• (022) Secteur Campan Payolle

  •  

    * 10 février 2017 depuis l'aire de stationnement située au Centre de vacances l'Arcouade en bordure de la route D 918 à Payolle (1083 m.), en suivant au Sud-Est le départ de la route D 113 pour traverser le pont qui enjambe la rivière issue du lac de Payolle et la quitter en suivant pour traverser le ruisseau de la Prade et progresser direction Ouest-Sud-Ouest afin de rejoindre et suivre la piste qui longe la rive gauche du ruisseau de la Prade direction Sud-Sud-Ouest, traverser le pont qui enjambe le ruisseau de la Prade (1170 m.) pour longer la lisière inférieure de la forêt et parvenir au Sud du Plateau de la Prade, traverser le pont qui enjambe le ruisseau de la Prade (1190 m.) pour progresser horizontalement vers le Nord en lisière inférieure de forêt, virer à l'Ouest (1200 m.) pour ensuite quitter la piste principale trois cents mètres plus loin (1220 m.) en remontant au Sud un petit vallon afin de suivre une piste qui pénètre à gauche dans le bois direction Est (1230 m.) pour remonter en lacets direction générale Sud et sortir du bois (1350 m.) au Pla de Castet que l'on traverse Sud-Ouest (1380 m.) pour descendre au col coté 1363, remonter la crête direction Sud, passer aux cotes 1588 et 1651, continuer Sud-Sud-Est toujours en crête afin d'atteindre le sommet du Pla de l'Arcouade (1891 m.), revenir par le même itinéraire jusqu'à l'entrée Nord du plateau de la Prade (1200 m.) que l'on traverse direction Est pour ensuite aller chercher au Nord-Est la piste de la montée (1130 m.) qui ramène au point de départ.

    Nous débuterons la randonnée à 8 h55, sur neige depuis la voiture, avec Odile (comme moi avec les raquettes) et Pierre (avec les skis de randonnée). A partir du Pla de Castet, nous remonterons la crête Nord du Pla de l'Arcouade qui présente deux raides ressauts (de 1450 mètres à 1588 mètres et de 1750 mètres à 1870 mètres). Nous utiliserons les crampons à l'attaque du deuxième ressaut où nous trouverons de nombreuses plaques de neige glacée. De 12 h45 à 13 h50 nous ferons une pause restauration au sommet du Pla de l'Arcouade. Nous avions envisagé de revenir en boucle par le Pla des Bouhouèrès et les cabanes de Camoudiet mais le Pla du jour dépourvu de neige et l'inintéressant long cheminement sur route lourd à digérer nous ont fait préférer un retour par l'itinéraire de montée. A 1700 mètres, Pierre retirera ses crampons pour mettre les skis et quitter la crête afin de descendre au Nord-Est pour aller traverser la forêt et en ressortir au Sud du plateau de la Prade pendant que nous continuerons à suivre l'itinéraire de la montée jusqu'à l'entrée Nord du plateau de la Prade. A partir de là nous croiserons beaucoup de monde en raquettes, en skis de fond, à pied et près du Centre de vacances l'Arcouade de nombreux jeunes lugeurs ainsi que de très nombreux chiens de traîneau dont les mushers attendaient les clients. Nous retrouverons la voiture à 16 h05 après un dénivelé positif de 850 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET. Pour ceux qui souhaitent faire une boucle  par le Pla des Bouhouèrès et les cabanes de Camoudiet, ajouter la carte IGN 1:25000 Néouvielle Vallée d'Aure Parc National des Pyrénées 1748 ET

    Voir galerie photos Pla de l'Arcouade 10 02 2017


    votre commentaire
  •   

      

      

    * 26 avril 2010, depuis les cabanes de Camoudiet (1438 m.) (accès par la route D 113) au Sud de la station de Payolle, en remontant Ouest-Sud-Ouest la rive droite du ruisseau venant de l'Aoubère pour s'en écarter (vers 1700 m.), en le laissant filer vers le col de Crabe, pour remonter direction Sud-Ouest en rive droite du vallon qui sépare la crête du Sarrat de las Lourides du Soum de Coste Oueillère et passer au Clot det Mail (1991 m.), puis continuer Sud-Ouest pour passer entre les cotes 2312 et 2284, pour aller chercher direction Sud-Sud-Est la crête Sarrat de las Lourides (2450 m.) et la remonter à droite Sud-Ouest jusqu'au premier sommet du Sarrat de las Lourides (2512 m.), continuer sur cette crête au Sud pour passer sur un deuxième sommet (2509 m.) et terminer sur le troisième sommet qui est le point culminant de la crête du Sarrat de las Lourides (2518 m.). Retour sur la crête direction Nord pour la quitter (2450 m.) en faisant une courbe descendante à flanc pour rejoindre la cote 2312, remonter plein Ouest chercher la crête (2420 m.) et la suivre au Nord jusqu'au sommet du Soum de Coste Oueillère (2453 m.). Retour par le même itinéraire jusqu'à la cote 2312 pour aller récupérer l'itinéraire de montée (2250 m.).

    Carte IGN 1:25000 Néouvielle Vallée d'Aure Parc National des Pyrénées 1748 ET.  

    Le Sarrat de las Lourides est un sommet coté mais non nommé sur la carte IGN 1:25000 et sur la carte RandoEditions 1:50000, qui culmine entre le Soum de Coste Oueillère (2453 m.) et le Lita de la Gleise (2438 m.), il est le point le plus élevé de la crête qui prolonge vers le Sud celle du Sarrat de las Lourides  wink2  .

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1750 mètres, avec utilisation des raquettes, des crampons et du piolet. Il y avait de nombreuses coulées de neige.

    Parti à 7 h30, je passais au sommet du Sarrat de las Lourides à 10 h30 que je quittais à 10 h45 pour être au sommet du Soum de Coste Oueillère à 11 h20 et retrouver ma voiture à 13 heures 10 après un dénivelé positif de 1250 mètres, pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Voir galerie photos Sarrat de las Lourides et Soum de Coste Oueillère




    2 commentaires
  •    

       

       

    * 24 avril 2008 depuis le col d'Aspin (1489 m.), en bordure de la route D918, montée Nord-Ouest pour passer à l'abreuvoir de Hount des Oueillès (1610 m.) afin de remonter le ravin plein Nord jusqu'au sommet du Monné Rouye (1755 m.), retour par la crête Sud-Est pour passer sur un sommet non nommé et coté 1741 mètres puis descente plein Sud sur le col d'Aspin (1489 m.), pour remonter la piste au Sud-Sud-Ouest, passer à l'abreuvoir de Hount les Saliès (1641 m.) et suivre la crête de Bidour en passant à la cote 1606 pour arriver au sommet du Plo del Naou (1754 m.) et revenir par le même itinéraire au col d'Aspin.

    Carte IGN 1:25000 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Un peu de neige à partir de 1600 mètres sur les versants Nord.

    Parti à 7 h15 du col d'Aspin, j'étais au sommet du Monné Rouye à 7 h50 que je quittais à 8 h15 pour repasser au col d'Aspin à 8 h55 que je quittais à 9 h10 pour passer au sommet du Plo del Naou à 10 heures en repartir à 10 h20 pour retrouver ma voiture à 10 h50 après 650 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif et une superbe matinée ensoleillée glasses.

    Voir galerie photos Monné Rouye et Plo del Naou




    votre commentaire
  •     

      

    * 16 novembre 2005, depuis la petite aire de stationnement avant la fontaine de Crastes (650 m.) au-dessus du village d'Asté, en suivant direction générale Sud-Est l'itinéraire en forêt qui passe près de la fontaine de Crastes, près de la Grande Roche, à la Coume d'Artigous, sort de la forêt vers 1280 mètres pour passer à Arris (1430 m.) et suivre la crête au Sud-Est qui mène au sommet du Casque du Lhéris (1595 m.), retour au Nord-Ouest sur la crête pour, vers 1510 mètres, descendre plein Sud au col du Lhéris (1383 m.) pour remonter Sud-Ouest puis Sud la côte du Lhéris et passer au sommet de Caoutérou ou Le Haboura (1628 m.). Retour par la côte du Lhéris pour passer par la cabane de Lhéris, la cote 1299 et retrouver l'itinéraire de montée à l'entrée de la forêt (1280 m.).

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Depuis la sortie de la forêt jusqu'à Arris, j'ai croisé une bonne quarantaine de randonneurs des Amis du Parc National qui descendaient du Casque du Lhéris. Malgré le mauvais temps eek, le Caoutérou m'a offert un meilleur panorama que son illustre voisin le Casque du Lhéris qui était mon objectif initial. 

    Parti à 10 h 30, je passais à la Coume d'Artigous à 11 h 30, au sommet du Casque du Lhéris à 12 h 33 que je quittais à 12 h 45, pour être au Caoutérou ou Le Haboura à 13 h 45 que je quittais à 14 heures pour retrouver ma voitrure à 15 h 20 après un dénivelé positif de 1200 mètres pour autant de négatif.

    Voir galerie photos Caoutérou et Casque du Lhéris




    votre commentaire
  •   

      

    * 12 avril 2005, le Monné de Bagnères (1259 m.) depuis la Croix de Manse (750 m.) au départ de la route forestière d'Esquiou au-dessus de Bagnères-de-Bigorre, en passant par le Couret du Monné (1110 m.) et retour par le petit Monné (1172 m.) et le sommet du Turou (949 m.).

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1000 mètres.

    Malgré le mauvais temps, le panorama offert par le sommet du Petit Monné sarcastic m'a semblé plus étendu que celui de son illustre voisin encombré d'arbustes frown .

    Parti à 10 h 15, je passais au Couret du Monné à 10 h 56 pour être au sommet du Monné à 11 h 30, passer au sommet du Turou à 12 h 40 et retrouver ma voiture à 12 h 45.

    Voir galerie photos Monné de Bagnères




    votre commentaire
  •    

       

    * 9 mai 2005, le pic de Ballonque (2285 m.) depuis le relais hôtel du val d'Arizes (1260 m.) en bordure de la route D 918 sous la station de la Mongie, en passant à l'Ouest par les cabanes de Tramazaygues (1413 m.) pour aller remonter Ouest-Nord-Ouest le vallon d'Arizes, passer près du pont des Vaquès (1552 m.) sans le traverser pour rester sur la rive gauche du ruisseau d'Arizes, à la cabane d'Arizes (1740 m.) et monter au Nord pour passer au replat (1895 m.) et monter direction Nord-Est pour arriver au sommet. Descente en passant par le col de Ballonque pour aller retrouver l'itinéraire de montée au replat coté 1895.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Il restait beaucoup de neige, sauf sur les versants Sud-Ouest qui étaient presque entièrement déneigés.

    Parti à 10 heures, je passais à la cabane d'Arizes à 11 h 25 pour arriver au sommet à 13 heures que je quittais à 13 h 20 pour repasser aux cabanes de Tramazaygues à 14 heures et retrouver ma voiture à 15 heures, après un dénivelé positif de 1100 mètres pour autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic de Ballonque




    votre commentaire
  •    

       

    * 13 décembre 2004, le Signal de Bassia (1921 m.) depuis la route forestière de Houillassat à hauteur de la bifurcation (1420 m.) située sous la cote 1424 au-dessus de Ste-Marie-de-Campan, en continuant sur la route qui passe à Ribe de la Poutge (1494 m.), au centre pastoral (Auberge du col de Beyrède) (1387 m.), pour la quitter au col de Beyrède (1417 m.) en remontant plein Nord le sentier qui traverse le bois de Hountagnous, puis vers l'Ouest et à mi-hauteur le cirque Sud du Signal de Bassia pour aller chercher la crête à la cote 1826 et la remonter Nord-Est jusqu'au sommet.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1750 mètres. J'ai du garer la voiture à 1420 mètres en bordure de la route forestière à cause de la neige glacée qui ne permettait pas de continuer.

     

    Parti à 9 h 50, j'étais au sommet à 11 h 50 que je quittais à 12 heures pour retrouver ma voiture à 13 h 50 après un dénivélé positif de 725 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Voir galerie photos Signal de Bassia




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique