•  

    * 30 novembre 2016 depuis le parking des ventas du Portalet (col du Pourtalet) (1790 m.) en suivant Sud-Sud-Est la bordure de la route A-136 jusqu'au parking de Espelunciecha ou de Portalet (1750 m.) de la station de ski de Formigal, pour traverser le pont qui enjambe le Barranco del Bacarizal (1700 m.), passer à gauche du départ du télésiège de Espelunciecha et aller remonter Ouest-Sud-Ouest le vallon du Barranco de Espelunciecha en longeant la bordure de la piste bleue "Rinconada" pour passer à la Mallata de Espelunciecha (1900 m.), continuer Ouest pour parvenir au Puerto de la Canal Roya (2145 m.), y virer à gauche direction Sud-Sud-Est et passer à la cote 2168, au col coté 2193 pour gravir au Nord le dôme coté 2212 et nommé par certains Punta Sur del Puerto de la Canal Roya, revenir au col coté 2193 pour y continuer vers le Sud et passer sur le dôme coté 2226, puis Sud-Est parvenir au Cuello de Espelunciecha (2190 m.) pour y remonter plein Est la crête qui mène au sommet de Espelunciecha Oriental ou Los Farallones ou Faballones ou encore Punta Alta de los Faballones (2240 m., ou 2246 m. ou encore 2247 m. selon les cartes), revenir sans passer sur les dômes au Puerto de la Canal Roya (2145 m.) pour continuer Nord-Nord-Ouest, passer au dôme coté 2152, puis Nord-Nord-Est au col coté 2146 et aller gravir au Nord-Nord-Est Las Gralleras Sur ou Las Gralleras Sud (2202 m. ou 2204 m. selon les cartes), revenir au col coté 2146 pour y retrouver les pistes qui ramènent au parking de Espelunciecha ou de Portalet (1750 m.) et suivre la bordure de la route A-136 afin de retrouver la voiture au parking des ventas du Portalet (Pourtalet).

    Je pensais pouvoir garer ma voiture au parking de Espelunciecha ou de Portalet mais la route qui y mène depuis le rond-point de la route A-136 était recouverte de neige glacée oh , je suis donc revenu vers la France pour la garer sur le parking des ventas du col du Pourtalet. Parti à 8 h45, avec une température de - 4°C, en longeant la bordure de la route, je passais par le bâtiment situé près du départ du télésiège de Espelunciecha, où se trouvaient les employés de la société Aramon (gestionnaire des pistes de ski de la station de Formigal) qui m'ont autorisé à utiliser les bordures des pistes qu'ils étaient en train de préparer pour la proche ouverture de la saison de ski. Toute la suite de la randonnée sera réalisée en raquettes à neige. De 10 heures à 10 h10 je réalisais une petite pause au Puerto de la Canal Roya. De 10 h20 à 10 h35 je profitais du beau panorama qui m'était offert par la Punta Sur (Pointe Sud) del Puerto de la Canal Roya où un sympathique skieur de randonnée, basque de Donostia, me rejoindra. Il se rendra vers la Punta Espelunciecha qu'il gravira par le couloir Nord. Après un parcours en montagne russe sur un superbe "plateau" je parvenais au sommet de Espelunciecha Oriental ou Los Farallones ou Faballones ou encore Punta Alta de los Faballones à 11 h05 pour en repartir à 11 h20 chargé de superbes images. Lors du retour vers le Puerto de la Canal Roya j'ai croisé trois français en ski de randonnée, qui cherchaient le couloir pour atteindre le beau sommet près duquel nous étions et dont ils ne connaissaient pas le nom. C'était le couloir Nord de la Punta Espelunciecha où était passé le basque de Donostia. La trace leur était faite et pour eux il s'agissait d'un plan B car ils devaient monter au pic d'Anéou par le couloir Sud exposé au soleil. Ils ont fait un bon choix car le raide versant Sud du pic d'Anéou était à moitié déneigé. De 12 h15 à 12 h25 j'étais au sommet de Las Gralleras Sur ou Las Gralleras Sud et après une bonne descente, à 13 h15 je passais sur le pont près du parking de Espelunciecha ou de Portalet où je discutais un moment avec le basque de Donostia. A 13 h30 je retrouvais ma voiture après un dénivelé positif d'environ 700 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses mais froide.

    Cartes 1:25000 Editorial Alpina Geo/Estel E-25 Valle de Canfranc Valle de Aísa Candanchú-Astún, 1:40000 Editorial Alpina Valle de Tena Sierra de Tendeñera Peña Telera et  IGN es Signa.

    Voir galerie photos Espelunciecha Oriental et Gralleras Sur


    2 commentaires
  • * 16 novembre 2016, depuis l'aire de stationnement située juste avant de franchir la barrière canadienne de l'entrée du vallon de Labrénère (1110 m.), au Sud de Lescun, pour suivre la piste qui longe la rive gauche de Labrénère ruisseau direction Sud, ne pas emprunter la passerelle cotée 1112, mais continuer sur la piste qui va traverser un peu plus au Sud, par un passage à gué, le Labrénère ruisseau (1115 m.) pour remonter le vallon rive droite, passer près de la fontaine de Lamatché (1270 m.), traverser au Sud-Ouest le Pont d'Itchaxe (1360 m.) qui enjambe le Labrénère ruisseau, remonter au-dessus de la rive gauche et passer près des cabanes d'Itchaxe (1450 m.), puis direction Ouest près des cabanes du Pénot (1530 m.), pour remonter en lacets et en rive gauche dans un étroit vallon en direction Ouest puis Sud pour déboucher à l'entrée d'un plateau (1690 m.), passer près des cabanes de Bonaris (1700 m.), suivre au Sud le sentier du col de Pau pour l'abandonner en prenant une direction Sud-Sud-Ouest (1770 m.) afin de remonter le vallon qui vire progressivement à l'Ouest pour atteindre la crête frontière (1970 m.) et la suivre à gauche Sud-Est, passer sur le dôme coté 1981; descendre au col situé au Sud-Sud-Est (1970 m.) pour remonter afin de parvenir au sommet de Cotdoguy (2019 m.) et revenir par le même itinéraire.

    Parti à 8 h45, peu après avoir quitté l'aire de stationnement, je passais près d'un panneau directionnel "Parc National à 0h.45 - Col de Pau 2h.45 - Refuge d'Arlet 5h.". A peine plus loin, il y avait une trentaine de chevaux encore en estive. Juste après la traversée du Pont d'Itchaxe, dans la remontée en forêt, un bruit de pas sur le sol boueux qui se rapprochait de moi m'a fait sursauter eek , j'ai tout de suite pensé à un des chevaux croisés un peu plus tôt. J'avais en souvenir ma randonnée dans ce secteur, du 18 octobre 2001, alors que je venais de relier le pic Lariste au pic de Burcq en suivant la crête frontière, dans la descente, juste au-dessus des cabanes du Pénot, un cheval blanc que j'étais en train de filmer a commencé à galoper après moi et après une course d'une centaine de mètres il s'est arrêté, heureusement !. Ce n'était pas un cheval mais un randonneur landais yes qui allait me doubler, il avait pour objectif le pic de Burcq. A 9 h55 je passais près des cabanes du Pénot puis, après avoir rencontré les premiers névés vers 1600 mètres, le sol était complétement enneigé à partir de 1650 mètres. De 10 h34 à 10 h45 je réalisais une petite pause aux cabanes de Bonaris. A partir de 1720 mètres j'utilisais les crampons et le piolet pour remonter le vallon situé entre Marmida et Cotdoguy et ce n'était pas un luxe car par endroits c'était de la glace "béton" et il fallait taper fort pour que les pointes des crampons mordent cette glace. De 12 heures à 12 h25 je savourais le beau panorama délivré par le "modeste" sommet de Cotdoguy et après une descente rapide mais prudente de 13 heures à 13 h35 je faisais une pause restauration dans la cour de la principale cabane de Bonaris, dotée de tables et bancs taillés dans la pierre. Juste avant l'entrée du bois sous les cabanes d'Itchaxe, deux patous agressifs sont venus vers moi bad bad , il n'y avait pas de troupeaux en estive dans le secteur, mais ils agissaient comme s'ils étaient de garde et malgré la menace de mes bâtons j'ai quand même dû faire un détour pour passer bien au-dessus d'eux et ils m'ont suivi à distance jusqu'à mon retour, sur un train rapide, à la voiture que je retrouvais à 14 h40. Selon l'article L211-23 du Code rural: "Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde ou de la protection d’un troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l'action de chasse." yes . Randonnée de 920 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif, effectuée dans le froid malgré une superbe journée ensoleillée glasses .

    Carte IGN 1:25000 Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT.

    Voir galerie photos Cotdoguy sur neige


    2 commentaires
  • Panorama du sommet du pic Peyreget (2487 m)

    Panorama depuis le pic Peyreget (2487 m.)

    Panoramique 360 ° réalisé avec l'assemblage de 8 photos prises le 24 février 2014 du sommet du pic Peyreget 2487 m.

    En cliquant sur le lien ci-dessous... puis sur la miniature, vous obtenez un GRAND panoramique yes

    Panorama du sommet du pic Peyreget

    En cliquant sur le lien ci-dessous... puis sur la miniature, vous obtenez le même GRAND panoramique annoté yes 

    Panorama annoté du sommet du pic Peyreget


    votre commentaire
  • * 1 novembre 2016 depuis l'aire de stationnement de Pont de Camps située au Sud du lac de Fabrèges et en bordure de la route D 934 du col du Pourtalet (1250 m.) pour suivre au Sud la petite route qui mène à la Station Inférieure où on laisse filer à gauche, dans le virage en épingle, le chemin de St-Jacques balisé rouge et blanc, pour la quitter juste après afin de suivre à gauche, direction générale Sud-Ouest, le sentier fléché "Cabane de Saoubiste 1h.30" qui remonte en forêt pour traverser le ruisseau de la Sourde de Saoubiste (1608 m.) continuer direction Ouest au-dessus de la rive droite pour sortir de la forêt  et toujours rive droite mais en direction Sud-Ouest passer près de la cabane de Saoubiste (1780 m.), traverser le ruisseau pour suivre sa rive gauche (1789 m.), remonter le vallon direction Ouest-Nord-Ouest pour atteindre la crête juste au-dessus du col de Magnabaigt (2072 m.), la suivre à gauche direction Sud, passer au sommet Nord du col de Saoubiste (2174 m.) non nommé, décrocher de la crête pour la suivre en contrebas, versant Oriental, pour la traverser peu après le col de Saoubiste (2140 m.), afin de faire une traversée horizontale Sud-Sud-Ouest sur le flanc Occidental du pic Saoubiste et arriver à la base du couloir qui permet d'aller gravir à l'Est les trois sommets du pic Saoubiste (2261 m.), redescendre le même couloir en direction du col de Suzon pour traverser à gauche la crête Ouest (2180 m.) et faire une traversée à flanc direction Sud-Est pour atteindre le col de Pombie (2150 m), longer le flanc Sud-Ouest du pic de Pombie pour aller rejoindre sa crête Sud-Est (2160 m.) et la remonter Sud-Est puis Est afin de passer au sommet du pic Est de Pombie (2198 m.) non nommé, descendre Nord-Est au col coté 2112, y quitter la crête direction Sud pour aller trouver une sente (2080 m.) qui descend direction Nord-Est et disparaît en suivant, continuer la descente direction générale Est-Sud-Est jusqu'à atteindre la cabane d'Arrégatiou (1680 m.) pour ensuite aller trouver Est la lisière de la forêt, y rentrer et descendre Sud-Est pour aller traverser le ruisseau de Pombie et trouver le sentier venant du vallon de Pombie pour le suivre à gauche Est jusqu'à sortir de la forêt (1380 m.), où on le laisse filer Sud-Est vers le Caillou de Soques, pour prendre une direction Est puis Nord-Est afin de rejoindre la piste balisée rouge et blanc du chemin de St-Jacques, qui en direction Nord, en pelouse et au-dessus de la rive gauche du Gave de Brousset, passe près de la cabane des Quèbes, aux Quèbes de Brousset pour ramener à l'aire de stationnement de Pont de Camps.

    Partis à 7 h55 avec Odile, Pierre et Peio, nous passerons à 9 h05 près de la cabane de Saoubiste et après une montée par endroits raide et hors traces, gratifiée par quelques passages spectaculaires d'isards, nous parviendrons sur la crête au Sud du proche col de Magnabaigt à 10 heures. Après avoir suivi la crête jusqu'au sommet Nord du col de Saoubiste, où nous croiserons un randonneur espagnol, nous décrocherons sur son versant Oriental pour éviter un passage en mauvais rocher situé sur la crête entre le sommet et le col de Saoubiste. Les pentes y sont très raides arf , constituées d'herbe, de terre et de cailloutis fuyants. Après avoir récupéré la crête bien au-delà du col de Saoubiste, nous utiliserons des sentes d'isards pour traverser presque horizontalement le flanc Occidental du pic Saoubiste et parvenir à la base du raide couloir qui donne accès à la crête sommitale. Avec ses trois sommets, le pic Saoubiste ressemble à une molaire où il serait dommage de "se casser les dents". A 11 h30 nous parviendrons sur l'étroit et aérien sommet Ouest qui est le point culminant du pic Saoubiste, offrant une superbe vue sur la face Nord-Est, où passe la voie normale d'ascension, du seigneur des lieux, le pic du Midi d'Ossau. Après passage sur le sommet Est, mon altimètre lui donnant un mètre de moins, nous passerons sur le sommet Nord, le moins élevé des trois, que nous quitterons à 12 h05. La voie normale d'ascension du pic de Pombie passant par sa crête Nord-Ouest, nous contournerons ce pic par son versant Sud-Ouest pour aller visiter sa déchiquetée crête Sud-Est. Ensuite nous suivrons la crête qui mène au sommet du pic Est de Pombie que nous atteindrons à 13 heures, puis nous ferons une pause restauration de 13 h15 à 14 h15 sous le col coté 2112. La descente vers la cabane d'Arrégatiou se fait à vue en utilisant parfois quelques traces de sentes et en cherchant les meilleurs passages, parfois raides, pour éviter les barres rocheuses. Après y avoir observé une harde d'une cinquantaine d'isards galoper et bondir lestement, mon genou gauche qui maintenant devrait avoir une "santé de fer" en était jaloux sarcastic , à 15 h10 nous passerons à la cabane d'Arrégatiou. Nous ne trouverons pas de sentier dans la forêt située sous la cabane, après une descente en slalom entre les arbres, nous traverserons le ruisseau de Pombie pour trouver le sentier venant du vallon de Pombie. Nous retrouverons la voiture à 16 h30 après un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif et une belle journée ensoleillée glasses passée dans une super ambiance cool .  

    Carte IGN 1:25000 Ossau Vallée d'Aspe Parc National des Pyrénées 1547 OT.

    Voir galerie photos Pics Saoubiste et Est de Pombie

    Voir panorama annoté du sommet du pic Saoubiste


    2 commentaires
  • * 27 octobre 2016 depuis l'aire de stationnement située au Nord de Bagergue, en bordure de la route forestière PR 112 et à hauteur de la bifurcation de pistes entre la Bórda dera Ribèra et Santa Margalida (1480 m.), en suivant la piste de droite "pista de las minas de Liat" qui longe direction Nord la rive gauche de la vallée de l'Arriu Unhòla, pour passer près de la cabane du Corrau d’Unha (1561 m. ou 1570 m.), traverser le Barranc des Reigades et le Barranc de Maupas, passer près de la Cabana (cabane) des Calhaus (1910 m. ou 1911 m.), au-dessus du Plan de Tor ou Plan deth Tor, pour la laisser filer afin de suivre à droite (2050 m.) le sentier balisé rouge et blanc du GR-211 pour faire une traversée presque horizontale à flanc direction Sud, puis monter Est pour passer un col (2210 m.) situé au Nord du piton coté 2259, continuer la progression direction générale Nord-Nord-Est au-dessus de la rive droite de l'Arriu des Calhaus, parvenir au déversoir du lac de Montoliu (2366 m. ou 2373 m. ou 2375 m.) pour gravir Nord-Ouest les pentes orientales des Pales de Montoliu qui mènent au Còth de Maubèrme (2478 m. ou 2468 m.) situé au Nord-Est du Tuc des Crabes ou de Crabes, pour y virer au Nord afin de parvenir sur un replat (2530 m.) situé dans le cirque Sud-Est du Tuc de Maubèrme (Maubermé) pour contourner la base de sa crête Sud en suivant le sentier venant du Pòrt d'Urets qui la longe direction Ouest pour le quitter et monter ensuite à flanc direction Nord vers la crête frontière, puis direction Est (2660 m.) gravir le couloir d'éboulis qui mène sur la crête que l'on suit jusqu'à parvenir au sommet du Tuc de Maubèrme ou Maubermé ou encore pic de Maubermé (2880 m ou 2881 m), pour revenir par le même itinéraire avec quelques petites variantes.

    Parti à 7h35 à la lueur de ma frontale je passais à 7 h55 devant la cabane du Corrau d’Unha lorsqu'un patou est venu vers moi. Je n'étais pas trop rassuré aussi j'ai siffloté plusieurs fois et il s'est approché, en remuant sa queue, pour se faire caresser. A peine plus haut, un second patou plus agressif, car il gardait un troupeau de brebis, s'est mis à aboyer, heureusement pour moi, il était de l'autre côté de la clôture. A 9 h05,  j'ai voulu suivre le sentier qui quitte la piste à droite juste avant la Cabana (cabane) des Calhaus mais l'herbe givrée et la terre humide m'ont fait préférer un sage retour sur la piste. A 9 h40 je quittais la piste pour suivre à droite le sentier fléché "Estanh de Montoliu 1h 20 3,5 km". Certaines portions de ce sentier en terre noire humide étaient déversantes et en trois ou quatre endroits elles étaient en partie éboulées erf . De 10 h45 à 10 h55 je faisais une petite pause au bord du déversoir du lac de Montoliu. Après avoir suivi le sentier qui remonte les pentes orientales des Pales de Montoliu, également sur terre noire humide et par endroits déversant, je parvenais à 11 h10 au Còth de Maubèrme où je faisais ma première rencontre de la journée avec un chasseur qui venait de traverser le flanc Oriental du Tuc des Crabes ou de Crabes. Il suivait à distance un groupe d'isards qui se dirigeait vers le Pòrt d'Urets. Dans la traversée du flanc Ocidental du Maubèrme, un sentier également en terre noire fait la jonction entre deux zones d'éboulis. La dernière zone d'éboulis qui donne accès à la crête sommitale, où par endroits zigzague un sentier, fut laborieuse à traverser. De nombreux endroits étaient recouverts de glace et un passage de cinq mètres sur des dalles en dévers également recouvertes de glace ont nécessité une concentration et une prudence maximum arf erf . Sous le sommet il restait un peu de neige facilement contournable. A 12 h55 j'arrivais au sommet duTuc de Maubèrme ou Maubermé ou encore pic de Maubermé, point culminant de la frontière qui sépare le Valle de Arán (Val d'Aran) de la France avec ses 2880 mètres d'altitude, l'Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya lui donne 2881,6 mètres. Surmonté de plusieurs énormes cairns ce sommet offre un panorama remarquable: Mont Valier, Barlonguère, Pica d'Estats, Peguera, Contraix, Punta Alta, Besiberri, massif Aneto Maladeta, Posets, Perdiguère, Monte Perdido, Vignemale, pic Long, Néouvielle, Arbizon, pic du Midi de Bigorre, Serre Haute, etc... Je quittais ce belvédère **** à 13 h25  pour, après avoir quitté le sentier du Pòrt d'Urets, retrouver plus directement le Còth de Maubèrme en suivant un itinéraire balisé de jaune. De 14 h40 à 14 h55 je faisais une nouvelle pause restauration au bord du déversoir du lac de Montoliu. Plus bas, j'ai emprunté un racourci (2310 m.) qui, en direction Sud-Sud-Ouest, permet d'éviter un long détour et retrouver l'itinéraire de montée (2250 m.). Je retrouvais la pista (poste) de las minas de Liat à 15 h40. Parvenu à la Cabana (cabane) des Calhaus, cinq chiens dont deux patous sont venus vers moi en aboyant, le berger est sorti et les a rappelé. De Clarac dans les Hautes-Pyrénées, il redescendra son troupeau de brebis dans deux jours et il m'a confirmé que les deux patous étaient ceux que j'avais rencontré le matin près de la cabane du Corrau d’Unha. A 17 heures je passais devant cette cabane pour retrouver ma voiture à 17 h15 après un dénivelé positif d'environ 1450 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses pleine de belles couleurs automnales.

    Cartes 1:40000 Editorial Alpina Val d'Aran, 1:50000 RANDOéditions carte de randonnées Pyrénées n°6 couserans-cap d'aran pallars-parque nacional d'aigües tortes, SUA edizioak Miguel Angulo Val d'Aran Montgarri-Montardo et IGN es Signa et Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya.

    Voir galerie photos Tuc de Maubèrme ou pic de Maubermé


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires