• (016) Secteur Argelès-Gazost Hautacam

  •  

    * 25 janvier 2017 depuis le parking de la station de ski de Hautacam (1520 m.), en boudure de la route D 100, en remontant Est-Sud-Est jusqu'au col de Tramassel ou de Buraou (1615 m.), pour aller Sud-Sud-Ouest atteindre l'arrivée du Téléski Moulata (1651 m.) et virer à gauche afin de remonter Nord-Est la crête qui mène au sommet du pic de Moulata (1719 m.), descendre Ouest-Nord-Ouest pour repasser au col de Tramassel ou de Buraou (1615 m.) afin de suivre la crête direction Nord pour passer près du refuge de Tramassel puis au Soum de Tramassel ou La Pène (1653 m.), descendre Nord-Nord-Est au Pan Harie (1623 m.), remonter Nord à Le Haut de Courbes (1645 m.), descendre Ouest-Nord-Ouest (1590 m.) pour remonter sur le dôme coté 1611, descendre Nord (1590 m.) pour remonter Nord-Est au sommet du point haut de la crête de Bigaloume (1726 m.), descendre Ouest-Nord-Ouest en suivant la crête pour passer au point coté 1688, parvenir à un col (1660 m.) pour remonter Ouest-Sud-Ouest afin de passer à l'Altisurface (1693 m.) avant de parvenir au sommet de la Pène de Caucipeyre (1712 m.), descendre Nord jusqu'à un col (1670 m.) pour remonter en suivant la crête direction Nord et passer successivement par le dôme coté 1705, au col suivant coté1687, sur le mamelon coté 1736 pour parvenir au sommet de Hautacam ou Soum de Dabant Aygue ou pic de Hautacam (1746 m.), descendre en suivant la crête Nord jusqu'au col coté 1581 pour remonter toujours Nord la crête qui mène au Soum de Trézères (1617 m.), revenir au Sud au col coté 1581, puis passer près de la cabane du Sanglier et en longeant la lisière supérieure du bois de St-Pastous suivre le chemin du Houscau qui ramène vers le Sud à la station de ski de Hautacam.

    Randonnée effectuée depuis le départ sur neige et en raquettes. Par endroits il y avait des passages glacés mais ils ne représentaient pas de réel danger aussi les crampons et le piolet que j'avais fait suivre sont restés dans et sur mon sac à dos.

    Parti à 7 h55 avec une température de -8°C ouch , à 8 h25 j'étais au sommet du pic de Moulata que je quittais à 8 h40 après avoir admiré les magnifiques couleurs du lever du jour. A 8 h59 je passais au Soum de Tramassel et de 9 h50 à 10 h05 j'étais au sommet du point haut de la crête de Bigaloume, coté mais non nommé par l'IGN. La crête peu inclinée qui mène au sommet de la Pène de Caucipeyre était glacée mais les pointes des raquettes mordaient bien et je passais au sommet à 10 h30. Après avoir suivi l'intégralité de sa crête Sud, avec un raide passage pour gravir le mamelon coté 1736, j'arrivais au sommet de Hautacam ou Soum de Dabant Aygue ou encore pic de Hautacam (ça fait mieux) à 11 h15 pour en repartir à 11 h30. De 11 h55 à 12 h10 j'étais au sommet du Soum de Trézères. RRRRRRRRRRRRR, il y faisait froid; A partir de la cabane du Sanglier j'ai suivi le chemin du Houscau pour contourner tous les petits sommets en passant sur leur flanc Occidental puis, en coupant quelques lacets de la piste de ski de fond. Un skieur de fond que j'ai croisé m'a demandé s'il y avait un lac pas loin car il avait pris mon piolet pour une canne à pêche yes . Plus loin, j'ai trouvé la route enneigée qui ramène au parking de la station où je retrouvais ma voiture à 14 h10 après un dénivelé positif d'environ 750 mètres pour autant de négatif par une superbe journée ensoleillée glasses .

    Cartes IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET et RANDOéditions 1:50000 Pyrénées n°4 Bigorre Parc National des Pyrénées.

    Voir galerie photos Crêtes de Hautacam 25 01 2017

    Voir panorama depuis le sommet de Hautacam

    Voir panorama annoté depuis le sommet de Hautacam


    2 commentaires
  •     

    * 14 avril 2000, depuis l'aire de stationnement située au Sud-Ouest du lac d'Estaing (1161 m.) au terminal de la route D 103 et au Sud-Ouest du village d'Estaing, en allant traverser le pont du Pescadou (1163 m.) pour suivre au Sud-Ouest la piste qui longe la rive gauche du gave de Labat de Bun pour passer près de la cabane de l'Oelhestre (1239 m.), traverser le gave au  pont de Plasi (1323 m.) pour remonter Sud au-dessus de la rive droite, passer près de la Toue de la Cétira (1591 m.), près du lac de Langle ((1605 m.) et parvenir au lac du Plaa de Prat (1656 m.) pour faire demi-tour à la cabane du Plaa de Prat (1668 m.) et revenir par le même itinéraire.

    Parti à 9 h30 j'étais de retour à 14 h30 après un dénivelé positif de 550 mètres pour autant de négatif. Le lac de Langle était à sec. La cabane du Plaa de Prat était ouverte et occupée par un...Chionomys nivalis ou campagnol des neiges.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Vignemale Ossau Arrens Cauterets Parc National des Pyrénées 1647 OT.

    Voir galerie photos Lac du Plaa de Prat


    votre commentaire
  •   

       

     

    * 13 avril 2014, depuis la fin de la rue qui passe à l'Ouest du village de Viger (580 m.) desservi par la route D 313 au Sud de Lourdes, en suivant vers le Sud un chemin fléché à son départ "SEGUS Circuit n° 11" et "Pic d'Alian", balisé d'un trait jaune il vire à l'Ouest (600 m.) puis contourne par la droite un champ clôturé, d'abord direction Nord, puis Sud-Ouest et enfin Sud-Est pour passer à la cote 698 et y suivre la crête direction générale Sud-Ouest, passer aux Blocs (894 m.), puis direction Ouest-Sud-Ouest et toujours en crête, au sommet du pic d'Alian (1089 m.), descendre à la Brèche d'Alian (1015 m.), remonter direction Ouest sur un sommet anonyme (1137 m.), descendre à une brèche pour remonter, toujours en suivant la crête, jusqu'au sommet du pic de Pibeste (1349 m.), en descendre au Nord-Nord-Est en traversant le bois de Boun pour passer au col d'Oustu (1160 m.), au col du Mail d'Arreau ou Mailh d'Arreau (1128 m.), remonter au Nord-Ouest pour aller chercher la crête qui mène direction Est-Nord-Est au sommet du Mail d'Arreau ou Mail d'Arreou (1154 m.), continuer sur la crête pour dépasser le point coté 1060 et l'abandonner (850 m.) en réalisant une traversée à flanc presque horizontale direction Sud puis Est jusqu'à la carrière de sarcophages du Mail d'Arreau (900 m.), descendre au Sud-Est traverser le ruisseau des Moules, passer au Sud de la cote 801 pour y suivre le sentier qui, en direction générale Est-Nord-Est, traverse Peyre Aute sur le flanc Nord du pic d'Alian pour retrouver l'itinéraire de montée à Lahore près de la cote 698.     

    Partis à 8 h10 avec Cathy, André et Pierre, nous suivrons, accompagnés du brouillard et de quelques gouttes de pluie, l'intégralité de la crête qui nous mènera, après quelques passages aériens, au sommet du pic d'Alian que nous atteindrons à 9 h35. Le début du mur qui permet de sortir de la Brèche d'Alian nous imposera un grand pas d'escalade facile où il aura fallu être prudent surtout que l'herbe et une partie du rocher étaient humides. La suite de la crête est par endroits aérienne et il faudra encore surmonter une raide cheminée, équipée d'une sangle, constituée d'herbe et de rocher pour ensuite passer sur un sommet intermédiaire. Nous pourrons admirer un groupe de mouflons sur le flanc Sud-Est du pic de Pibeste. Sans quitter la crête et toujours avec quelques passages où il faut s'aider des mains, nous parviendrons au sommet du pic de Pibeste à 11 h10. Il y avait la foule des grands jours, venue pour assister au passage des coureurs du trail des Gypaètes. Ce trail qui se déroule entre Lourdes et Argelès-Gazost est long de 32 kilomètres pour 1988 mètres de dénivelé positif et 1970 mètres de négatif, il impose les ascensions du pic du Jer (948 m.), du Béout (791 m.) et du pic de Pibeste (1349 m.). Il y avait 530 partants et le vainqueur de cette épreuve mettra 2 heures et 43 minutes. Nous effectuerons une longue pause repas sur la crête Ouest du pic de Pibeste, en regardant passer jusqu'à 13 heures, sur le flanc Sud-Ouest, les concurrents de ce trail. Revenus sur nos pas, et juste avant le sommet, nous descendrons jusqu'au col du Mail Arreau en suivant le parcours du trail et nous croiserons de nombreux coureurs que nous encouragerons. Si le parcours de la crête du Mail d'Arreau ou Mail d'Arreou ne présente pas de passage d'escalade, il faudra quand même nous montrer prudents car par endroits elle est très aérienne. Ensuite, nous ferons un petit détour pour rendre visite à l'ancienne carrière située sur le flanc Sud du Mail d'Arreau. La carrière de sarcophages du Mail d'Arreau, située sur la commune d'Ossen, fait partie de la quarantaine d'anciennes carrières de sarcophages dénombrées dans le Pays Lourdais. La taille et l'extraction des blocs de pierre destinés à la réalisation de ces sarcophages aurait duré du V ème au IX ème siècle. Nous serons de retour à 15 h40 après environ 1000 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif. Une chaleureuse journée passée dans une super ambiance  money cool .

    Carte IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET.

    Voir galerie photos Pic de Pibeste par les crêtes depuis Viger

     


    votre commentaire
  •    

      

    * 1 décembe 2004, depuis l'aire de stationnement de la mairie de Gaillagos (940 m.), en remontant direction générale Nord-Ouest la piste qui passe à Broussets pour atteindre le col de Couret (1351 m.) afin de suivre au Nord-Est la crête pour passer au Soum d'Ostès (1465 m.), puis à l'Est au sommet du Soum de la Péne (1616 m.) pour descendre par sa crête Est en passant par le sommet non nommé (1593 m.), le Soum de Laya (1579 m.), la cote 1423, le col de Liar (1348 m.) pour descendre direction générale Sud au village de Arcizans-Dessus (900 m.) y suivre la route qui ramène direction Est au village de Gallagos.

    Parti à 9 h45, j'étais au sommet du Soum de la Péne à 12 h30 que je quittais après une pause restauration à 13 h30 pour retrouver le point de départ à 15 heures avec un dénivelé positif de 800 mètres pour autant de négatif. Il restait  quelques névés à partir de 1350 mètres et la journée était bien ensoleillée glasses . Si la crête sommitale du Soum de la Péne était par endroits déneigée,  le terrain y était très glissant et le versant Sud est très raide !

    Carte IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET.

    Voir galerie photos Soum de la Pène


    votre commentaire
  •     

       

    * 18 avril 2001, depuis la route du quartier de Bergons (936 m.) à Salles, en remontant plein Nord en pelouse puis en traversant le bois des Pousades pour en ressortir en suivant à droite Ouest (1236 m.) un sentier qui va ensuite prendre une direction Nord-Est en longeant la lisière du bois de Laurouse, pour l'abandonner à la fin du bois en remontant plein Nord vers la cabane d'Andorre (1420 m.) puis au col d'Andorre ou d'Alhès (1443 m.) afin d'y suivre la crête direction Ouest en passant au sommet du Soum d'Andorre (1683 m.), au sommet non nommé (1732 m.), au sommet du Soum de Conques (1759 m.) pour revenir par le même itinéraire de crête au col d'Andorre ou d'Alhès (1443 m.) et continuer jusqu'au sommet du Soum d'Alhès (1518 m.). Retour au col d'Andorre ou d'Alhès pour descendre direction Sud en suivant la crête qui ramène au sentier de montée qui se transforme en piste (1236 m.) pour traverser le bois des Pousades et à sa sortie abandonner la piste pour descendre au Sud retrouver le point de départ.. 

    J'ai mis 5 heures aller et retour avec un dénivelé positif de 1000 mètres pour autant de négatif. La crête était par endroits bien enneigée et le temps menaçant bad avec du brouillard oh .

    Carte IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET.

    Voir galerie photos Soum de Conques et Soum d'Andorre




    votre commentaire
  •  

     

    * 14 juin 2000, depuis le refuge (1321 m.) situé en bordure du virage en épingle du chemin forestier de Curadère à Sireix, pour continuer sur la piste direction Sud-Sud-Ouest puis Est et après deux virages en épingle passer à le Pouy Droumidé (1691 m.), continuer direction Sud-Est et passer au col situé au Sud de La Tucoy (1796 m.) pour réaliser une traversée direction générale Sud sur le flanc Occidental du pic Araillé et passer à la cabane d'Aurios, au Clot de la Touette (2081 m.), remonter à l'Est au Soum de Lat Dessus (2244 m.) pour suivre la crête au Sud-Ouest et passer au sommet coté 2249 avant de terminer l'ascension au sommet du pic du Cabaliros (2334 m.). Retour en suivant la crête Nord-Est pour repasser au sommet coté 2249, au Soum de Lat Dessus (2244 m.), puis toujours sur la crête direction Nord pour passer à Le Malinat (2200 m.), à la cote 2037, au sommet du pic Araillé (2018 m.), pour retrouver l'itinéraire de montée au Sud de La Tucoy au col coté 1796.

    Parti à 10 h15 j'étais de retour à 16 h30, avec un dénivelé positif de 1200 mètres pour autant de négatif. Randonnée sur neige poudreuse à partir de 2000 mètres, le Clot de la Touette était entièrement enneigé, il y avait de nombreux névés sur la crête et le sommet du pic du Cabaliros était encore bien enneigé. Une journée avec beaucoup de nuages bas, du brouillard et un peu de pluie qui on fait que le magnifique panorama offert par le sommet du pic du Cabaliros n'était pas au rendez-vous   oh frown .

    Carte IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET.

    Voir galerie photos Pic du Cabaliros




    votre commentaire
  •   

    * 12 mai 2000, le Soum de Granquet (1881 m.) depuis le col de Spandelles (1378 m.), en passant au Nord par le Roc de Manoula (1454 m.), le col d'Ansan (1388 m.) pour remonter Nord-Nord-Est le versant Oriental du Soum de Granquet afin d'aller chercher la crête au col coté 1813 pour la suivre au Sud-Ouest jusqu'au sommet..Retour par le même itinéraire en évitant le Roc de Manoula par son flanc Oriental.

    Parti à 9 h50, j'étais de retour à 12 h50 après un dénivelé positif de 600 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET.

    Voir galerie photos Soum de Granquet




    votre commentaire
  •    

    * 15 février 1996, le pic de Pibeste (1349 m.) depuis le parking de l'église d'Ouzous (573 m.) en suivant l'itinéraire balisé de jaune pour passer par l'arborétum du balcon d'Ouzous (952 m.), le col de Portes (1229 m.), le plateau Ouest de la Péne de Souquète et l'ancienne gare supérieure.

    Carte IGN 1:25000 Top 25 Lourdes Argelès-Gazost le Lavedan 1647 ET.

    Randonnée effectuée avec un temps couvert, sur neige à partir de 900 mètres et utilisation des raquettes à partir du col de Portes (précédé d'un passage peu aisé avec la neige fuyante, au-dessus du ravin de Peyre-Ardoune). Un coureur en "chaussures trail" m'a doublé dans la montée des lacets au-dessus du balcon d'Ouzous (qu'il a négocié en ligne droite) et je ne l'ai plus revu. Lors de mon départ du parking de l'église, de nombreux chiens dont certains pas très "toutous" bad bad m'ont accompagné jusqu'aux dernières maisons du village.

    Aller et retour réalisé en 5 heures.

    Voir galerie photos Pic de Pibeste depuis Ouzous




    votre commentaire
  •   

      

    * 28 juin 2005, le pic de Montaigu (2339 m.) depuis l'aire de stationnement située près de l'arrivée du Téleski Moulata (1651 m.) au-dessus et à l'Est de la station de Hautacam, en suivant à l'Est la piste qui passe au col de Moulata pour longer le flanc Sud du pic de Naouit et passer à la Hourquette d'Ouscouaou (1872 m.), longer Nord-Nord-Est le flanc Est du pic de Barran ainsi que celui du pic du Mont, passer au col de Barran (1934 m.) pour continuer à flanc direction Nord-Est  et passer au col des Rosques (2018 m.) pour remonter Ouest puis Nord la crête qui mène au sommet. Retour par le même itinéraire jusqu'au col de Barran où le contournement des pics du Mont et de Barran a été réalisé par le flanc Ouest, pour retrouver l'itinéraire aller au Clot du Serpent (1707 m.).

    Cartes IGN 1:25000 Lourdes Argelès-Gazost Le Lavedan 1647 ET et Bagnères-de-Bigorre Pic du Midi de Bigorre Vallée de Campan 1747 ET.

    Vent terrible sur les crêtes, plusieurs fois j'ai dû me plaquer au sol. Grosse surprise en arrivant à l'aire de stationnement où ma voiture avait été victime d'un violent coup de "van"  mad bad !

    Parti à 9 h 40 j'étais au sommet à 11 h 55 que je quittais à 12 h 15 pour retrouver ma voiture à 13 h 55 après un dénivelé positif de 1000 mètres et autant de négatif.

    * Le 5 novembre 2002 avec Jean-Marc, après être partis de l'aire de stationnement du Téleski Moulata (1651 m.), nous étions passés par le pic de Moulata (1719 m.), le pic de Barran (1982 m.) et le pic du Mont (2003 m.) avant de faire demi-tour au pic d'Oussamiaou Sud (2085 m.) pour cause de temps menaçant bad . Le lendemain 6 novembre, il a neigé.

    * Le 5 novembre 2004, après être parti de l'aire de stationnement du Téleski Moulata (1651 m.) et être passé par le pic de Naouit (1813 m.), la Hourquette d'Ouscouaou (1872 m.), le col de Barran (1934 m.) et le pic d'Oussamiaou Sud (2085 m.), j'avais dû faire demi-tour au col des Rosques (2018 m.) à cause d'un vent terrible qui soufflait sur les crêtes mad bad . La veille 4 novembre, il avait neigé.   

    Voir galerie photos Pic de Montaigu




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique