• Pic de la Gradillère (2271 m.) par la cheminée Sud

      

       

     

    * 14 mai 2020 depuis l'aire de stationnement de l'Araille (1720 m.) en bordure de la route D 934 sous le col du Pourtalet et au-dessus de Gabas, en descendant au Sud-Ouest pour traverser la passerelle qui enjambe le ruisseau du Pourtalet et continuer direction Ouest-Sud-Ouest, passer près du Centre Pastoral, près des anciennes mines de Fluor, pour ensuite remonter direction générale Ouest, longer la base de la face Nord-Ouest de la Pène de la Glère puis, toujours direction Ouest, longer le Nord du Plaa de la Gradillère jusqu'à la cote 2018 pour aller remonter, toujours direction Ouest, le couloir qui longe la base des falaises Sud du pic de la Gradillère, et juste avant d'atteindre le col coté 2202 par l'IGN espagnol, situé sur la crête qui mène au Sud-Ouest au col de Houer et au pic de Canaourouye, remonter à droite direction Sud la cheminée qui permet de prendre pied sur la crête Est du pic de la Gradillère (2240 m.) que l'on suit à gauche afin de parvenir au sommet du pic de la Gradillère (2271 m.), revenir près du haut de la cheminée pour remonter Est-Nord-Est au sommet du  Dôme de la Gradillère (2260 m.) (petit sommet non nommé ni coté par l'IGN français, non nommé mais coté 2252 par l'IGN espagnol), descendre Nord-Est jusqu'au col d'Anéou ou de Bious (2083 m.), y continuer la descente direction Est puis Sud-Sud-Est (2000 m.) jusqu'à la cote 1905 où on suit direction générale Est la rive gauche du vallon qui permet de rejoindre la cabane de Houns de Gabès et juste avant de l'atteindre, traverser la passerelle et suivre le chemin qui ramène près du Centre Pastoral où on retrouve la piste qui permet d'aller retrouver à l'Est-Nord-Est le point de départ. 

    Après 55 jours de confinement pour cause d'épidémie de coronavirus, en ce quatrième jour du début du déconfinement j'ai décidé de reprendre mon activité montagne en allant essayer de gravir le pic de la Gradillère par sa cheminée Sud. Pourquoi le pic de la Gradillère ? C'est parce que ma dernière sortie montagne avant le confinement s'était déroulée le 28 février à la Punta Lapazuso d'une altitude de 2271 mètres, j'ai voulu reprendre mes sorties montagne, là où je l'avais quittée, sur un sommet de même altitude.

    Parti au lever du jour à 6 h45, de l'aire de stationnement de l'Araille où il n 'y avait que ma voiture, arrivé dans la cuvette située à la base de la crête Nord-Est de la Pène de la Glère, j'y faisais une rencontre peu orthodoxe, celle de Jean-Louis qui déambulait dans le secteur. Evêque de l'église catholique orthodoxe de France, il avait décidé, dans la nuit, d'aller chercher des endroits situés sur les crêtes du cirque d'Anéou pour profiter de beaux panoramas. Sportif, ancien skieur de compétition, il décidait de me suivre. Après avoir remonté le couloir assez raide, enneigé dans sa partie supérieure, qui permet d'atteindre la base de la cheminée Sud du pic de la Gradillère, nous gravirons cette dernière avec prudence. Après le franchissement d'une petite rimaye, la première partie de l'ascension de cette cheminée est raide, herbeuse et terreuse avec des rochers qui offrent de bonnes prises. La seconde partie moins raide est herbeuse et terreuse. Il y avait quelques portions humides et la corniche de neige située à la sortie de la cheminée a facilement été évitée par la droite. Nous parviendrons au sommet à 9 h25 mais les dieux n'étant pas avec nous, le panorama n'était pas au rendez-vous car les nuages nous enveloppaient. Ils ne nous quitteront plus jusqu'à parvenir, après passage par le Dôme de la Gradillère et avec l'aide de la boussole, au col d'Anéou ou de Bious. Après les récentes pluies, la montagne ruisselait de partout et les sols regorgeaient d'eau. Jean-Louis me quittait près du ruisseau de la Glère pour aller retrouver son véhicule garé au col du Pourtalet et je retrouvais ma voiture à 12 h50 après un dénivelé positif d'environ 650 mètres pour autant de négatif. Nous avons pu voir de nombreuses hardes d'isards qui avaient profité de notre confinement pour reprendre possession de leur territoire, Une femelle, accompagnée de son cabri, a simulé une charge, dans notre direction, pour la terminer à une vingtaine de mètres de nous en émettant un "pssch", comme décrit dans le superbe ouvrage de l'ami Damienwink2

    Carte 1:25000, IGN Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT et carte ign.es.signa (Instituto Geográfico Nacional España).

    Voir galerie photos Pic de la Gradillère par la cheminée Sud  


  • Commentaires

    1
    Eyra
    Samedi 16 Mai à 22:20
    Yess
    2
    dinosaure
    Samedi 30 Mai à 08:44

    Chouette Robert ressort....comme les escargots après l'orage....

    La femelle était venue vous chercher des crosses ^^

     

      • Samedi 30 Mai à 19:43

        Salut Dino,

        J'ai dû "sortir de ma coquille" pour cette reprise en mode tranquille.

        Oui ! cette femelle s'est  arrêtée à quelques mitres de nous yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :