Ouest, en traversant une nouvelle zone d'éboulis jusqu'à prendre pied sur la crête et la remonter Sud-Est pour atteindre la crête frontière au sommet du pic de l'Ouradé Occidental (2527 m.) [Le sommet principal (2552 m.) est situé à environ 350 mètres au Nord-Est, il est coté AD en mauvais rocher]. Retour par le même itinéraire.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Départ à 9 h. 05 pour arriver au sommet smile à 11 h. 45. Départ du sommet à 12 h. et retour à la voiture à 13 h. 55 après un dénivelé positif de 1100 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic de l'Ouradé Occidental




    votre commentaire
  • * 24 août 1995 Le Lurien (2826 m.)  depuis l'aire de stationnement du lac de Fabrèges (1238 m.) au-dessus de Gabas en passant par la cabane du Lurien, le lac du Lurien (2211 m.) et le col de Lurien (2342 m.). 

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Ascension facile en terrain très varié, où il faut poser les mains sur un petit passage. En descendant, vers 1400 mètres, j'ai croisé les deux premiers randonneurs de la journée, assis sur un bloc couvert de mousse, ils étaient de Billère wink2 yes. Randonnée effectuée en 7 h. 20 (4 heures pour arriver au sommet smile ) avec 1600 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.  

    Voir galerie photos Le Lurien




    votre commentaire
  • * 17 08 1996 le pic d'Arriel ou pic Saget (2824 m.)  depuis l'aire de stationnement du Caillou de Soques (1392 mètres) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet au-dessus de Gabas, en remontant le val d'Arrious pour passer à la cabane d'Arrious, à la Quèbe d'Arrious, par le vallon de Sobe, le col de Sobe (2449 m.) et le col d'Arriel (2607 m.).

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Départ à 6 h. 20, passage à la cabane d'Arrious à 6 h. 55, à la Quèbe d'Arrious à 7 h. 10, au col de Sobe à 8 h. 45 pour arriver au sommet du pic d'Arriel smile sans être "lessivé" wink2 à 10 h. et retrouver la voiture à 12 h. 40 après un dénivélé positif de 1450 mètres et autant de négatif. 

    Voir galerie photos Pic d'Arriel ou pic Saget




    votre commentaire
  •  

    * 3 novembre 2002 le pic Occidental du col de Sobe (2611 m.) (ce sommet est nommé par les espagnols Punta dero Cuello ou Garmo de Soba et est coté 2612 m.) depuis l'aire de stationnement du Caillou de Soques (1392 m.) en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet au-dessus de Gabas, en passant par la cabane d'Arrious, le col d'Arrious (2259 m.), le lac d'Arrious (2285 m.) et le col de Sobe (2449 m.) avec retour par le vallon de Sobe.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Départ à 8 h. 05, passage au col d'Arrious à 10 h., au lac d'Arrious à 10 h. 05, pour arriver au sommet smile à 10 h. 50 où quelques trouées, à travers les nuages, ont permis de voir les principaux sommets du secteur (Arriel, Palas et Balaïtous). Départ du sommet à 11 h. 20 pour retrouver la voiture à 13 h. 15.

    Voir galerie photos Pic Occidental du col de Sobe




    votre commentaire
  •  

     

    * 30 octobre 2001 la crête les Quintêtes (2593 m.)  depuis l'aire de stationnement du lac de Fabrèges (1238 m.) au-dessus de Gabas, en passant par la cabane du Lurien, le lac du Lurien (2211 m.), le sommet Nord du col de Lurien (2418 m.), le sommet Nord du lac du Lurien (2409 m.) et la crête aérienne !

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Avec tous les ouvrages qui existent sur nos chères Pyrénées, le jour où j'y suis allé, il n'existait pas de topos de la crête les Quintêtes ! L'itinéraire est commun avec celui du Lurien jusqu'au lac du Lurien, où on le quitte pour monter plein Est vers la crête (point côté 2346). Moi j'ai fait un petit extra yes en allant vers le col de Lurien pour ensuite prendre la crête vers le Nord et passer par le sommet Nord du col du Lurien avant de rejoindre la côte 2346. On ne quitte plus la crête (moi je l'ai fait ^^ pour aller visiter le sommet Nord du lac du Lurien). A partir de 2550 mètres les choses sérieuses commencent, la crête devient rocheuse et très aérienne arf erf (à un moment je suis passé à cheval les jambes au-dessus du vide de chaque côtés de la crête éffilée) et il y a une brèche délicate à franchir ouch frown ... par le versant Est . Il est plus prudent de faire suivre une corde.

    A peine plus au Nord de la côte 2593, il y a un sommet côté 2603 m.

    Départ 9 h. 05, passage au sommet de l'aérienne crête les Quintêtes côté 2593 à 13 h. pour retrouver la voiture à 15 h. 35 après un dénivelé positif de 1500 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Crête les Quintêtes




    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique