• (019) Vallées de Luz Gèdre Gavarnie - Secteur de Luz-Saint-Sauveur

  •    


    * 27 juin 2014, depuis la bordure de la piste d'Aynis à hauteur de la bifurcation sur le plateau de Bernazau ou Bernazaou (1230 m.), au-dessus et au Sud-Ouest de Grust, en suivant la piste de gauche qui mène direction générale Ouest aux granges d'Aynis où elle se termine (1410 m.), pour suivre à gauche  un sentier balisé d'un trait jaune qui monte à flanc direction générale Sud-Ouest, passer près de la résurgence de Coueyla Gran (1829 m.), continuer direction Sud et passer par la cote 1935, puis à l'abri de Lagües pour traverser le torrent afin de longer le lac Lagües par la rive gauche (2035 m) pour la quitter en prenant une direction Ouest-Sud-Ouest afin d'aller remonter par la gauche le chaos, situé sur le versant Occidental du contrefort Nord-Est de l'Aiguille de Lahazère, qui mène direction Sud-Ouest au lac de Pène (2399 m.) pour remonter à flanc direction Sud au-dessus de la rive droite, rejoindre la crête

    Sud-Ouest de l'Aiguille de Lahazère (2445 m.) et la suivre jusqu'au sommet de ladite Aiguille de Lahazère (2552 m.), revenir à la cote 2445 pour passer en direction Sud-Est au lac de Lahazère (2412 m.), puis à gauche Est au col coté 2427, descendre au Sud-Est jusqu'au lac de Cantet (2382 m.) puis Nord-Nord-Est passer à la cote 2113 pour aller retrouver au Nord l'itinéraire de l'aller sur la rive gauche du lac de Lagües (2035 m.).

    Parti au lever du jour à 5 h55, je parvenais à la fin de la piste des granges d'Aynis à 6 h25 et une heure après le départ j'étais à 1635 mètres d'altitude. A 7 h35 je passais près de la résurgence de Coueyla Gran et de 8h15 à 8 h25 j'étais à la cabane Lagües (Il y a une plaque au-dessus de l'entrée qui signale "Cabane Lagües 2031 m." alors que le lac Lagües qui est en contrebas est coté par l'IGN "2035") en train d'étudier le meilleur itinéraire pour remonter le vallon, constitué d'un chaos de gros blocs, situé entre le contrefort Nord-Est de l'Aiguille de Lahazère et la crête Nord-Est de la Tuque de Bat Houradade. Le début de la remontée est assez confus, il faut naviguer entre les blocs, sur de la végétation qui cache des trous puis, il faut sauter de bloc en bloc (dans cet exercice attention aux quadriceps) pour arriver à trouver ensuite quelques portions en pelouse où des traces de sentes et quelques rares cairns aident la progression. Après avoir évité les premiers névés à la solidité douteuse, je trouvais enfin de la neige bien portante à partir de 2200 mètres. De 10 h05 à 10 h10, j'étais au-dessus de la rive droite du superbe lac de Pène en train de mettre les crampons et ranger les bâtons pour sortir le piolet car la neige y était dure et une glissade se serait terminée directement dans les eaux turquoises mais froides du lac rempli de "glaçons". A 10 h30 je parvenais au col situé sur la crête Sud-Ouest de l'Aiguille de Lahazère. Le début de la remontée de cette crête déneigée se réalise en pelouse, la pente se redresse lorsque l'on évite les premiers rochers par la droite, on passe ensuite à gauche d'un petit mamelon pour revenir en pelouse sur la crête. Il faut passer à droite d'un petit piton en remontant une raide pente herbeuse qui se rétrécit pour se terminer à la base d'un dièdre que l'on remonte jusqu'à parvenir à hauteur du passage clé situé sur la paroi verticale de gauche. C'est une vire étroite large d'une vingtaine de centimètres sur une longueur d'environ cinq mètres, ascendante de droite à gauche, qui permet après avoir utilisé les mains de prendre pied sur la crête. Pour ne pas rater ce passage lors de la descente, j'y réalisais un fléchage à la craie. La suite de la montée se réalisant sur et entre des gros blocs enchevêtrés, je parvenais au sommet de l'Aiguille de Lahazère à 11 h10 pour en repartir à 11 h30. Après être passé au-dessus et au Nord du magnifique lac de Lahazère aux eaux turquoises envahies de "glaçons", à 12 h05 je passais au lac de Cantet également envahi de "glaçons". De 13 h10 à 13 h25 je réalisais une pause en bordure du lac de Lagües, à 14 h35 je retrouvais la piste à hauteur des granges d'Aynis et à 14 h55 j'étais de retour à la voiture après un dénivelé positif d'environ 1330 mètres pour autant de négatif et une journée assez bien ensoleillée.    

    Carte IGN 1:25000 Gavarnie Luz-Saint-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

    Voir galerie photos Aiguille de Lahazère

     


    2 commentaires
  •   

      

    * 27 septembre 2011 depuis le terminal de la piste du hameau d'Aynis (1410 m.) à l'Est de Bernazau et au-dessus de Grust, pour suivre à gauche un sentier balisé d'un trait jaune qui monte à flanc direction générale Sud-Ouest, pour passer près de la résurgence de Coueyla Gran (1829 m.), continuer direction Sud et passer par la cote 1935, puis à l'abri de Lagües pour longer le lac de Lagües (2035 m.) par la rive gauche, passer à la cote 2113, puis direction Sud-Sud-Ouest atteindre le lac de Cantet (2382 m.) pour le contourner à droite par sa rive gauche, laisser le lac Herrat (2390 m.) à gauche, passer entre le lac de Casdabat (2411 m.) et le lac Grand (2437 m.) pour commencer à remonter (2470 m.) une vaste zone de blocs d'éboulis de toutes tailles, d'abord direction Sud puis vers 2620 mètres à l'Ouest pour atteindre la crête Nord-Nord-Ouest de l'Ardiden près de la cote 2823, et la suivre à gauche Sud-Sud-Est en passant par la cote 2835 pour atteindre le sommet du pic d'Ardiden (2988 m.). Retour par le même itinéraire jusqu'à la cote 2835 pour plonger Nord-Est récupérer l'itinéraire de montée, le quitter vers la cote 2681 pour suivre le fond du vallon encombré de blocs qui mène direction Nord au lac Grand, suivre sa rive droite (2439 m.) pour récupérer l'itinéraire de montée à la cote 2453 et enfin contourner le lac de Cantet par sa rive droite pour retrouver l'itinéraire de montée et ne plus le quitter jusqu'à la voiture.

    Pour accéder au point de départ, il faut suivre la route D 12 qui mène à la station de Luz-Ardiden et la quitter après le village de Grust, à l'entrée d'un virage à droite, pour suivre à gauche la route fléchée "Plateau de Bernazaou". Cette route goudronnée se termine au départ de deux pistes, il faut emprunter celle de gauche (en assez mauvais état en septembre 2011 mais accessible aux véhicules de tourisme) qui se termine à l'entrée du hameau d'Aynis où on trouve à gauche, en bordure de la piste, de la place pour garer une demi-douzaine de voitures.

    Parti à 7 h30, je faisais une pause à l'abri de Lagües de 8 h41 à 8 h55. Il y a une plaque au-dessus de l'entrée qui signale "Cabane Lagües 2031 m." alors que le lac Lagües qui est en contrebas est coté par l'IGN "2035". A 9 h34, je passais au lac Cantet et après avoir traversé une grande zone de blocs d'éboulis en granit de toutes tailles sarcastic , j'ai abordé la crête Nord-Nord-Ouest de l'Ardiden trop à droite, près de la cote 2823. Après avoir parcouru cette crête avec prudence et en m'aidant des mains, sur un enchevêtrement de blocs dont certains n'étaient pas stables et d'autres étaient rendus glissants par du givre et du lichen, je parvenais au sommet à 11 h53. Reparti à 12 h15, j'arrivais au lac Grand à 14 heures, pour retrouver ma voiture à 16 heures après un dénivelé positif d'environ 1600 mètres, pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Cartes IGN 1:25000 Gavarnie Luz-Saint-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT. 

    Voir galerie photos Pic d'Ardiden




    votre commentaire
  •   

       

    * 22 octobre 2002, le pic de Viscos par sa crête Sud, depuis l'aire de stationnement de Béderet (1680 m.) à la station de Luz-Ardiden, en remontant à l'Ouest pour prendre pied sur la crête au col de Riou (1949 m.) et la suivre au Nord pour passer au sommet de Pène de Bassots (2012 m.), au col coté 1989, au sommet Sud d'Escalabor (2048 m.), au sommet Nord d'Escalabor (2054 m.), au col coté 2026, au sommet de Péne Nère (2058 m.), au col coté 2026, au sommet du Tuc des Arribans (2088 m.), à la cote 2048 , au sommet du Soum de Counques (2037 m.), au col coté 1980, pour terminer l'ascension au sommet du pic de Viscos (2141 m.). Retour au col coté 1980 pour abandonner la crête et faire une descente sur le flanc Oriental direction générale Sud pour traverser l'éperon Est-Sud-Est du Tuc des Arribans à la cote 1907, passer à la cote 1869, près de la cabane de Conques (1770 m.) et retrouver l'itinéraire de montée sous le col de Riou (1750 m.).

    Parti à 10 h10, j'étais au sommet du pic de Viscos à 12 heures pour retrouver ma voiture à 13 h40 après un dénivelé positif de 900 mètres pour autant de négatif.

    Cartes IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET et Gavarnie Luz-Saint-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

    Voir galerie photos Pic de Viscos




    votre commentaire
  •    

       

    * 6 avril 2005, le Mount Agut de Betpouey (2157 m.)  depuis l'aire de stationnement du village de Betpouey (1000 m.), en remontant direction générale Sud pour aller traverser le bois et remonter la combe Nord du Mount Agut en passant par la cabane de Mazouaous (1702 m.) pour aller chercher la Hourquette de Mount Agut (1977 m.) et remonter vers l'Est la crête qui mène au sommet.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Gavarnie Luz-St-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1400 mètres avec utilisation des raquettes à partir de 1700 mètres. Dans la combe Nord, avec les raquettes, je m'enfonçais par endroits jusqu'aux genoux erf . La crête Ouest du Mount Agut était en partie déneigée.

    Parti à 9 h 30, j'étais au sommet smile à 14 heures pour le quitter à 14 h 20 et retrouver ma voiture à 16 h 30 après un dénivelé positif de 1160 mètres pour autant de négatif et un soleil qui s'est montré timide.

    Voir galerie photos Mount Agut de Betpouey




    votre commentaire
  •    

      

    * 10 mars 2004, le pic de Bergons (2068 m.)  depuis le virage coté 1113 près de Cureilles, en bordure de la route pastorale qui est dans le prolongement de la route D 146 d'Astes au-dessus de Luz-Saint-Sauveur, pour remonter la route de l'Estibe en la coupant plein Sud-Sud-Est, pour passer à le Barradé, au col de la cabane de Bachebirou (1988 m.) et remonter la crête Est du pic de Bergons.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Gavarnie Luz-St-Sauveur Parc National des Pyrénées 1748 OT.

    Randonnée effectuée sur neige depuis le départ, utilisation des raquettes à partir de 1300 mètres.

    Parti à 8 h 15, j'étais au sommet smile à 11 h 51 pour en repartir à 12 h 15 et retrouver ma voiture à 14 heures après un dénivelé positif de 960 mètres pour autant de négatif et sous un temps menaçant bad .

    Voir galerie photos Pic de Bergons




    votre commentaire
  •   

      

    * 25 octobre 2004 le Soum d'Arriou Né (2577 m.)  depuis l'aire de stationnement d'Aulian (1720 mètres) à la station de ski de Luz-Ardiden, en remontant le chemin des pistes de ski pour passer à la station de départ du télésiège de Cloze (2240 m.) et par le col de Cloze (2445 m.).

    Carte IGN 1:25000 TOP 25 Gavarnie 1748 OT.

    Départ à 9 h. 45 pour arriver sous une petite tempête de neige au sommet smile à 12 h. 10. Départ du sommet à 12 h. 15 pour retrouver la voiture à 13 h. 45 après un petit dénivelé de 857 mètres.

    Voir galerie photos Soum d'Arriou Né




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique