• Pico de Toronzué (2268 m.)

          

          

     * 17 janvier 2011 depuis l'aire de stationnement située contre la bouche d'entrée Est du tunnel de Cotefablo (1430 m.) en bordure de la route N-260 à l'Ouest de Linas de Broto, en remontant vers l'Ouest puis le Nord-Ouest le sentier balisé jaune et blanc du PR-HU 117 pour passer au-dessus de l'entrée du tunnel, puis suivre une piste (1530 m.) direction Nord qui vire ensuite Sud-Ouest pour parvenir sur la ligne de crête (1586 m.), y poursuivre au Nord et passer sur un dôme (1610 m.), au Puerto de Cotefablo (1585 m.), sur le flanc Est de la Punta Cabardos pour retrouver la crête au Collado de Cabardos (1621 m.) et ne plus la quitter en direction générale Nord-Nord-Est pour passer au sommet du Monte Torcedor (1905 m.), à un col non nommé (1879 m.), au sommet du Tozal de las Planas (1962 m.), au collado de las Planas (1962 m.), sur l'éperon Sud-Ouest de Toronzué (2180 m.) et terminer l'ascension au sommet du pico de Toronzué (2268 m.). Retour en suivant en sens inverse le même itinéraire de crête direction Sud-Sud-Ouest jusqu'au collado de Cabardos (1621 m.) pour y abandonner l'itinéraire de l'aller en remontant Sud-Sud-Ouest, toujours sur la crête, afin de passer à l'antécime Nord Cabardos (1672 m.) et au sommet de la Punta Cabardos (1682 m.), descendre au Puerto de Cotefablo (1585 m.) retrouver l'itinéraire de l'aller et le suivre direction Sud pour abandonner la crête (1586 m.) en suivant au Sud-Est le sentier balisé jaune et blanc du PR-HU 117 puis la piste (1530 m.) qui ramène au point de départ.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1850 mètres et utilisation des raquettes à partir de 1900 mètres.

    Parti à 9 h20 sur un sentier en grande partie recouvert de glace, je l'abandonnais à 9 h35 dans sa jonction avec une piste plus rassurante. A 14 h38 je passais au Puerto de Cortefablo et vers 1650 mètres d'altitude je croisais un troupeau d'une dizaine de vaches encore dans les estives. A 10 h17 je passais au collado de Cabardos où j'abandonnais la piste, après avoir réalisé un cairn visible, pour suivre la crête. Vers 1750 mètres, dans une partie confuse recouverte d'arbustes et de petits coussins d'épineux où courent plusieurs sentes, on y rencontre une clôture qui longe toute la crête jusqu'à l'éperon Sud-Ouest du Toronzué, et en la longeant il faut faire attention de ne pas se prendre les pieds dans les fils de fer qui peuvent être dissimulés sous la neige. A 10 h44, vers 1800 mètres, je passais près d'un énorme cairn cubique édifié avec des pierres plates, qui fait penser à un mini abri sans ouverture. Juste après, je commençais ma marche sur neige pour passer au sommet du Monte Torcedor à 11 h07 et y continuer avec les raquettes à neige jusqu'au sommet du pico de Toronzué où je parvenais à 12 h20. Après une pause restauration, un gros "snif de blanche" et en avoir pris plein les yeux, je quittais le sommet à 12 h40 pour repasser à 13 h14 au Tozal de las Planas, à 13 h22 au Monte Torcedor et à 13 h55 au collado de Cabardos. Après être passé par l'antécime Nord Cabardos où j'avais amélioré le cairn sommital, j'étais à 14 h09 en train de réaliser un nouveau cairn au sommet de la Punta Cabardos. A 14 h49 j'abandonnais le sentier pour emprunter la piste, où il y avait encore de grandes plaques de glace, qui me ramena au point de départ à 15 heures, après un dénivelé positif de 1050 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Carte Editorial Alpina 1:25000 Valle de Tena Sierra de Tendenera.

    Voir galerie photos Pico de Toronzué




  • Commentaires

    1
    Florent.
    Dimanche 23 Janvier 2011 à 21:33
    Salut, Robert,

    Tout d'abord, je te souhaite une bonne année 2011 et surtout la santé. Très intéressant ce reportage sur le Pico de Torronzué. La vue sur les sommets de Gavarnie est originale. Belles photos.

    A bientôt peut être pour une sortie dans nos belles montagnes.

    @+
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Robert Darrieumerlou Profil de Robert Darrieumerlou
    Lundi 24 Janvier 2011 à 11:00
    Salut et merci Florent,

    Bonne année à toi aussi et à tous ceux qui te sont chers, pleine de belles courses et de photos comme tu sais si bien les réaliser. Ce pico de Toronzué est un superbe belvédère où les gens ne se bousculent pas. A bientôt pour d'autres courses dans nos si belles Pyrénées.

    @

    Robert
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :