• (018) Vallées de Cauterets

  •    

       

    * 18 juillet 2018 depuis l'aire de stationnement du plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 au Sud de Cauterets pour aller remonter direction générale Ouest la rive gauche du gave du Marcadau et à hauteur du Chalet Refuge du Clot (1522 m.) traverser les passerelles qui enjambent les deux bras du gave du Marcadau, suivre la piste à droite direction générale Ouest, passer près du lac du Paradis (1619 m.), descendre Ouest vers la rive droite du gave pour la longer direction Sud-Sud-Ouest, quitter la piste qui mène au refuge Wallon pour traverser le pont du Cayan (1630 m.) et remonter en lacets direction générale Ouest puis Nord (1800 m.) la Coste de Castet Abarca, virer Ouest-Sud-Ouest (1900 m.), ignorer une bifurcation à droite (1980 m.), continuer vers les lacs de l'Embarrat, parvenir au petit col (2060 m.) situé à l'Ouest d'un sommet coté 2081 qu'on laisse à gauche, basculer sur l'autre versant à droite pour aller longer Ouest-Nord-Ouest la rive gauche du lac inférieur (2076 m.) puis celle du lac supérieur (2139 m.) pour virer à droite plein Est, ignorer la bifurcation de droite qui mène au "Col de la Haougade - Ilhéou" et continuer à gauche Ouest  "Lac du Pourtet" (2220 m.), pour remonter en rive gauche du ruisseau du Pourtet, passer près d'un petit lac (2307 m.) avant de parvenir au lac du Pourtet (2420 m.) et revenir par le même itinéraire jusqu'à hauteur du pont du Cayan qu'on ne traverse pas afin de suivre Nord-Nord-Est la rive gauche du gave du Marcadau pour passer près de la cabane du Marcadau (1621 m.), infléchir Nord-Est puis Est (1609 m.), passer au plateau du Clot puis près du Chalet Refuge du Clot (1522 m.) où on retrouve l'itinéraire de montée.

    Parti de nuit à 5 h50, après avoir suivi la piste qui mène au refuge Wallon en longeant la rive droite du gave du Marcadau, je traversais le pont du Cayan à 7 heures. A 8 h45 je parvenais au lac inférieur de l'Embarrat où je réalisais une pause d'un quart d'heure. Le souffle et la forme n'étaient pas au rendez-vous ouch . A 10 h35 j'arrivais enfin au lac du Pourtet, 4 h45 après mon départ alors que certains guides donnent 3 h15. Je pensais revenir en passant par le lac Nère et le refuge Wallon, ce qui aurait fait un circuit d'une vingtaine de kilomètres, mais vu ma mauvaise forme et les prévisions météorologiques qui avaient annoncé sur Cauterets un  "temps généralement clair jusqu'à midi avec des averses et orages possibles l'après-midi",  je suis revenu tranquillement par l'itinéraire de montée. Au plateau du Clot la pluie s'invitait avec quelques coups de tonnerre. Pas de chance pour moi, en moins de 10 jours, ça faisait deux fois que le mauvais temps me rattrapait dans ce secteur erf . Je retrouvais ma voiture à 15 h25, après un dénivelé positif d'environ 1000 mètres pour autant de négatif. Coût du stationnement au parking du plateau de Pountas = 6,5 €uros. De retour à Pau, diagnostic de mon médecin: pharyngite !

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau. Arrens. Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Lac du Pourtet 18 07 2018


    votre commentaire
  •   

      

      

    * 9 juillet 2018, depuis l'aire de stationnement du plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 au Sud de Cauterets pour aller remonter direction générale Ouest la rive gauche du gave du Marcadau en passant par le Chalet Refuge du Clot (1522 m.), le plateau du Clot pour infléchir Sud-Sud-Ouest (1609 m.), passer près de la cabane du Marcadau (1621 m.), parvenir à hauteur du pont du Cayan (1630 m.) qu'on laisse à gauche pour remonter en lacets direction générale Ouest puis Nord (1800 m.) la Coste de Castet Abarca, virer Ouest-Sud-Ouest (1900 m.), ignorer une bifurcation à droite (1980 m.), continuer vers les lacs de l'Embarrat, parvenir au petit col (2060 m.) situé à l'Ouest d'un sommet coté 2081 qu'on laisse à gauche, basculer sur l'autre versant à droite pour aller longer Ouest-Nord-Ouest la rive gauche du lac inférieur (2076 m.) puis celle du lac supérieur (2139 m.) pour virer à droite plein Est, ignorer la bifurcation de gauche qui mène au "Lac du Pourtet" et continuer à droite Est "Col de la Haougade - Ilhéou" (2220 m.), contourner la base des Aiguilles de Castet Abarca, quitter le sentier du col de la Haougade (2250 m.) pour remonter le cirque glaciaire de Courounalas et rejoindre à l'Ouest un petit lac (2285 m.), continuer direction Nord, virer Ouest-Nord-Ouest (2320 m.) pour atteindre le col de Courounalas (2457 m.) et revenir, après un petit détour (2500 m.) sur le flanc Occidental du pic de Courounalas, par le même itinéraire avec deux variantes, la première qui évite le crochet situé au-dessus du lac supérieur d'Embarrat pour arriver sous son déversoir, et la seconde en traversant le pont du Cayan pour longer la rive droite du gave du Marcadau et passer près du lac du Paradis afin de retrouver l'itinéraire de montée après avoir traversé les passerelles qui enjambent les deux bras du gave du Marcadau.

    Parti de nuit à 5 h55 avec l'intention d'aller vers les lacs de l'Embarrat, parvenu à hauteur du Chalet Refuge du Clot, j'ai quitté l'itinéraire normal qui mène au pont du Cayan par la rive gauche du gave du Marcadau pour monter à l'Ouest-Nord-Ouest afin de passer près de la cabane de Porcabarra, adossée à une falaise près de l'entrée du ravin de Porcabarra. De retour sur l'itinéraire normal, je passais près du pont du Cayan à 7 h15 pour suivre l'itinéraire des lacs de l'Embarrat. A 9 heures j'arrivais au lac inférieur de l'Embarrat où j'ai remis sur le bon itinéraire deux randonneurs qui étaient partis du Chalet Refuge du Clot pour rejoindre le refuge d'Ilhéou. Ils avaient raté la bifurcation pour le col de la Haougade située vers 1980 mètres, qui n'est pas matérialisée sur le terrain. J'ai sorti ma carte au 1:25000 et on a pu voir qu'un autre sentier, situé au-dessus du lac supérieur de l'Embarrat, menait au col de la Haougade. Je décidais aussi de suivre ce sentier pour aller faire un tour au lac sans nom situé dans le cirque Oriental du col de Courounalas. Après une traversée presque horizontale pour contourner la base des Aiguilles de Castet Abarca avec traversée de plusieurs pierriers et passage près d'un laquet, je quittais le sentier du col de la Haougade pour monter hors traces dans le cirque glaciaire de Courounalas et après passage près d'un autre laquet, à 10 h40 je parvenais au petit lac sans nom coté 2285. Superbe cadre sous les Aiguilles de Castet Abarca, quand les nuages décidaient de ne plus les cacher. Poussé par ma curiosité, je décidais de voir s'il y avait un passage pour accèder au col de Courounalas. En louvoyant pour éviter les obstacles, j'ai eu la surprise de voir quelques rares cairns, maintenant il y en a un peu plus. Après voir traversé quelques pierriers et névés, à 11 h25 j'étais au col de Courounalas. Dans le brouillard et sous quelques gouttes de pluie, j'ai suivi un vague sentier qui remonte sur le flanc Occidental du pic de Courounalas mais étant bien humide, devenant dégradé et diffus, par endroits recouvert d'herbe (Gispet) couchée et mouillée, dominant des à-pics vertigineux, vers 2500 mètres je n'ai pas voulu continuer vers ce qui pouvait ressembler à un suicide. Le Gispet ou Fétuque eskia (Festuca eskia) est une graminée endémique de la haute montagne pyrénéenne que j'ai surnommé: "Gispet la gueule". Dans ma prudente descente retour vers le col de Courounalas où les traces du sentier étaient plus évidentes vues du haut, une trouée dans les nuages m'a donné raison en me faisant voir à quoi ressemblait le flanc Occidental du pic de Courounalas. Pour faciliter le retour dans le brouillard vers le sentier du col de la Haougade, en plus des cairns j'avais réalisé un fléchage à la craie. Après une pause restauration de 13 h15 à 13 h45, avec en musique de fond quelques coups de tonnerre yes , je passais à 15 heures sur le pont du Cayan pour suivre la rive droite du gave du Marcadau et retrouver ma voiture à 16 h10 après un dénivelé positif d'environ 1150 mètres pour autant de négatif. Coût du stationnement au parking du plateau de Pountas = 6,5 €uros.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau. Arrens. Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Col de Courounalas par les lacs de l'Embarrat


    2 commentaires
  •   

    * 21 février 2000, depuis le parking du plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 du Pont d'Espagne au-dessus de Cauterets en passant au Pont d'Espagne (1496 m.) pour continuer sur la route vers le Plateau du Clot et passer sur les deux passerelles qui enjambent le gave du Marcadau afin de suivre la piste qui remonte la vallée du Marcadau au-dessus de la rive droite du gave, passe près du lac Paradis (1619 m.), traverse direction Sud le plateau de Cayan, passe rive gauche du gave au Pont d'Estalounqué (1712 m.), pour continuer direction générale Sud-Ouest jusqu'au Pla de la Gole, puis à l'Ouest au refuge Wallon (1865 m.) et à la chapelle du Marcadau pour revenir par le même itinéraire.

    Randonnée sur neige avec utilisation des raquettes à partir du lac du Paradis. Superbe journée ensoleillée avec juste quelques voiles de nuages bloqués par les sommets frontière.

    Parti à 9 h.30, j'étais de retour à 14 h.30 après un dénivelé positif d'environ 500 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Refuge Wallon


    votre commentaire
  •   

    * 1er novembre 1994, depuis l'aire de stationnement du Courbet au Cambasque de Cauterets (1341 m.), en suivant au Sud-Sud -Ouest la piste qui remonte le Plaa des Artigues au-dessus de la rive gauche du gave d'Ilhéou pour traverser ce dernier (1481 m.) et rejoindre sur la rive droite l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 10 afin de le suivre direction générale Ouest, passer près de la cascade d'Ilhéou, remonter l'Escale d'Ilhéou, puis direction Sud-Sud-Ouest passer près du lac Noir (1896 m.) et parvenir au lac d'Ilhéou ou lac Bleu (1975 m.), passer au refuge d'Ilhéou ou refuge Raymond Ritter (1988 m.), descendre pour traverser le déversoir du lac et remonter direction Nord sur le flanc du Pé d'Era Linde, passer sur le dôme coté 2071, rejoindre le creux du vallon (2073 m.) qui mène au col d'Ilhéou, le remonter Ouest, passer près de la cabane d'Arras (2185 m.), parvenir au col d'Ilhéou (2242 m.), faire une traversée à flanc direction Est-Nord-Est pour atteindre la crête du Lis ou du Lys à hauteur de sa table d'orientation (2303 m.). Retour en passant par le Couyéou de St-Savin pour retrouver l'itinéraire de montée près de l'Escale d'Ilhéou.

    Avec Sébastien nous avons réalisé cette randonnée d'environ 1000 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif, avec de nombreuses pauses, en 5 h45.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Crête du Lis et col d'Ilhéou


    votre commentaire
  •   

    * 17 février 1993 depuis l'aire de stationnement située près du pont de Benquès (1048 m.), en bordure de la route D 920,  à la Raillère au Sud de Cauterets, en remontant direction Sud-Ouest le val de Jéret en suivant l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 10 qui longe la rive gauche du torrent pour passer devant la cascade de Mauhourat, près de la cascade d'Escane-Gat, de la cascade du Ceriset, de la cascade de Pouey Bacou, de la cascade du Pas de l'Ours, de la cascade de Boussès, de la cascade du pont d'Espagne et terminer à l'aire de stationnement du pont d'Espagne (1496 m.). Retour en voiture par la route D 920.

    Aucune difficulté pour cette randonnée de 450 mètres de dénivelé positif réalisée avec mes neveux David (8 ans), Sébastien (11 ans), Mathieu (8 ans) et mes enfants Laetitia (10 ans) et Bruno (14 ans). Nous progresserons sur un sol totalement enneigé à partir de 1350 mètres, juste avant la cascade du Pas de l'Ours. C'est le père de Mathieu qui viendra nous chercher en voiture au pont d'Espagne pour nous ramener à la Raillère.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Chemin des cascades du val de Jéret


    votre commentaire
  • * 28 mars 1993, depuis le départ de la route de la Fruitière à hauteur du panneau "la Fruitière" (1134 m.) en bordure de la route D 920 qui mène de Cauterets au pont d'Espagne, en suivant la route goudronnée pour passer devant l'Hôtellerie de la Fruitière (1371 m.) et suivre la rive gauche du gave de Lutour direction Sud, traverser la passerelle du Pourtau de Limouras (1458 m.) pour longer la rive droite toujours direction Sud, passer à la cabane de Pouey Caut, laisser filer à gauche le Sentier Falisse qui mène au refuge Russell (1537m.) et continuer toujours direction Sud, traverser la passerelle de Pouey Caut (1552 m.) pour longer la rive gauche jusqu'à parvenir au refuge et au lac d'Estom (1804 m.) et revenir par le même itinéraire avec une variante du Pourtau de Limouras à la Fruitière où on reste sur la rive droite du gave de Lutour.

    La route menant à la Fruitière étant interdite à la circulation jusqu'au 1er avril (arrêté municipal), j'ai garé la voiture en bordure de la route D 920 près du départ de la route de la Fruitière soit à 2,5 kilomètres du parking de l'Hôtellerie de la Fruitière.
    Avec Bruno nous avons mis 4 heures pour réaliser cette randonnée de 17 kilomètres, d'un dénivelé positif de 670 mètres pour autant de négatif. L'enneigement était continu à partir de la passerelle de Pouey Caut et nous avons rencontré de la neige glacée en fin d'itinéraire avant d'arriver au lac d'Estom qui était gelé et recouvert de neige.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Gavarnie Luz-St-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

    Voir galerie photos Lac d'Estom


    votre commentaire
  •    

       

    * 4 septembre 2010 le pic Sud de Chabarrou ou pic Alphonse Meillon (2930 m.) depuis l'aire de stationnement des Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 du Pont d'Espagne au Sud de Cauterets en passant au Pont d'Espagne (1496 m.) pour continuer sur la route vers le Plateau du Clot et passer sur les deux passerelles qui enjambent le gave du Marcadau afin de suivre la piste qui remonte la vallée du Marcadau au-dessus de la rive droite du gave, passe près du lac Paradis (1619 m.), traverse direction Sud le plateau de Cayan, passe rive gauche du gave au Pont d'Estalounqué (1712 m.), continue direction générale Sud-Ouest pour l'abandonner à l'entrée du Pla de la Gole (1835 m.) et bifurquer au Sud vers le vallon d'Arratille pour le remonter et passer rive gauche du lac d'Arratille (2247 m.), continuer au Sud en longeant la rive gauche du ruisseau d'alimentation pour abandonner le sentier en traversant le ruisseau à sa première confluence (2300 m.) pour remonter à gauche direction Est le couloir où coule le ruisseau affluent et gravir de raides pentes herbeuses puis d'éboulis toujours dans le couloir situé entre le pic Chabarrou Sud et la Tuque Blanque, pour dépasser la source du ruisseau dans le couloir d'éboulis, continuer direction Est-Nord-Est pour prendre pied sur la crête Sud-Ouest du pic Chabarrou Sud afin de la suivre au Nord-Est, pour ensuite basculer sur son flanc Oriental afin de traverser à flanc en légère montée et d'aller chercher la crête Sud-Est pour la suivre au Nord-Ouest jusqu'au sommet. Descente retour par l'itinéraire de montée pour l'abandonner à l'entrée du plateau de Cayan en traversant le Pont du Cayan (1630 m.) afin de suivre Nord-Nord-Est la piste qui longe la rive gauche du gave du Marcadau pour infléchir à l'Est et passer au plateau de Cayan et au refuge du Clot près duquel on retrouve la route et l'itinéraire de montée.

    Partis à 7 heures avec Dinosaure et Roland, nous passerons au Pont d'Estalounqué à 8 h11, à la passerelle du Pla de la Gole à 8 h45, au lac d'Arratille à 10 h05, et après avoir été chercher la crête Sud-Est en suivant un ancien balisage de peinture argentée nous serons au sommet à 12 h20. Après avoir bien profité du panorama, identifié un maximum de sommets et de sites et mis un message sur le livre d'or dissimulé près du sommet dans une valise elle même cachée sous une grosse pierre par Paul Meillon, l'arrière-petit-fils d'Alphonse Meillon (le panorama était tellement étourdissant que nous avons daté le message du 5 au lieu du 4), nous commencerons la descente à 13 heures. Après un arrêt restauration de 14 h40 à 15 h40 sur la rive gauche du lac d'Arratille, nous repasserons la passerelle du Pla de la Gole à 16 h36, le Pont d'Estalounqué à 17 h05 pour retrouver la voiture à 18 h15. après un dénivelé positif d'environ 1700 mètres pour autant de négatif et une belle journée ensoleillée glasses avec quelques nuages d'altitude.

    Le nom du topographe et cartographe Alphonse Meillon (30 août 1862 Cauterets - 22 février 1933 Paris) fut donné au pic Sud de Chabarrou par décision de la Fédération franco-espagnole des Sociétés Pyréneistes.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Pic Sud de Chabarrou ou pic Alphonse Meillon

    Voir les panoramiques depuis le sommet du pic Sud de Chabarrou

     


    1 commentaire
  •      

    * 13 mars 2000, le refuge des Oulettes de Gaube (2151 m.) depuis l'aire de stationnement du Plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 du Pont d'Espagne au-dessus de Cauterets, en suivant l'itinéraire du GR 10 qui passe près du lac des Huats (1666 m.), en rive gauche du lac de Gaube (1731 m.), près de la cabane du Pinet, près de la cascade Esplumouse (1949 m.), qui remonte la vallée de Gaube pour passer aux Petites Oulettes et au refuge des Oulettes de Gaube. Au retour, en aval du lac de Gaube, descente par le chemin du télésiège de Gaube en utilisant la piste.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Sur neige et avec les raquettes à partir de 1800 mètres, et un temps couvert.

    Parti à 9 h.30, j'étais de retour à 15 h.20.

    Attention, la vallée de Gaube est exposée aux d'avalanches ! mad

    Voir galerie photos Refuge des Oulettes de Gaube




    votre commentaire
  •   

       

       

    * 14 octobre 2009 le Circuit Marcadau Gaube (2631 m.) depuis le parking du plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route D 920 au-dessus de Cauterets en passant au Pont d'Espagne (1496 m.) pour continuer sur la route vers le Plateau du Clot et passer sur les deux passerelles qui enjambent le gave du Marcadau afin de suivre la piste qui remonte la vallée du Marcadau au-dessus de la rive droite du gave, passe près du lac Paradis (1619 m.), traverse direction Sud le plateau de Cayan, passe rive gauche du gave au Pont d'Estalounqué (1712 m.), continue direction générale Sud-Ouest pour l'abandonner à l'entrée du Pla de la Gole (1835 m.) et bifurquer au Sud vers le vallon d'Arratille pour le remonter et passer rive gauche du lac d'Arratille (2247 m.), continuer au Sud vers le lac du col d'Arratille (2501 m.) puis le col d'Arratille (2528 m. - croix frontière numéro 314), basculer versant espagnol pour contourner le pic Né par les éboulis de son flanc Ouest (2450 m.) et remonter Est-Nord-Est pour passer au col des Mulets (2591 m.) et gravir la crête au Nord pour arriver sur un petit sommet (2631 m.), revenir au col des Mulets pour basculer versant français et descendre à l'Est vers la vallée de Gaube, passer sous le refuge des Oulettes de gaube (2157 m.) et suivre au Nord l'itinéraire balisé GR 10 pour longer le gave des Oulettes de Gaube, passer près de la cabane du Pinet (1780 m.), longer la rive gauche du lac de Gaube (1725 m.), passer à l'Hôtellerie (1731 m.), continuer la descente au Nord et passer près du lac des Huats pour retrouver la route en aval du Pont d'Espagne.

    Carte IGN 1:25000 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

     Parti à 7 h 45, je passais au lac Paradis à 8 h 10, au pont d'Estalounqué à 8 h 50, à la bifurcation du Pla de la Gole à 9 h 30, au lac d'Arratille à 10 h 50, au col d'Arratille à 12 heures pour le quitter à 12 h 15 et être à 12 h 55 au col des Mulets et après avoir gravi le petit sommet situé au Nord et être revenu au col des Mulets à 13 h 30, je passais à 14 h 25 sous le refuge des Oulettes de Gaube, à 15 h 50 au lac de Gaube, pour retrouver ma voiture à 16 h 45 après un dénivelé positif d'environ 1300 mètres et autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses , mais, toute la montée jusqu'au col d'Arratille s'est déroulée à l'ombre yes .

    Voir galerie photos Circuit Marcadau Gaube




    votre commentaire
  •        
       
     

    * 5 mai 2006 la crête Ouest du pic de la Badète de Labassa (2549 m.) depuis l'aire de stationnement des Pountas (1459 m) au terminal de la route du Pont d'Espagne à Cauterets, en suivant l'itinéraire balisé du GR 10 pour passer par l'Hôtellerie et le lac de Gaube (1731 m) puis quitter le GR 10 et grimper Sud-Est pour passer par l'entrée du pierrier (2058 m) et aller chercher au Nord-Est la crête Ouest du pic de la Badète de Labassa (2549 m). 

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale 1647 OT.

    Départ à 9 h.30 pour passer à 10 h.28 devant l'Hôtellerie du lac de Gaube, et arriver sur la crête Ouest du pic de la Badète de Labassa à 12 h.45. J'en suis reparti en suivant à cause des nuages qui étaient remontés de la vallée de Gaube et qui ne permettaient qu'une visibilité limitée. Après quelques petites erreurs dues à la non visibilité oh, je repassais au lac de Gaube à 14 H.43 pour retrouver ma voiture à 15 h.25 après 1100 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic de la Badète de Labassa crête Ouest




    votre commentaire
  •   

      

    * 7 septembre 2001 la Cardinquère sommet Ouest (2509 m.)  depuis l'aire de stationnement du plateau de Pountas (1459 m.) au terminal de la route du pont d'Espagne au-dessus de Cauterets, en passant par le plateau du Clot, la rive droite du gave du Marcadau, le pont du Cayan (1630 m.), les lacs de l'Embarrat (2076 m. et 2139 m.), le col (2408 m.) et retour par les lacs de l'Embarrat et la rive gauche du gave du Marcadau.

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Vignemale 1647 OT.

    Départ à 9 h. 30, arrivée au sommet smile (où il y avait un troupeau de brebis) à 12 h. 30, pour retrouver la voiture à 15 h. après un dénivelé positif de 1050 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Cardinquère sommet Ouest




    2 commentaires
  •    

      

    * 12 mai 2006 le pic Mayouret (2688 m.)  depuis l'aire de stationnement des Pountas (1459 m.) au terminal de la route du pont d'Espagne à Cauterets, en suivant l'itinéraire balisé du GR 10 pour passer par l'Hôtellerie et le lac de Gaube (1731 mètres) puis quitter le GR 10 et grimper Sud-Est pour passer par l'entrée du pierrier (2058 m.), le lac Meya (2465 m.), la cuvette (2465 m.) et la cheminée finale.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale 1647 OT.

    Départ à 9 h. 20, passage à l'Hôtellerie et au lac de Gaube à 10 h., à l'entrée du pierrier à 10 h. 53, au lac Meya à 11 h. 57 pour arriver au sommet du pic Mayouret  à 12 h. 39. Départ du sommet à 12 h. 50 avec arrêt boisson à l'Hôtellerie du lac de Gaube de 14 h. 45 à 15 h. pour arriver à la voiture à 15 h. 33 après 1250 mètres de dénivelé positif et autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic Mayouret




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique