• Peña Roya (2578 m.) en boucle par le Barranco del Asieso

     


    * 31 juillet 2013, depuis l'aire de stationnement située en bordure de la route C-136, entre l'embalse de Bubal et Biescas, au départ de la piste de l'Ermita de Santa Elena (960 m.), en suivant cette piste direction Est, pour la laisser filer à gauche et continuer toujours direction Est puis direction générale Est-Nord-Est, dans le bosque del Asieso pour parvenir au Refugio Alto de Asieso, continuer sur le sentier qui fait suite à la piste et remonter toujours Est-Nord-Est dans le fond du Barranco del Asieso ou de Fajalata, puis quitter le barranco principal (1650 m.) pour s'élever à gauche, Nord-Est, en suivant un ravin secondaire afin de parvenir sur la crête Sud-Ouest de la Peña Sabocos (2120 m.) et au Nord du Puerto de Gavin ou Paso de la Loba, faire une traversée ascendante Nord-Ouest pour atteindre le Portillo Chetro ou Exetro (2525 m.) et y suivre la crête à l'Ouest jusqu'au sommet de la Peña Roya (2578 m.), revenir au Portilllo Chetro (2525 m.) pour descendre direction Nord puis Nord-Est (2320 m.) vers l'Ibon de los Asnos (2060 m.), longer sa rive droite et y suivre la piste qui ramène direction générale Ouest à Hoz de Jaca (1272 m.).

    Partis avec Eric à 6 h55, à 8 h05 nous parviendrons au terme de la piste du Barranco del Asieso ou de Fajalata, à hauteur du Refugio Alto de Asieso, où commencera un parcours accidenté du "combattant-accrobranché". Le début de la remontée en suivant le fond du Barranco est copieusement cairné, puis plus rien, la progression se réalise sur un terrain de plus en plus accidenté, gros blocs, arbres couchés... Le Barranco devient de plus en plus étroit, il faut s'aider des mains, des coudes, des genoux et même du piolet... et puis du nez car, lorsque nous sommes arrivés à 10 h20 face à un mur vertical d'une dizaine de mètres, sur lequel l'eau coulait, insurmontable pour nous, le demi-tour s'est imposé et il a fallu trouver l'échappatoire salvateur pour nous extirper de ce traquenard bad . C'était bien un traquenard car les cartes que nous avions fait suivre font apparaître des sentiers... qui n'existent malheureusement pas ! Cela nous aura permis de découvrir un superbe "spot" de Lis des Pyrénées et c'est donc la "fleur au fusil" que nous trouverons notre issue de secours, plus bas, sous la forme d'un mini ravin sec où l'eau ne s'écoulait que plus haut pour le bonheur des abondants Iris des Pyrénées. A 11 h55 nous parviendrons enfin à la sortie du ravin, près de la crête Sud-Ouest de la Peña Sabocos. A 14 h10, après avoir fait fuir un troupeau de... brebis, qui ne devaient pas avoir la laine fraîche avec cette chaleur, nous atteindrons le sommet de la Peña Roya qui dévoile un superbe panorama. Nous en repartirons à 14 h30 pour aller dévaler le raide versant Nord du Portillo Chetro, constitué d'éboulis croulants,.et faire une pause restauration de 15 h45 à 16 h20 sur la rive Nord de l'Ibon de los Asnos. Une looooooongue piste avec d'innombrables virages, dont nous couperons certains, nous ramènera au village de Hoz de Jaca à 17 h45 après un parcours de 27 kilomètres pour environ 1800 mètres de dénivelé positif et 1310 mètres de dénivelé négatif, par une chaude journée ensoleillée glasses . Après la prise d'un bon rafraîchissant bien mérité au bar du village, un sympathique couple de bretons, en vacances à Sallent de Gallego, fera la navette avec son véhicule pour nous permettre de récupérer notre voiture au point de départ.

    Carte Editorial Alpina Granollers 1:25000 Valle de Tena Sierra Tendeñera Biescas Panticosa Embalse de Bubal et Editorial Alpina Geo/Estel 1:25000 E-25.

    Voir galerie photos Peña Roya par le Barranco del Asieso

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :