• (015) Vallée d'Ossau - Secteur Benou Ibech

    * Volcans de sable du Benou

    * Pic de l'Ourlène (1813 m.) par le Rocher d'Aran (1796 m.) et l'Ourlènotte (1806 m.) depuis la chapelle de Houndas sur neige

    * Rocher d'Aran (1796 m.) et Dôme d'Esturou (1860 m.) depuis l'aire S-O de la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Mailh Massibé (1973 m.) depuis l'aire S-O de la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Montagnon (1973 m.) et pic Mailh Massibé (1973 m.) depuis l'aire S-O de la chapelle de Houndas

    * Pic Montagnon (1973 m) par le couloir Nord et retour par le couloir S-E depuis le Bourdiou d'Aspeigt sur neige en raquettes

    * Pic Montagnon (1973 m.) depuis la piste des Bordes Cabanes (1220 m.) sur neige en raquettes

    * Crête de Sède de Pan (1757 m.) depuis l'aire S-O de la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Crête de Saubajot (1651 m.) depuis l'aire S-O de la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Le Lauriolle (1858 m.) en circuit depuis le Bourdiou d'Aspeigt

    * Le Lauriolle (1858 m.) et le Pic coté 1867 en circuit depuis le Boudiou d'Aspeigt

    * Pic de Gerbe (1901 m.) Le Lauriolle (1858 m.) en circuit depuis le Bourdiou d'Aspeigt

    * Pic de Gerbe (1901 m.) et Pla Troubat (1877 m.) depuis le Bourdiou d'Aspeigt

    * Turon de Lahouita (1805 m.) depuis la route d'Aspeigt (660 m.) sur neige en raquettes

    * Pic Bareilles (1834 m.) et Turon de Lahouita (1805 m.) depuis le Bourdiou d'Aspeigt

    * Pic Bareilles (1834 m.) depuis le Bourdiou d'Aspeigt sur neige en raquettes

    * Pic d'Escurets (1440 m.) depuis le col de Marie Blanque

    * Pic d'Escurets (1440 m.) depuis la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Barsaut (1368 m.) et sauts aux cromlechs lous Couraus depuis la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Barsaut (1368 m.) et bois blanc d'Izeste depuis la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Barsaut (1368 m.) par la crête Est depuis la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

    * Pic Barsaut (1368 m.) et Soum de Counée (1361 m.) depuis la chapelle de Houndas sur neige en raquettes

  • * Mai 2017:

    Dix jours après l'opération de mon genou droit (rupture du ménisque interne lors de la sortie du 19 mars 2017) et deux jours avant l'enlèvement des points de suture, le manque d'air de nos chères montagnes me provoquant une "asphyxie au CO 2" beurk je décidais d'aller faire une petite séance de rééducation au proche Benou.

    Lors de cette promenade, outre quelques chiffres et croix gravés sur des roches qui servaient à délimiter des parcelles de fougeraies appartenant en copropriété à Bielle et Bilhères en Ossau, j'ai eu la chance de découvrir un monolithe (1,43 mètre de long pour 0,68 mètre de large) sur lequel était figé un vrai "feu d'artifice" formé de cônes et de fleurs en relief sarcastic . Ces structures sont nommées "volcans de sable".

    Tout comme les "volcans de sable" du cirque situé entre les pics d'Aulère et Houratatère, le plateau du Benou possède ses "volcans de sable".

    L'identification de ceux du cirque situé entre les pics d'Aulère et Houratatère, découverts par Jean-Pierre Dugène, a été faite par Dominique Rossier, membre de la SAGA (Société Amicale des Géologues Amateurs), et par le Laboratoire du MNHN (Muséum national d'Histoire naturelle). Ce sont de petites structures coniques formées par l'éjection de sable à partir d'un point central. Ce phénomène résulte de la fluidification d'un sable saturé d'eau, pouvant être déclenchée par un tremblement de terre.

    Résumé de cette promenade effectuée sous un beau soleil et refaite fin juin 2017 sous la pluie:
    Après être passé devant la chapelle de Houndas pour ensuite traverser le Serres ruisseau, j'avais suivi direction Nord-Est sur cinq cents mètres le chemin balisé "Circuit des Cercles de pierre - Piste de lous Couraus - Camin deus Corraus" ainsi que le muret et la clôture en contrebas (Croix gravée sur une pierre et chiffre 7 également gravé sur une pierre) puis, après avoir traversé en direction Ouest la fougeraie située au Nord de la chapelle puis la route D 294 (croix gravée sur un monolithe), j'étais passé aux fontaines de Houndas pour ensuite longer direction Sud la lisière Ouest de la pinède de Houndas, passer à hauteur d'un rocher situé en lisière intérieure et sur lequel sont gravés un "I" et une croix latine. En continuant vers le Sud sur le chemin qui s'écarte quelque peu de la lisière de la pinède, il y avait une pierre couchée au milieu du chemin avec le chiffre 6 gravé dessus et en retournant cette pierre, il y avait le chiffre 5 gravé sur l'autre face. J'en ai profité pour remettre cette pierre en place afin que les deux faces gravées soient visibles car elle servait de borne pour limiter les parcelles de fougeraies. A partir de là, j'avais quitté le chemin pour monter directement direction Sud-Est, à travers les fougères, au sommet du modeste dôme coté 862 et c'est en descendant vers l'Ouest que je fis la découverte du beau monolithe couvert de volcans de sable...

    Avant de percer le chaînon de montagne, constitué par la crête continue entre celle de Lazerque et celle de la Montagne du Rey, qui bloquait sa lente progression vers le Nord, le glacier de la vallée d'Ossau s'était introduit pour s'étendre dans les vallées latérales. Sur la rive droite il s'étendait dans la vallée perpendiculaire qui mène à l'actuel Port de Castet et sur la rive gauche il s'étendait dans la vallée perpendiculaire qui mène à l'actuel col de Marie Blanque, recouvrant le secteur du Benou actuellement constitué de trois plateaux, celui de la Técouère (890 m.), celui de Roland (870 m.) et celui de Houndas (830 m.). Le monolithe couvert de volcans de sable est très certainement issu d'un "transport" par le glacier de la vallée d'Ossau suivi d'un "échouage" dans le secteur du plateau de Houndas. Il se pourrait qu'il se soit "échappé" du cirque situé entre les pics d'Aulère et Houratatère, dont il est peut-être originaire.

    Je n'ai divulgué l'emplacement de ce monolithe que bien après en avoir averti la mairie de Bilhères en Ossau, la commission syndicale de Bielle et Bilhères en Ossau, le musée d'Arudy et GéolVal. J'ai également informé la Communauté de communes de la Vallée d'Ossau dont le siège est à Arudy. Au 10 juillet, la seule réponse reçue, est celle de Jean-Paul RICHERT, expert géologue fondateur de GéolVal qui ne connaissait pas et qui est intéressé par l'information.

    Merci de préserver cette richesse géologique ! yes

    Voir galerie photos Volcans de sable du Benou


    3 commentaires
  •  

    * 12 mars 2016, depuis l'aire de stationnement située près de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 du col de Marie Blanque au-dessus de Bilhères en Ossau, en montant direction Nord pour traverser la piste balisée "GRP Tour de la Vallée d'Ossau" ainsi qu'une autre piste et parvenir à un croisement de sentiers (921 m.) pour y suivre à droite celui qui prend une direction Est et qui se transforme en piste boueuse, l'abandonner rapidement pour la longer à droite en suivant la crête, parvenir au site des cromlechs lou Couraus ou lous Couraus (970 m.), rejoindre la piste toute proche et la suivre direction Est pour l'abandonner une centaine de mètres après (963 m.) en suivant à gauche l'itinéraire du Tour de la Vallée d'Ossau fléché "Pente du Bersaut 0 h50 - 2 km" direction Nord puis Ouest-Nord-Ouest, passer à l'Ezau (1200 m.), à Hourcat (1232 m.) pour y laisser filer en face direction Ouest l'itinéraire du col de Houn Barrade et bifurquer à droite en suivant au Nord l'itinéraire du Tour de la Vallée d'Ossau fléché "Cayolar de Lazercou 0 h20 - 0,2 km" pour atteindre la crête au col coté 1258 et la suivre direction Ouest, en contrebas sur son versant Nord dans le bois d'Izeste, pour la retrouver peu après la sortie du bois (1300 m.) afin de parvenir au sommet du pic Barsaut ou Bersaut (1368 m.). Retour par le même itinéraire qu'on abandonne une cinquantaine de mètres avant la bifurcation des cromlechs (963 m.) pour aller rejoindre au Sud-Est (946 m.) la piste qui ramène Sud-Est puis direction générale Ouest-Sud-Ouest au point de départ.       

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 880 mètres et en raquettes à partir de 900 mètres, accompagné d'un temps bien chargé en nuages menaçants.

    Parti à 10 h30 pour une petite sortie test sur un terrain un peu accidenté, quatre mois jour pour jour après l'opération de mon genou gauche (Prothèse totale), je passais par le site des cromlechs lou Couraus ou lous Couraus que j'abordais pour la première fois par l'Ouest. A partir du col coté 1258, la traversée du haut du bois d'Izeste, que je réalisais pour la première fois en contrebas sur le versant Nord de la crête, fut laborieuse. Il a fallu que je louvoie entre les arbres sur un épais manteau neigeux vierge de toute trace, mais ce fut une merveille car les branches ployaient sous le poids de la neige en faisant des voutes. Peu après la sortie du bois, en arrivant sur la crête, j'ai fait lever une compagnie d'une demi-douzaine de perdrix qui a pris son envol vers le bas. A 13 heures je parvenais au sommet du pic Barsaut ou Bersaut. Après une pause casse-croûte et la réfection du cairn sommital près de la borne IGN, qui était cachée sous les pierres, je commençais la descente à 13 h30 pour retrouver ma voiture à 15 h30 après un bon "snif de blanche" et un dénivelé positif d'environ 600 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos pic Barsaut et bois blanc d'Izeste


    2 commentaires
  • * 11 février 2015, depuis l'aire de stationnement située près de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 du col de Marie Blanque au-dessus de Bilhères en Ossau, en suivant  Nord-Est la piste balisée "GRP Tour de la Vallée d'Ossau" pour bifurquer à gauche en direction Sud-Ouest (946 m.), laisser filer à droite l'itinéraire du Tour de la Vallée d'Ossau (963 m.) pour continuer tout droit jusqu'à parvenir au site des cromlechs lou Couraus ou lous Couraus, monter plein Nord à travers le bois pour retrouver l'itinéraire du Tour de la Vallée d'Ossau (1030 m.) et le suivre direction Ouest-Nord-Ouest, passer à l'Ezau (1200 m.), à Hourcat (1220 m.) pour y laisser filer en face direction Ouest l'itinéraire du col de Houn Barrade et bifurquer à droite en suivant l'itinéraire du Tour de la Vallée d'Ossau pour atteindre la crête au col coté 1258 et la suivre à gauche direction Ouest jusqu'au sommet du pic Barsaut ou Bersaut (1368 m.). Retour en suivant direction Est la crête un peu en contrebas sur le flanc Sud pour retrouver l'itinéraire de montée à l'Ezau (1200 m.) qui ramène au point de départ.       

    Randonnée effectuée en totalité sur neige et en raquettes depuis la voiture qui était garée sur la neige.

    Parti à 9 h30 pour une petite sortie de reprise test avec un genou encore souffrant, je passais par le site des cromlechs lou Couraus ou lous Couraus recouverts par la neige pour ensuite réaliser une remontée, plein Nord, hors traces à travers le bois. La traversée du bois fut laborieuse pour me frayer un passage à travers la végétation et les arbustes ployés par le poids de la neige. A partir du col coté 1258, sur le début de la crête Est du pic Barsaut,  j'ai louvoyé entre les arbres en privilégiant le versant Nord. A 11 h30 je parvenais au sommet du pic Barsaut ou Bersaut où un groupe du club Léo-Lagrange d'Oloron était en train de se restaurer. Je commençais la descente à 11 h45 pour retrouver ma voiture à 13 h15 après un bon "snif de blanche" et une journée bien ensoleillée.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos Pic Barsaut par la crête Est

     


    votre commentaire
  •  


    * 9 mars 2014, depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) sur la rive droite de l'Arriou Mage au Sud-Ouest de Bielle, en suivant vers le Sud la piste et les sentiers de raccourci qui remontent le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des bâtiments en ruines de la Mine (1080 m.) et arriver à la cabane d'Ibech (1443 m.), pour ensuite remonter la pente à droite direction Ouest afin de prendre pied sur la croupe qui permet de rejoindre, en montagne russe direction générale Sud-Ouest, le col des Arques ou col de Barca (1714 m.), puis faire une remontée Sud-Est sur le flanc Sud-Ouest du pic Bareilles afin de parvenir sur l'antécime Nord-Ouest (1800 m.) et suivre la crête direction Sud-Est pour terminer l'ascension au sommet du pic Bareilles (1834 m.). Retour vers l'antécime Nord-Ouest pour quitter la crête avant de l'atteindre, en descendant direction Sud-Ouest, puis à flanc direction Nord-Ouest (1730 m.) pour retrouver le col des Arques ou col de Barca (1714 m.), continuer la descente Nord-Est pour aller suivre le ravin orienté Est-Nord-Est, situé à droite des cotes 1712 et 1579, qui permet d'atteindre la Plaine d'Ibech (1472 m.) et de retrouver au Nord-Nord-Est l'itinéraire de montée à la cabane d'Ibech (1443 m.).   

    Partis à 7 h40, avec Odile, Pierre, Roland et Eric, en suivant la piste d'Ibech, nous emprunterons un premier raccourci qui remonte à gauche, rive droite, du premier torrent qui traverse la piste pour passer près des bâtiments en ruines de la Mine à 8 h25. Nous utiliserons les raquettes à neige (pour Pierre les skis) à partir de 1150 mètres, juste avant d'emprunter un raccourci qui permet d'éviter quelques longs détours que fait la piste. Après une petite pause de 9 h50 à 10 heures à la cabane d'Ibech, nous parviendrons au col des Arques ou col de Barca à 11 h15 à partir duquel nous utiliserons les crampons et le piolet. Nous parviendrons au sommet du pic Bareilles à 11 h50, accompagnés du chien du berger d'Ibech qui nous avait suivi depuis la cabane du même nom. Après avoir quitté le sommet à 12 h10, nous ferons quelques exercices de chute/arrêt piolet sur le flanc Sud-Ouest du pic Bareilles et la pause restauration de 12 h40 à 14 h15 au col des Arques ou col de Barca. La descente du ravin orienté Est-Nord-Est, situé à droite des cotes 1712 et 1579, est par endroits raide, ça passait en raquettes mais c'était plus sûr en crampons/piolet. De15 h25 à 15 h35 nous ferons une pause à la cabane d'Ibech et nous retrouverons les voitures à 17 h10 après un dénivelé positif d'environ 1050 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses , passée dans une super ambiance conviviale cool money .

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos Pic Bareilles


    votre commentaire
  •  

    * 18 janvier 2014, depuis l'aire de stationnement située au Sud-Ouest de la chapelle de Houndas (865 m.) au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant Sud la route forestière de Labaigt Dauste pour la quitter lorsqu'elle vire à droite (930 m.) afin de suivre le chemin qui continue direction Sud puis vire progressivement à l'Ouest et se transforme en sentier pour remonter le vallon de l'Arrec dou Sacq, passer au Nord de Les Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.), puis remonter Ouest dans le fond du vallon de la Coume de la Herrère pour traverser toujours Ouest le Bois de la Herrère et aller chercher au Nord la crête de Saubajot, au Sud-Ouest de son sommet coté 1651, continuer sur la crête direction Sud-Ouest et passer au col d'Aran (1654 m.), y suivre la crête au Nord-Ouest pour parvenir au sommet du Rocher d'Aran (1796 m.), revenir au col d'Aran (1654 m.) pour continuer Sud-Sud-Ouest, passer à la cote 1712 puis à la cote 1832, y descendre de quelques mètres direction Sud-Ouest pour remonter Ouest-Nord-Ouest au Dôme d'Esturou (1860 m., non nommé par l'IGN), revenir direction générale Est pour descendre au Sud (1800 m.) dans le cirque de Lescaumère, y virer à l'Est (1770 m.) afin de faire une traversée sur le flanc Nord du sommet de la crête de Sède de Pan coté 1757 pour aller prendre pied sur cette crête à la cote 1717 afin de la suivre direction Est-Nord-Est jusqu'à un abreuvoir (1530 m.), y descendre à flanc direction Nord-Est pour trouver le sentier qui ramène à l'Ouest-Nord-Ouest à la cabane de Crambots (1458 m.), y suivre Ouest le début de la piste qui descend vers les Bordes Cabanes, puis direction Nord le sentier qui traverse plusieurs fois cette piste et qui permet de retrouver l'itinéraire de montée dans le vallon de la Coume de la Herrère, au Nord du dôme coté 1329. 

    Partis à 8 heures, à la lueur d'une lune presque pleine, avec Roland, Eric et Peio, nous trouverons la neige en continu à partir de 1300 mètres, dans la Coume de la Herrère. Nous utiliserons les crampons et le piolet peu après la sortie du Bois de la Herrère vers 1520 mètres et nous passerons au col d'Aran à 10 h40. Le soleil est bien présent mais jusqu'à quand ? Le Rocher d'Aran n'est pas totalement enneigé mais nous réaliserons son ascension légèrement à gauche de sa crête Sud-Est, puis sur la crête sommitale, entièrement sur neige pour parvenir au sommet à 11 h30. En montant vers Esturou, entre les cotes 1712 et 1832, la pente enneigée y est raide et nous changerons les crampons par les raquettes une fois passé cet obstacle. Nous atteindrons le "sommet" du modeste Dôme d'Esturou, non nommé par l'IGN, à 13 heures mais nous ne nous y attarderons pas car il commencera à neigeoter. Après une pause restauration, c'est sous une averse de neige que nous continuerons le circuit pour revenir par la crête de Sède de Pan et terminer notre repas, avec une galette des rois à la cabane de Crambots, à 15 h15. Nous retrouverons la voiture à 16 h45 après un dénivelé positif d'environ 1180 mètres pour autant de négatif et une super journée Montagne. 

    Cartes IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 Et et Oloron-Ste-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Voir galerie photos Rocher d'Aran et Dôme d'Esturou

     


    2 commentaires
  •  

     

    * 15 décembre 2013, depuis la route d'Aspeigt (660 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en remontant au Sud la rive droite de l'Arriou Mage en suivant la bordure de la route, pour passer près de la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) , suivre vers le Sud la piste qui remonte le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des bâtiments en ruines de la Mine (1080 m.) et arriver à la cabane d'Ibech (1443 m.), pour remonter la pente à droite direction générale Sud-Ouest afin de prendre pied sur la croupe qui permet de rejoindre, en montagne russe direction générale Sud-Ouest, la crête Est du Turon de Lahouita (1750 m.) au-dessus et à l'Ouest du col des Arques ou col de Barca (1714 m.), pour la suivre direction Ouest, puis en contrebas sur le flanc Sud-Est, toujours direction Ouest, afin de terminer l'ascension au sommet du Turon de Lahouita ou Signal Barca ou encore Turon de la Goaïta (1805 m.). Retour par le même itinéraire

    Parti à 9 h10, de la bordure de la route d'Aspeigt qui était glacée, je croisais trois randonneurs, qui envisageaient de monter au pic de Larie, en train d'essayer de sortir leur voiture de la bordure du ravin. A 9 h46 je passais près de la cabane du Bourdiou d'Aspeigt où 6 véhicules, qui devaient être bien équipés, étaient garés. A 1000 mètres la neige était continue, je passais près des bâtiments en ruines de la Mine à 10 h30 et j'utilisais les raquettes à neige à partir de 1350 mètres. Un peu avant la cabane d'Ibech, un couple de randonneurs se restaurait en attendant que son chien "crevé" récupère. Je passais près du refuge d'Ibech à 12 h15 et en remontant la croupe qui mène à la crête Est du Turon de Lahouita je croisais trois randonneurs qui en descendaient. Après une traversée ascendante à flanc, j'arrivais au sommet du Turon de Lahouita à 13 h32 pour en repartir un quart d'heure après. Dans la descente, je croisais un couple de randonneurs et à 14 h30 je repassais près de la cabane d'Ibech. Après avoir mis les raquettes sur le sac à dos vers 1200 mètres je repassais près des bâtiments en ruines de la Mine à 15 h34 et près de la cabane du Bourdiou d'Aspeigt à 16 heures. A 16 h20 je retrouvais ma voiture après un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos Turon de Lahouita


    votre commentaire
  •  

    * 4 décembre 2013, depuis l'aire de stationnement située près de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 du col de Marie Blanque au-dessus de Bilhères en Ossau, en suivant  Nord-Est la piste balisée "GRP Tour de la Vallée d'Ossau" pour la quitter une centaine de mètres après avoir bifurqué à gauche en direction Sud-Ouest (946 m.), afin de suivre à droite le sentier balisé "GRP Tour de la Vallée d'Ossau" (963 m.) qui remonte direction générale Nord-Ouest puis Ouest-Nord-Ouest, passer à l'Ezau (1200 m.), à Hourcat (1220 m.) pour y laisser filer à droite l'itinéraire du "Tour de la Vallée d'Ossau" en continuant Ouest afin de parvenir au col de la Houn Barrade (1310 m.), y gravir plein Nord la crête qui mène au sommet du pic Barsaut ou Bersaut (1368 m.), revenir au col de la Houn Barrade (1310 m.) pour monter plein Sud au Soum de Counée (1361 m.), revenir une troisième fois au col de la Houn Barrade (1310 m.) y récupérer l'itinéraire de montée afin de le suivre pour retrouver le point de départ, après avoir fait un petit crochet par le site des cromlechs lou Couraus ou lous Couraus.

    Randonnée effectuée sur neige continue à partir de 870 mètres, avec utilisation des raquettes à neige depuis le sommet du pic Barsaut jusqu'au retour vers1100 mètres.

    Parti à 9 h35 après un groupe de 34 randonneurs d'Argelès-Gazost, lui même précédé de 3 randonneurs de Bizanos dont un âgé de 78 ans, encore bien alerte malgré ses ennuis de santé (un infarctus et pose de 3 stents), dix minutes après je croisais un chasseur en mauvaise posture dans le virage coté 866. Ayant voulu monter plus haut que tout le monde, sa voiture a "chassé" sur la glace et la roue arrière s'est immobilisée au ras du ravin. A 11 h20 j'étais au sommet du pic Barsaut où j'étais rejoint peu après par les argelésiens. Après avoir mis les raquettes, car la neige s'était transformée, je repartais à 11 h35 et à 11 h45 je passais au sommet du Soum de Counée où les sympathiques bizanosiens se restauraient. A 11 h55 je commençais la descente retour pour retrouver ma voiture à 13 h20 après un dénivelé positif d'environ 630 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses . Près de l'aire de stationnement, un chasseur, à l'aide d'un système GPS à antennes, tentait de retrouver son chien équipé d'une puce... électronique. Un chasseur cherchant son chien se cachant dans ces champs sans son chasseur oops

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos Pic Barsaut et Soum de Counée


    votre commentaire
  •  

    * 20 mai 2013 depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en suivant la piste vers le Sud-Ouest, pour l'abandonner à la sortie du premier virage en suivant à droite un sentier qui remonte en forêt direction Sud pour aller retrouver la piste qui mène à Lescaumère et qui, après plusieurs virages direction générale Ouest-Sud-Ouest, passe près de la cabane de Lauda (1500 m.) où elle prend une direction Nord-Nord-Ouest pour traverser la crête des Singles du Mailh Massibé (1535 m.), où elle prend une orientation Nord, pour la quitter peu après en suivant direction Ouest-Nord-Ouest un vallon suspendu afin de passer à la cote 1608, pour monter ensuite sur le flanc Nord du pic Montagnon et arriver à la base du couloir Nord (1780 m.) afin de le remonter jusqu'au sommet dudit pic (1973 m.). Retour en suivant vers le Sud, pendant une centaine de mètres, la crête qui mène au Mailh Arrédoume et au pic de Larie, pour "plonger" Sud-Est dans le couloir qui mène au vallon de Taoule-déou-Ouillassé afin de retrouver l'itinéraire de montée à la cabane de Lauda.

    Mise en garde, c'est un secteur, lorsqu'il est enneigé, qui est très avalancheux ! mad mad

    Partis à 7 h50 avec Damien, Roland, Eric et Pierre, après avoir emprunté quelques portions de sentiers qui évitent les grands contournements de la piste de Lescaumère, nous arriverons à 9 h50 à la cabane de Lauda où nous ferons une halte/ravitaillement. Certains avaient emprunté le talweg qui mène presque directement Ouest-Sud-Ouest à la cabane. Nous avions trouvé un enneigement continu à partir de 1300 mètres et utilisé les raquettes à partir de 1350 mètres. Peu après avoir quitté la cabane, nous traverserons deux grosses anciennes coulées de neige avant de franchir la crête des Singles du Mailh Massibé. Après une agréable traversée au pied de la face Nord du pic Montagnon, accompagnés par le soleil, nous parviendrons à la base du couloir Nord où nous troquerons raquettes/bâtons par crampons/piolets. Dans ce raide couloir, Damien puis Roland feront la trace sur et dans une neige à la qualité parfois douteuse frown , où par endroits on s'enfonçait presque jusqu'à la taille. Ce fut dur pour les "cuissots" ! tongue Nous serons au sommet à 13 heures et après une petite collation, nous en repartirons à 13 h45. Pour quitter la crête et "plonger" dans le très raide couloir qui mène au vallon de Taoule-déou-Ouillassé, il faut passer à travers une corniche qui menace de s'effondrer et de provoquer une avalanche wink2 . Roland nous initiera et nous fera une démonstration de "pétage" de corniche avec les pieds, en appui sur les piolets plantés en arrière cool . La voie dégagée, en utilisant diverses techniques de glissades, sur et parfois entre les anciennes coulées de neige, nous rejoindrons la cabane de Lauda à 14 h30 pour y terminer notre repas accompagné de quelques gouttes de rouge mais aussi de pluie. En un quart d'heure, nous verrons trois avalanches sauter en cascade les barres rocheuses situées au Nord du sommet coté 1900, lui même situé à l'Est du pic de Larie. Nous retrouverons notre point de départ à 16 h45 après un dénivelé positif de 1150 mètres pour autant de négatif.

     Cartes IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET. 

    Pic Montagnon par le couloir Nord 20 05 2013




    votre commentaire
  •   
    * 14 avril 2013, depuis l'aire de stationnement du col de Marie Blanque (1035 m.) en bordure de la route D 294, pour suivre la crête direction Nord, passer au Garroc de Pétère (1146 m.) où on laisse filer à droite l'itinéraire fléché "Circuit du pic d'Escurets" pour continuer Nord-Ouest sur la piste fléchée "Pic d'Escurets-Los Escurets 4 km, Etchaux-Ishaus 1,8 km", passer à l'abreuvoir de Héouguère (1150 m.), puis laisser filer à droite l'itinéraire d'Etchaux pour passer à droite des cotes 1194 et 1172 afin de monter hors sentier, direction Ouest-Nord-Ouest, directement au sommet de la Hourquette Baygrand Occidentale (1385 m.), suivre la crête à l'Est pour passer à la Hourquette Baygrand Orientale (1386 m.), descendre à l'Est afin de passer au col sans nom coté 1342 et y infléchir la descente au Nord pour aller chercher la crête Nord-Ouest du pic d'Escurets (1320 m.) et la remonter jusqu'au sommet du pic d'Escurets (1440 m.), en descendre hors traces direction Sud puis (1320 m.) direction Est-Sud-Est jusqu'à la cote 1308 pour y trouver un sentier qui, en direction générale Sud, permet d'aller retrouver l'itinéraire de montée au Garroc de Pétère (1146 m.).   

    Parti à 8 h.40, je fis une halte d'une dizaine de minutes au sommet Occidental de la Hourquette Baygrand qui offre un beau panorama. C'est sur ce modeste sommet que se rencontrent les limites de 4 communes béarnaises (ça aurait été mieux de le matérialiser avec autre chose que du barbelé) mais la petite vedette du secteur reste le pic d'Escurets. Au sommet Oriental de la Hourquette Baygrand et contrairement aux cotes de l'IGN, mon altimètre lui attribuera un mètre de moins qu'à sa voisine. Après avoir été chercher la crête Nord-Ouest du pic d'Escurets, dont certains beaux rochers offrent d'amusants passages de varappe, je passais au sommet du pic d'Escurets à 10 heures que je quittais à 10 h.25 pour retrouver ma voiture à 11 heures après un dénivelé positif d'environ 500 mètres pour autant de négatif, accompagné d'un superbe soleil presque estival glasses .

    Carte IGN 1:25000 Oloron-Ste-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Voir galerie photos Pic d'Escurets depuis le col de Marie Blanque


    votre commentaire
  •  

    * 26 mai 2012, depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en suivant vers le Sud la piste qui remonte le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des anciennes mines (1080 m.) et arriver à la cabane d'Ibech (1443 m.), continuer par une montée direction générale Ouest pour aller faire une traversée ascendante Nord-Ouest sur le flanc Sud du Lauriolle afin de gravir plein Nord les pentes qui mènent à la base du mini cirque où démarre une première cheminée au sommet de laquelle on s'engage à gauche sur une vire pour ensuite escalader une seconde cheminée qui débouche sur la crête sommitale que l'on suit à droite jusqu'au sommet Le Lauriolle (1858 m.), pour en revenir à la base de la première cheminée et aller chercher à l'Ouest, en longeant la base des falaises, le sommet coté 1803, et y suivre la crête au Nord-Ouest afin de passer aux cotes 1809, puis au sommet du Pic coté 1867 et non nommé par l'IGN, revenir à la cote 1809 pour continuer la descente direction Est, passer sur le flanc Nord du Lauriolle et aller chercher plein Nord la piste de la cabane de Lauda (1350 m.) afin de la suivre direction générale Nord-Est, en passant par Gloutaret, pour retrouver la piste empruntée à l'aller peu avant la cabane du Bourdiou d'Aspeigt. .

    Partis avec Eric et Peio à 7 h15 accompagnés d'un peu de pluie et enveloppés dans le brouillard , nous passerons devant le bâtiment des anciennes mines à 7 h45 pour faire une pause de 8 h55 à 9 h10 près de la cabane d'Ibech qui n'est plus un refuge, et où juste avant, le soleil avait fait son apparition pour dévoiler le majestueux Lauriolle. Après une remontée de pentes herbeuses très raides frown (utilisation du piolet) pour parvenir dans le petit cirque Sud du Lauriolle où il subsistait encore des névés issus de la récente chute de neige, à 10 heures nous serons au pied de la première cheminée. Après l'escalade délicate de deux cheminées séparées par une étroite vire, à déconseiller aux personnes sujettes au vertige arf erf et qui n'ont pas "le pied montagnard" et également "les mains montagnardes" yes , de 10 heures à 10 h10 nous serons au sommet du Lauriolle où la grande croix est maintenant couchée mais, quel beau panorama !... Après une désescalade prudente, nous retrouverons la base de la première cheminée à 10 h25 où nous récupérerons nos sacs car nous n'avions fait suivre que le piolet utile dans la raide et aérienne pente sommitale, encore humide et encombrée de végétation. Après avoir perdu un peu d'altitude pour longer la base des falaises Sud du Lauriolle (1700 m.) pour aller chercher la crête à l'Ouest et monter au sommet coté 1803, nous parviendrons au sommet du Pic coté 1867, nommé par certains "antécime Est du pic de Larie", à 11 h40. La vraie antécime Est du pic de Larie est un sommet coté 1900 situé entre le pic de Larie, dont il est à l'Est, et le Pic coté 1867, dont il est au Nord-Ouest wink2 . Après avoir profité du beau panorama au-dessus de la mer de nuage, nous ferons une pause restauration avant de repartir à 12 h45. Nous retrouverons le brouillard vers 1600 mètres pour être de retour à 15 heures après un circuit de 15 kilomètres pour un dénivelé positif d'environ 1270 mètres et autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Voir galerie photos Le Lauriolle et le pic coté 1867

     


    2 commentaires
  • * 8 janvier 2012, depuis l'aire de stationnement (862 m.) en bordure de la route Sud-Ouest de la chapelle de Houndas au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant la route forestière de Labaigt Dauste pour la laisser filer à droite dans le virage qui suit la cote 931 en suivant en face le chemin qui monte direction Nord puis les sentiers qui vont traverser plusieurs fois la piste pour passer aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.), pour ensuite traverser en lacets direction générale Sud le bois de la Herrère, laisser à gauche la cabane de Crambots (1458 m.) et aller à l'Ouest-Sud-Ouest afin de passer à la cote 1472, remonter le couloir et toujours dans la même direction, passer à Lescaumère, pour atteindre le col de Lansatté (1860 m.) afin de remonter au Sud la crête qui mène au sommet du pic Mailh Massibé (1973 m.). Retour au col de Lansatté pour continuer la descente à l'Est-Nord-Est, passer sur le dôme coté 1811, suivre à l'Est la crête de Sède de Pan, pour la quitter juste avant la cote 1522 en descendant à flanc direction Nord-Ouest pour passer à la cabane de Crambots (1458 m.) et retrouver l'itinéraire de montée juste après.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1450 mètres avec utilisation des crampons et du piolet dans le couloir situé à l'Ouest-Sud-Ouest de la cabane de Crambots et sur la crête enneigée entre le col de Lansatté et le sommet du pic Mailh Massibé, par endroits aérienne. Nous y avons rencontré des conditions qui relevaient de l'alpinisme et non de la randonnée. Nous avons également utilisé les raquettes depuis la sortie du couloir jusqu'à proximité du col de Lansatté et au retour à partir du col de Lansatté jusqu'à la crête de Sède de Pan. Nous avons passé une grande partie de la journée dans le froid et enveloppés par les nuages et le brouillard, atmosphère largement compensée par la beauté du site et par la chaude ambiance du groupe money cool  .

    Partis avec Cathy, André, Roland et Eric à 8 h10, nous passerons aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère à 9 h15 et après y avoir fait une halte d'un quart d'heure, nous passerons à proximité de la cabane de Crambots à 10 h10. Parvenus à 10 h45 en haut du couloir, nous ferons un arrêt d'un quart d'heure pour nous équiper au départ de la crête Nord du pic Mailh Massibé dont nous atteindrons le sommet à 12 h15. Après une pause repas d'une heure trente sur le dôme coté 1811, où, noblesse oblige en ce jour d'épiphanie nous avons fêté les rois clown wink2 , nous retrouverons notre point de départ à 17 h35 après un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif.

    Cartes IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET et Oloron-Sainte-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Voir galerie photos Pic Mailh Massibé

     


    votre commentaire
  •  

     

    * 29 octobre 2010 Circuit pic de Gerbe - Le Lauriolle, depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en suivant vers le Sud la piste qui remonte le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des anciennes mines et arriver au refuge d'Ibech (1443 m.) pour traverser à l'Est le ruisseau venant de la plaine d'Ibech, et monter toujours Est pour trouver et suivre un sentier qui va traverser Nord-Est le bois des Terres Inconnues, arriver au col (1692 m., coté mais non nommé par l'IGN), pour descendre au Sud vers Gerbe de Haut puis remonter direction Est pour aller chercher la crête Nord-Est du Pla Troubat (1780 m.) et la suivre jusqu'au sommet du Pla Troubat (1877 m.) continuer sur la crête à l'Ouest pour passer au sommet non nommé (1876 m.), puis sur celui qui est nommé par l'IGN Rochers des Cinq Monts (1882 m.) pour continuer sur la crête Nord jusqu'au sommet du pic de Gerbe (1901 m.), revenir vers les Rochers des Cinq Monts et avant de les atteindre descendre plein Nord vers Gerbe de Haut (1660 m.), remonter au Nord-Ouest pour repasser au col (1692 m., coté mais non nommé par l'IGN), descendre Sud-Ouest en traversant le bois des Terres Inconnues pour repasser au refuge d'Ibech (1443 m.) et continuer la montée direction générale Ouest dans le vallon situé au Sud du Lauriolle pour gravir plein Nord les pentes qui mènent à la base du mini cirque où démarre une première cheminée au sommet de laquelle on s'engage à gauche sur une vire pour ensuite escalader une seconde cheminée qui débouche sur la crête sommitale que l'on suit à droite jusqu'au sommet Le Lauriolle (1858 m.), pour en revenir à la base de la première cheminée et aller chercher à l'Ouest puis au Nord, en longeant la base des falaises, la brèche qui permet de basculer sur le versant d'Aspeigt, pour y faire une descente Nord-Nord-Ouest vers la cabane de Lauda et avant de l'atteindre, emprunter une piste qui ramène direction générale Nord-Est, en passant par Gloutaret, sur la piste empruntée à l'aller peu avant la cabane du Bourdiou d'Apeigt.

    Partis à 8 h10 avec Dinosaure, nous passerons devant le bâtiment des anciennes mines à 8 h45, au refuge d'Ibech, qui n'en est pas un car il est fermé à clef, à 9 h40, au col coté 1692 à 10 h20 où nous ferons une halte de 10 minutes pour arriver au sommet du Pla Troubat à 10 h55. Un vent terrible mad bad nous accompagnera sur tout le parcours de crête, par moments nous serons obligés de nous plaquer au sol et parfois de continuer la progression "à quatre pattes" avec l'aide du piolet. A 11 h30 nous serons au sommet du pic de Gerbe que nous quitterons à 11 h43. Notre intention initiale était de descendre directement Ouest-Sud-Ouest vers le pic Bareilles, mais comme les pentes herbeuses étaient extrêmement raides et qu'il y avait un vent très violent mad bad , la sagesse nous a fait revenir par Gerbe de Haut et le bois des Terres Inconnues. Nous ferons une pause restauration de 12 h30 à 13 h20 contre la cabane d'Ibech. Le puissant souffle d'Eole, sur les barres métalliques des barrières situées près de la cabane, nous offrira un concert improvisé d'instrument à vent. Après l'escalade délicate de deux cheminées séparées par une étroite vire, à déconseiller aux personnes sujettes au vertige arf oh erf et qui n'ont pas "le pied montagnard" et également "les mains montagnardes" oops , nous serons au sommet du Lauriolle à 14 h30 que nous quitterons à 14 h45 pour retrouver la voiture à 17 heures après un dénivelé positif d'environ 1600 mètres pour autant de négatif. La journée avait débuté avec un ciel bleu qui laissera très vite la place à des nuages élevés.

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Les Rochers des Cinq Monts étaient nommés Sémoun puis Saint Mont avant que l'IGN ne leur attribue ce nouveau nom. Le pic de Gerbe est nommé Saint-Mont par certains auteurs.

    Voir galerie photos Pic de Gerbe - Le Lauriolle




    2 commentaires
  • * 4 avril 1997 la crête pic de Gerbe - Pla Troubat (1901 m.) depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en suivant vers le Sud la piste qui remonte le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des anciennes mines et arriver au refuge d'Ibech (1443 m.) pour traverser à l'Est le ruisseau venant de la plaine d'Ibech, et monter toujours Est pour trouver et suivre un sentier qui va traverser Nord-Est le bois des Terres Inconnues, arriver au col (1692 m., coté mais non nommé par l'IGN), pour continuer direction Sud vers la cote 1709 à Gerbe de Haut puis remonter Sud-Ouest chercher la crête Nord du pic de Gerbe et la suivre jusqu'au sommet (1901 m.), continuer sur la crête direction Sud pour passer au sommet nommé Rochers des Cinq Monts (1882 m.), puis direction Est au sommet (1876 m., coté mais non nommé par l'IGN) et au sommet de Pla Troubat (1877 m.) pour redescendre Nord-Ouest vers Gerbe de Haut y retrouver l'itinéraire de montée.

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Parti à 9 heures, je passais au refuge d'Ibech à 10 h15, au sommet du pic de Gerbe à 11 h50, au Pla Troubat à 12 h10 pour retrouver ma voiture à 15 h15 après un dénivelé positif de 1200 mètres pour autant de négatif. L'arrivée sur la crête sommitale réalisée dans le brouillard m'a frustré du remarquable panorama qu'offrent ces sommets. Utilisation des crampons et du piolet dans la descente, sur les névés en neige dure situés sur le versant Nord de la crête. J'ai réalisé le parcours depuis le bois des Terres Inconnues en passant par les sommets et jusqu'au refuge d'Ibech en compagnie d'un jeune randonneur d'Arudy qui avait le topo de Georges Véron.

    Voir galerie photos Pic de Gerbe


    votre commentaire
  • * 18 décembre 2003, depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au Sud-Ouest de Bielle, en suivant vers le Sud la piste qui remonte le vallon du l'Arriou Lassourde pour passer près des anciennes mines et arriver au refuge d'Ibech (1443 m.), pour remonter hors sentier direction générale Sud-Ouest au col des Arques ou col de Barca (1714 m.) et suivre à l'ouest la crête qui mène au sommet du Turon de Lahouita ou Signal Barca (1805 m.), revenir au col des Arques ou col de Barca (1714 m.) pour remonter Sud-Est d'abord sur le flanc afin d'atteindre la crête à la cote 1800 et la suivre jusqu'au sommet du pic Bareilles (1834 m.). Retour au col des Arques ou col de Barca pour y suivre au Nord-Est l'itinéraire de montée.

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Sur neige à partir de 1600 mètres.

    Parti à 9 h30, je passais au refuge d'Ibech à 10 h50, au Turon de Lahouita à 11 h45 et au pic Bareilles à 12 h25 pour retrouver ma voiture à 14 h30 après un dénivelé positif de 1120 mètres et autant de négatif, accompagné d'un temps menaçant.

    Voir galerie photos Pic Bareilles et Turon de Lahouita




    votre commentaire
  • * 16 février 1995 le pic Montagnon (1973 m.) depuis la route forestière qui mène aux Bordes Cabanes (1220 m.) au-dessus du Bénou, en passant par les Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.), la cabane de Crambots (1458 m.), la crête de Sède de Pan (1757 m.) et le col de Losque. Retour par le col de Lansatte, Esturou, le col d'Aran (1654 m.) le vallon du bois de la Herrère pour retrouver l'itinéraire de montée aux Bordes Cabanes.

    Cartes IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET et Oloron-Ste-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1500 mètres, utilisation des raquettes à partir de 1700 mètres puis des crampons à partir de 1800 mètres pour passer sur la face Nord du Mailh Massibé (glacée), au col de Losque et gravir la crête Ouest du pic Montagnon qui impose quelques petits passages d'escalade facile.

    Avec Marcel nous avons mis 6 heures pour réaliser ce circuit avec 800 mètres de dénivelé positif et autant de négatif et une superbe journée ensoleillée glasses .

    Voir galerie photos Pic Montagnon 16 02 1995




    votre commentaire
  •  

    * 20 février 2007, la crête de Sède de Pan (1757 m.) depuis l'aire de stationnement (862 m.) en bordure de la route Sud-Ouest de la chapelle de Houndas au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant la route forestière de Labaigt Dauste qui mène aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.), pour ensuite traverser en lacets direction générale Sud le bois de la Herrère, passer à la cabane de Crambots (1458 m.) et aller chercher au Sud-Est la crête de Sède de Pan pour la remonter à l'Ouest. .

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1300 mètres avec utilisation des raquettes à partir de 1460 mètres, par une assez belle journée le soleil alternant avec les passages nuageux.

    Parti à 10 heures, je passais aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère à 11 h.21, à la cabane de Crambots à 12 heures, pour arriver au sommet de la crête de Sède de Pan à 13 h.10 et en repartir à 13 h.20 pour retrouver ma voiture à 15 h.45 après 900 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif.

    Voir galerie photos Crête de Sède de Pan




    votre commentaire
  •  

    * 9 janvier 1998, le pic de l'Ourlène (1813 m.) depuis l'aire de stationnement près de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant la route forestière de Labaigt Dauste qui mène aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.), puis remontée de la crête de Saubajot (1651 m.) pour passer au col d'Aran (1654 m.) et suivre la crête au Nord-Ouest pour passer au sommet du Rocher d'Aran (1796 m.), au sommet de l'Ourlènotte (1806 m.), au sommet de la Pointe Centrale (1794 m.) et terminer au sommet du pic de l'Ourlène (1813 m.). Retour par le flanc Sud de la crête parcourue à l'aller pour revenir au col d'Aran et descendre par le vallon du bois de la Herrère pour retrouver l'itinéraire de montée aux Bordes Cabanes.

    Cartes IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 Et et Oloron-Ste-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1400 mètres, comme elle portait bien, je n'ai pas eu besoin d'utiliser les raquettes ni les crampons.

    Parti à 9 h.30 j'étais de retour à 15 h.25 après 1200 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic de l'Ourlène




    votre commentaire
  •  

    * 1 février 2005, le pic Barsaut ou Bersaut (1368 m.) depuis l'aire de stationnement de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 du col de Marie Blanque au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant au Nord-Est pour passer au site des cromlechs lous Couraus, remonter Nord-Ouest et passer à l'Ezau, au col de la Houn Barrade (1310 m.) pour gravir plein Nord la crête qui mène au sommet. Retour par le même itinéraire.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Randonnée effectuée sur neige et en raquettes depuis la voiture qui était garée sur la neige. Temps "bouché", on n'y voyait pas à plus de 10 mètres et au sommet, nous sommes tombés nez à nez avec deux randonneurs venant du versant Nord d'Izeste.

    Partis avec Jean-Marc à 9 h.30 nous étions au sommet à 12 h.30 pour repasser aux cromlechs de lou Couraus (arrêt repas de 14 heures à 14 h.30) et retrouver la voiture à 15 heures.

    Voir galerie photos Pic Barsaut 1 02 2005

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      

        *****  

    * Même itinéraire suivi pour la montée le 18 février 2010, sur neige et en raquettes à partir de 1150 mètres, avec retour sous l'itinéraire de montée. Le beau temps qui était présent au départ s'est vite transformé en temps couvert menaçant.

    Parti tard à 14 h15 j'étais au sommet à 15 h50 pour retrouver ma voiture à 16 h55.   

     

    Voir galerie photos Pic Barsaut 18 02 2010



     

      


    votre commentaire
  • * 23 mai 2003 depuis l'aire de stationnement (862 m.) au Sud-Ouest de la chapelle de Houndas (route D 294) au-dessus de Bilhères, en suivant au Sud la route forestière qui monte pour traverser le bois de Labaigt Dauste, contourner le Rocher Lapique par l'Est et le Sud, passer aux Bordes Cabanes (cabane de la Herrère) (1290 m.), à la cabane de Crambots (1458 m.) pour gravir au Sud la pente herbeuse (1570 m.) et remonter vers l'Ouest la crête de Sède de Pan (1717 m.), pour bifurquer au Sud-Ouest et passer au col de Losque (1870 m.), gravir à l'Est le pic Montagnon (1973 m.), revenir au col de Losque pour gravir à l'Ouest le pic Mailh Massibé (1973 m.), descendre direction Nord et passer au col de Lansatté (1860 m.)  pour continuer direction Nord vers la cote 1863 puis Nord-Nord-Est vers Esturou (1832 m.), arriver au col d'Aran (1654 m.) et gravir au Nord-Ouest la crête qui mène au sommet du Rocher d'Aran (1796 m.), revenir au col d'Aran et descendre plein Est sur le flanc de la crête de Saubajot pour retrouver l'itinéraire de montée aux Bordes Cabanes (cabane de la Herrère).

    Cartes IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque 1546 ET et Oloron Sainte-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Arrivé au sommet du pic Mailh Massibé, j'ai entendu des cris qui venaient du col de Losque, je suis redescendu en courant vers ce col pour porter assistance à ce que je croyais être un randonneur en difficulté. Lorsque je me suis porté à sa hauteur, il a arrêté de crier et m'a signalé qu'il faisait cela pour que son copain qui l'attendait au col de Lansatté puisse le voir.

    Parti à 9 h 35, j'étais de retour à 17 h 35 après un dénivelé positif de 1400 mètres et autant de négatif et une belle journée ensoleillée glasses .

    Pic Montagnon et pic Mailh Massibé 23 05 2003




    votre commentaire
  •  

    * 7 juin 2003, Le Lauriolle (1858 m.) depuis l'aire de stationnement du Bourdiou d'Aspeigt (842 m.) au-dessus de Bielle, en remontant le chemin qui mène à la Plaine d'Ibech, pour passer à la Mine (ruines), à l'Ouest de la cabane d'Ibech, remonter à l'Ouest le flanc Sud du Lauriolle pour monter plein Nord dans son cirque central  et terminer l'ascension en passant par la cheminée qui donne accès à la crête Ouest.. Descente en revenant dans le cirque central pour aller chercher une brèche plus à l'Ouest et revenir par le flanc Nord du Lauriolle pour aller chercher plein Nord la lisière du bois d'Aspeigt à la cote 1606 et y trouver un sentier puis un chemin qui rejoint l'itinéraire de montée (910 m.).  

    Carte IGN 1:25000 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Attention! il y a un vide sarcastic sous un endroit de la végétation qui recouvre l'étroite vire qui rejoint le bas de la cheminée qui permet d'atteindre la crête Ouest du Lauriolle. Cette cheminée est aérienne arf erf , puis la crête sommitale est envahie de végétation et de terre. Prudence! si le sol est humide. Dans la descente sur la face Nord, vers 1700 mètres, j'ai rencontré un couple de biarrots, lui plombier retraité, et sa femme étaient âgés de 72 ans. 

    Parti à 6 h.15, j'étais au sommet à 9 h.37 et de retour à la voiture à 12 h.30 après un dénivelé positif de 1100 mètres et autant de négatif et une superbe journée ensoleillée Cool .

    Voir galerie photos Le Lauriolle




    votre commentaire
  •  

    * 20 décembre 2005, la crête de Saubajot (1651 m.)  depuis l'aire de stationnement (862 m.) en bordure de la route au Sud-Ouest de la chapelle de Houndas, au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant la route forestière de Labaigt Dauste qui mène aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère (1300 m.) pour la quitter et gravir au Nord-Ouest la croupe qui mène sur la crête de Saubajot et, après l'avoir remontée Est, descendre au Sud puis à l'Est la Coume de la Herrère pour rejoindre l'itinéraire de montée aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère. 

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET.

    Randonnée effectuée sur neige à partir de 1000 mètres avec utilisation des raquettes à partir de 1100 mètres. Superbe journée ensoleillée glasses .

    Parti à 9 h.45, je passais aux Bordes Cabanes ou cabane de la Herrère à 10 h.50 pour être au sommet de la crête smile à 12 h.03 et retrouver ma voiture à 13 h.37 après un dénivelé positif de 800 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Crête de Saubajot




    votre commentaire
  •  

     

    * 15 novembre 2004, le pic d'Escurets (1440 m.)  depuis l'aire de stationnement de la chapelle de Houndas (810 m.) en bordure de la route D 294 du col de Marie Blanque au-dessus de Bilhères en Ossau, en remontant au Nord-Est pour passer aux cromlechs de lou Couraus, remonter Nord-Ouest et passer au col de la Houn Barrade (1310 m.), gravir au Sud le Soum de Counée (1361 m.), pour continuer plein Ouest sur le Garrail (1328 m.), passer au Senzouens ou Le Brèque (1392 m.) et toujours plein Ouest arriver au Sud-Est du pic d'Escurets (1370 m.) pour une montée directe au sommet. Retour en descendant direction générale Sud pour passer à l'abreuvoir de Héouguères (1150 m.), au col de Marie Blanque (1035 m.) pour y bifurquer à l'Est, traverser l'Arrec de l'Escale et longer l'Arriou Tort pour passer au plateau de la Técouère (911 m.) (880 m.), au plateau de Roland (870 m.), au col du Porteigt et rejoindre la chapelle de Houndas.

    Cartes IGN 1:25000 Top 25 Laruns Gourette Col d'Aubisque Vallée d'Ossau 1546 ET et Oloron-Ste-Marie Vallée d'Aspe 1546 OT.

    Randonnée effectuée sur neige portante à partir de 1000 mètres, avec utilisation des raquettes à partir de 1100 mètres et une superbe journée ensoleillée glasses

    Parti à 9 h.10, je passais au Soum de Counée à 10 h.54 pour être au sommet du pic d'Escurets smile à 13 heures que je quittais à 13 h.15 pour retrouver ma voiture à 15 h.15 après un dénivelé positif de 800 mètres et autant de négatif.

    Voir galerie photos Pic d'Escurets depuis la chapelle de Houndas


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique