• Cap de la Pique (2034 m.) en circuit

    * 6 novembre 2010, depuis l'aire de stationnement de la Place du village de Canejan (910 m.), en montant direction générale Nord à droite de l'église, puis (1100 m.) Est-Nord-Est et (1290 m.) Est-Sud-Est pour passer à la cote 1352 afin d'aller chercher la crête frontière et la suivre direction générale Est pour passer au sommet du Tuc des Pans (1723 m.), à l'étang du Tuc del Pan, au proche col non nommé (1708 m., croix et borne frontière numéro 415), au sommet du Cap de Canérilles (1764 m.), aux cotes 1755 et 1783, au col de Portéla ou Pas de la Portéule (1760 m., croix et borne frontière numéro 416), et l'Ancienne Ardoisière pour atteindre le sommet du Cap de la Pique (2034 m.) près duquel se trouve la croix frontière numéro 417 (2031 m.). Descente du sommet en suivant vers l'Occident le flanc Sud de la crête frontière pour croiser le Pas de la Portéule (1760 m.) et y continuer sur le flanc Nord de la crête frontière pour repasser au Tuc des Pans (1723 m.) et continuer direction générale Ouest-Nord-Ouest sur la crête frontière pour passer au Tuc de Puymaurin (1623 m.), au col de Puymaurin (1613 m.), au Tuc de la Goute (1652 m.), au bout de la Palancache ou cap de la Comagrana (croix et borne frontière numéro 414), au cap du roc de la Serre (croix et borne frontière numéro 413), au Pas de Trentenade (1430m., borne frontière numéro 411) pour revenir en remontant au Sud-Sud-Est pour ensuite faire une descente Sud-Est puis Sud pour retrouver le sentier de montée (1300 m.) qui ramène à Canejan.

    Parti à 9 h10 je débutais mal erf ma randonnée sur le sentier du Cap des Malhs qui passe à gauche de l'église de Canejan en prenant une direction générale Nord. Peu après la Hont (fontaine) dera Maudan je fis demi-tour pour repartir à 9 h20 en empruntant le chemin en ciment avec des escaliers au centre qui passe à droite de l'église et fléché plus haut "Eth To 20" Hont Hereda 1 h". Vers la cote 1352, je coupais à travers le bois pour prendre pied sur la crête frontière au Tuc del Plan, nommé par l'IGN Tuc des Pans. Je suivais la crête et après quelques passages de désescalade et d'escalade facile, j'arrivais au sommet du pic de la Pique ou de Melles ou encore Hourradie, nommé par l'IGN Cap de la Pique, à 12 h30 pour en repartir à 13 heures. De repassage au Tuc des Pans, j'y rencontrais les premiers et derniers randonneurs de la journée, une cadurcienne (de Cahors) et un parisien qui se restauraient, ils arrivaient de Fos et avaient pour objectif le Cap de la Pique. Ensemble nous nous sommes livrés au jeu de l'identification des "3000" du luchonnais: pics de Boum, de Maupas, des Crabioules, Lézat, Grand Quayrat... Après cet interlude wink2 , je continuais en suivant la crête frontière pour rejoindre le cap du Riou Argellé nommé Pas de Trentenade par l'IGN qui signale également sur sa carte au 1:25000 un sentier. Après plusieurs hésitations et retours en arrière pour trouver un éventuel sentier sur des pentes très raides erf yes , il y avait bien quelques marques rouges sur des arbres côté français, je tombais enfin sur la borne frontière 411 du Pas de Trentenade. Cette borne domine un à-pic et point de sentier ni de Passage, j'étais dans l'obligation de remonter sur la crête pour faire une traversée à flanc afin de trouver des passages plus "aisés" à travers le bois pour en sortir et retrouver le sentier de montée pour être de retour à la voiture à 15 h30 après un dénivelé positif d'environ 1300 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Carte IGN 1:25000 Aspet Pic de Maubermé 1947 OT et 1:40000 Editorial Alpina Val d'Aran.

    Voir galerie photos Cap de la Pique




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :