• (004) Pyrénées Basques - Navarra

  • * 20 mars 2014, depuis le parking situé au-dessus du col d'Ibardin (325 m.), en passant au col d'Ibardin (317 m., borne frontière numéro 13), pour suivre vers le Sud-Est la piste goudronnée de la venta Inzola, l'abandonner à l'entrée d'un virage à gauche (348 m.) pour suivre, en face direction Sud, la piste passe sur le flanc Ouest d'Okalarre, puis abandonner cette dernière pour suivre à gauche celle qui en direction générale Sud-Est contourne Gartzin par le Sud et mène en descente au collado Landagaita ou Landagañeta, carrefour de six pistes (275 m.), prendre la troisième à gauche fléchée "LARUN P.R NA-13/16" qui démarre juste après un bunker en direction Est-Nord-Est pour prendre ensuite une direction générale Est en contournant par le Nord Lizarnabarra et Mugerri, arrivé à un nouveau carrefour de quatre pistes, en laissant filer celle de gauche vers la venta Yasola, continuer sur celle d'en face direction Est puis en lacets direction générale Nord-Est, pour la quitter (530 m.) en grimpant direction Nord-Nord-Ouest pour aller chercher la crête frontière Nord-Ouest de la Petite Rhune ou Larun Txiki (600 m.) et la suivre jusqu'au sommet (699 m. ou 700 m. selon les cartes), descendre Est-Sud-Est jusqu'au col de Zizkuitz Ouest ou col de Zizkouitz Ouest (670 m., borne frontière numéro 22), remonter Est-Nord-Est pour passer au sommet de Zizkuitz ou Zizkuitza (702 m., 703 m. ou 704 m. selon les cartes), descendre Est-Nord-Est jusqu'au col de Zizkuitz Est ou col de Zizkouitz Est (670 m., borne frontière numéro 23), remonter toujours Est-Nord-Est en passant par la borne frontière numéro 24 (840 m.) pour atteindre le sommet de Larrun ou La Rhune ou Larhun ou encore Larun (900 m. ou 905 m. selon les cartes), contiuer sur sa crête frontière Est-Sud-Est, passer sur le petit sommet Gurutzetako Harmasa (884 m.), à la borne frontière numéro 25 (870 m.), à la borde Garinen Etxola, au sommet de Pilotalekugaña (870 m.), à la borne frontière numéro 26 (860 m.), à la fontaine d'Urkila (814 m.) pour terminer à la borne frontière numéro 27 (813 m.). Retour à la borde Garinen Etxola pour suivre la piste qui descend sur le flanc Sud de la Rhune en direction générale Ouest pour rejoindre l'itinéraire de montée (530 m.) qui ramène au point de départ.

    Parti à 8 h30, à 9 h35 je quittais une première fois la piste peu après la bifurcation de la venta Yasola, vers 400 mètres, pour parvenir au sommet de la Petite Rhune ou Larun Txiki à 10 h20. Après une petite halte au sommet de Zizkuitz où est gravée, sur une roche, une belle croix de style "croix grecque à bouts pattés", je parvenais au sommet de La Rhune à 11 h30. Sur le premier petit sommet situé sur la crête Est-Sud-Est de La Rhune, où sont situés deux "Buzónes" en fer rouillé et de nombreux cairns, il y a un symbole gravé sur la roche représentant une croix surmontant un cercle. La matière dominant l'esprit ?... Un peu plus loin sur la même crête, on rencontre un grand champ avec un nombre impressionnant de prénoms constitués par des alignements de pierres. A 12 h25 je faisais demi-tour à la borne frontière numéro 27 située près de la fontaine d'Urkila pour retrouver ma voiture à 14 h15 après avoir pris une petite mousse à la venta Gorria du col d'Ibardin.

    Cartes IGN 1:25000 Hendaye Saint-Jean-de-Luz Côte d'Argent 1245 OT et IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Larrun (La Rhune) depuis Ibardin 20 03 2014


    votre commentaire
  • * 1 août 1993, depuis le parking de l'auberge du col de Lizuniaga (205 mètres), en suivant la piste qui monte direction générale Nord pour longer la frontière jusqu'à la venta noire au collado de Kondendiaga (315 m., borne frontière numéro 32), y continuer direction générale Nord-Ouest et rejoindre une première piste qu'on suit à droite Nord (570 m.) puis une seconde qu'on suit également à droite Est (780 m.) pour parvenir sur la crête sommitale (873 m., borne frontière numéro 25) afin de la suivre direction Ouest jusqu'au sommet de Larrun ou La Rhune (900 m.) et revenir par le même itinéraire.                       

    Partis de nuit avec Nicolas, Guy et Raymond  nous réaliserons la montée en 1 h55 et la descente en 1 h10. Un vent terrible soufflait sur la crête sommitale. 670 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Hendaye-Saint-Jean-de-Luz 1245 OT.

    Voir galerie photos Larrun (La Rhune) depuis Lizuniaga 1 08 1993


    votre commentaire
  • * 12 août 2005, depuis Itzulegi Lepoa (705 m.) sur la route NA-2655 de Gorramendi, que l'on emprunte à partir du col d'Otxondo en quittant la route C121 entre Dantxarinea (Dancharia) et Elizondo, en montant Est puis Nord-Est (770 m.) pour passer au col de Urtusuko Borda (829 m.), situé au Sud et à droite du mamelon de Olaintzin ou Olaintzingo Harria (835 m. ou 840 m. selon les cartes), pour remonter direction Sud-Sud-Est la large crête qui mène au sommet de Alto Otanarte ou Otanarte (1064 m. ou 1065 m. ou 1071 m. selon les cartes), continuer à suivre en descente la crête direction Est pour passer au col coté 1019 ou 1031 selon les cartes, remonter Nord-Est pour passer au sommet de Gorramakil (1080 m. ou 1082 m. ou 1087 m. selon les cartes), suivre la crête direction générale Nord-Nord-Est en descente jusqu'à Bardako Lepoa ou Burdingurutzetako Lepoa (893 m. ou 895 m. ou 898 m. selon les cartes), remonter Nord pour atteindre le sommet de Bardako Kaskoa ou Barda (943 m ou 945 m. ou 954 m. selon les cartes), revenir à Bardako Lepoa ou Burdingurutzetako Lepoa (893 m. ou 895 m. ou 898 m. selon les cartes), repasser au sommet de Gorramakil (1080 m. ou 1082 m. ou 1087 m. selon les cartes), au col coté 1019 ou 1031 selon les cartes, au sommet de Alto Otanarte ou Otanarte (1064 m. ou 1065 m. ou 1071 m. selon les cartes), descendre au Sud jusqu'au col coté 1012  ou 1033 selon les cartes, remonter Sud-Ouest pour passer au sommet de Gorramendi (1070 m. ou 1071 m. selon les cartes), descendre Sud jusqu'au col coté 931 ou 944 selon les cartes (2 cromlechs) pour remonter et atteindre le sommet de Alto Aizpitza ou Aizpitza (956 m. ou 959 m. ou 961 m. selon les cartes) et descendre à flanc direction Nord-Nord-Ouest jusqu'à atteindre la route (800 m.) qui ramène au Nord à Itzulegi lepoa (705 m.).

    Parti à 7 h45 du col d'Itzulegi, d'entrée je suis passé près d'une bergerie d'où sortaient des pottoks surprenants par leur très petite taille, la hauteur au garrot de certains n'excédait pas les soixante centimètres, ils ne dépassaient pas mon genou... des mini pottoks... A partir du col de Urtusuko Borda, dans le brouillard,  j'ai remonté directement et hors traces la crête, bien raide par endroits, qui mène au sommet de Alto Otanarte ou Otanarte, encombré de bâtiments et d'antennes, où je passais à 8 h50. Le sommet de Gorramakil, point culminant de cette crête, était encombré de gravats d'où dépassaient de dangereuses tiges de ferraille rouillée mad ouch . Plus loin sur la crête, au-dessus du Burdingurutzetako Lepoa une plaque en pierre gravée était fixée sur la roche: "JOXE MARTIN eta AZIEK BETI GUREKIN". A 9 h40 je faisais demi-tour au sommet de Bardako Kaskoa ou Barda et après être passé par les sommets de Gorramendi et de Alto Aizpitza ou Aipitza, également encombrés de bâtiments divers et d'antennes, je retrouvais ma voiture à 11 h15 après un dénivelé positif de 775 mètres pour autant de négatif.

    Cartes Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Gorramendi, Otanarte et Gorramakil 12 08 2005

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    * 12 août 2006, depuis Itzulegi Lepoa (705 m.) sur la route NA-2655 de Gorramendi, que l'on emprunte à partir du col d'Otxondo en quittant la route C121 entre Dantxarinea (Dancharia) et Elizondo, en montant Est puis Nord-Est (770 m.) pour passer au col de Urtusuko Borda (829 m.), situé au Sud et à droite du mamelon de Olaintzin ou Olaintzingo Harria (835 m. ou 840 m. selon les cartes), pour remonter direction Sud-Sud-Est la large crête qui mène au sommet de Alto Otanarte ou Otanarte (1064 m. ou 1065 m. ou 1071 m. selon les cartes), continuer à suivre en descente la crête direction Est pour passer au col coté 1019 ou 1031 selon les cartes, remonter Nord-Est pour passer au sommet de Gorramakil (1080 m. ou 1082 m. ou 1087 m. selon les cartes), retour par le sommet de Alto Otanarte ou Otanarte (1064 m. ou 1065 m. ou 1071 m. selon les cartes) pour descendre au Sud jusqu'au col coté 1012  ou 1033 selon les cartes, remonter Sud-Ouest pour passer au sommet de Gorramendi (1070 m. ou 1071 m. selon les cartes), descendre Sud jusqu'au col coté 931 ou 944 selon les cartes (2 cromlechs) pour rejoindre à gauche la route NA-2655 qui ramène à Itzulegi Lepoa (705 m.).

    Partis avec Guy à 9 heures, à 9 h59 nous passions dans le brouillard oh au sommet de Gorramakil pour retrouver la voiture à 11 heures après un dénivelé positif d'environ 550 mètres pour autant de négatif et toujours la même rencontre avec des mini pottoks, et des sommets encombrés de gravats mad ouch , de bâtiments et d'antennes. 

    Voir galerie photos Gorramendi, Otanarte et Gorramakil 12 08 2006


    votre commentaire
  • * 7 août 2005, depuis le parking de la venta Peio (70 m.) située à Dantxarinea  en bordure de la route N-121-B entre les K. 79 et K.78, pour suivre vers le Sud cette route N-121-B pour la quitter une centaine de mètres plus loin en prenant à gauche une route qui prend une direction Est-Nord-Est pour passer à Besanga, aller traverser le ruisseau Lapitchouri ou Lapitxuri Erreka pour suivre sa rive droite direction Sud-Est puis Est-Nord-Est, pour traverser le ruisseau à hauteur de la confluence avec Aitzaberriko Erreka ou Alzagerri Erreka (100 m., borne frontière numéro 74), remonter direction Est puis Sud (150 m.) pour passer près de Arotxenborda, contourner le mamelon coté 291 par la gauche pour rejoindre la crête au col coté 274 afin de la remonter direction Est-Sud-Est, passer à Halzagerri ou Haitzaberri, au piton coté 654, descendre au petit col coté 631, remonter pour passer au sommet de Gorospil (691 m. ou 694 m. selon les cartes), descendre Sud et passer près d'un dolmen et de la borne frontière numéro 76, au proche col de Gorospil ou Gorospil Lepoa (651 m.), continuer à suivre la crête direction générale Sud-Sud-Ouest, passer au sommet de Zotaleta (749 m.) au col coté 723, remonter au sommet de Lizartzu ou Lizarzu (792 m. ou 793 m. selon les cartes), descendre Sud-Ouest au col de Lizartzuko Borda (679 m.), contourner le mamelon coté 699 par la gauche pour arriver au col coté 671, et suivre au Sud la route Lexearen Bidea qui va rejoindre vers l'Ouest la route N-121-B à l'Ouest-Nord-Ouest du Puerto de Otsondo ou Otxondo, entre K.71 et K.72 (640 m.) qui ramène à droite direction Nord-Nord-Ouest à Dantxarinea.      

    Avec Nicolas et Guy nous avons mis 5 heures pour ce circuit, d'environ 900 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif, réalisé avec un temps assez bien ensoleillé..
    Pour raccourcir la randonnée et éviter le long retour par la route N-121-B, il est possible de descendre du sommet de Lizartzu en suivant sa crête Ouest-Nord-Ouest jusqu'à Errekako Malda pour traverser le ruisseau (135 m.) et remonter trouver la route N-121-B près du K.77 (170 m.).

    Cartes Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, 1:25000 Top 25 Hendaye Saint-Jean-de-Luz 1245 OT, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et  IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Lizartzu depuis Dantxarinea


    votre commentaire
  • * 8 août 2002, depuis le parking de la venta Peio (70 m.) située à Dantxarinea  en bordure de la route N-121-B entre les K. 79 et K.78, pour suivre vers le Sud cette route N-121-B et la quitter au K 78 (110 m.) en suivant à droite la route NA-4402 qui traverse Ugarana Erreka pour mener à Urdax ou Urdazubi (95 m.), y suivre la piste qui va suivre la rive gauche du vallon au-dessus du ruisseau Orabideko Erreka direction Sud-Sud-Ouest puis Ouest-Sud-Ouest (150 m.) pour quitter le fond du vallon juste après Etxorgaraiko Borda (170 m.) en suivant à droite Nord-Nord-Ouest le chemin qui mène à Plazako Borda (310 m.) pour y suivre à droite la piste, qui monte direction générale Nord pour ensuite suivre à la bifurcation (420 m.) la piste de gauche qui, sous les falaises Sud de Urbia Gaina ou Aizparaz, mène direction Ouest-Sud-Ouest au collado Urbia ou Urbiako Lepoa (428 m. ou 434 m. selon les cartes), y gavir Sud-Ouest la crête qui mène au sommet de Mendivil ou Mendibil (617 m. ou 619 m. selon les cartes), revenir au collado Urbia ou Urbiako Lepoa (428 m. ou 434 m. selon les cartes), pour aller escalader au Nord-Est les falaises qui mènent au sommet de Urbia Gaina ou Aizparaz (544 m.), continuer une centaine de mètres sur la crête Est pour en descendre hors traces dans le vallon qui permet de rejoindre direction Nord une route à l'Est de Urandi afin de la suivre à droite direction Nord jusqu'à l'église du village de Zugarramurdi puis suivre Est-Nord-Est puis Nord-Est la route NA-4401 qui ramène à Dantxarinea.   

    Avec Nicolas nous avons mis 4 heures pour ce circuit, d'environ 670 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif, réalisé sous la pluie et dans le brouillard oh .

    Cartes Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, 1:25000 Top 25 Hendaye Saint-Jean-de-Luz 1245 OT, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et  IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Mendivil et Urbia Gaina depuis Dantxarinea


    votre commentaire
  • * 19 août 1998, depuis le collado Lizarmeaka ou col de Lizarmeaca (552 m), à l'intersection des routes N-121-B et NA-4453 au Sud-Ouest du proche Puerto de Otsondo au Sud de Dantxarinea, en longeant Sud-Sud-Ouest la route NA-4453, pour passer à droite du mamelon coté 601 et parvenir au col coté 562, à la cote 582 d'où on s'éloigne de la route pour remonter direction Sud-Sud-Ouest la crête Nord-Nord-Est de Alkurruntz, passer près des monolithes de Artxubieta (760 m.) et parvenir au sommet de Alkurruntz ou Alcurrunz (932 m. ou 934 m. selon les cartes), descendre Nord sur la face Nord-Ouest pour trouver une piste (630 m.) qui mène à droite direction Nord-Est à la cote 582 où on retrouve la route NA-4453 qui ramène au collado Lizarmeaka.

    Apès un pique-nique familial, sous un superbe soleil au Puerto de Otsondo, avec Nicolas nous décidâmes d'aller faire la digestion sur le sommet qui nous narguait pendant nos agapes. Mais les nuages vinrent s'inviter et nous partîmes quand même bien décidés à réaliser une directissime ou plutôt et sans prétention une "directi cime" ou plus simplement "un tout droit". Nous passâmes près des monolithes de Artxubieta dont l'un d'eux servait de borne limite entre villages, il est gravé d'un "M" pour Maya (Amaiur) et d'un "B" pour Baztan. Au-dessus, la pente se redresse, alternance d'herbe et de dalles inclinées, et par endroits il fallut quand même poser les mains. La descente sur la face Nord-Ouest est également raide avec aussi une alternance d'herbe et de dalles inclinées. Nous mîmes 1 h15 pour réaliser l'aller et retour pour un dénivelé positif de 380 mètres et autant de négatif, sous une couche de nuages menaçants bad .

    Cartes Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, 1:5000 Randonnées Pyrénées n°1 Pays Basque Ouest, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et  IGN es Signa.

    Voir galerie photos Alkurruntz


    votre commentaire
  • * 26 septembre 2015, après avoir gravi Murrutchipia (1632 m.) en partant de la route NA 137 (1590m.) et en passant par la droite de la bouche Est du tunnel puis par le col de Couma Longa ou Portillo de Comalonga (croix frontière numéro 260, 1610 m.), retour au parking des pistes de ski nordique de la Contienda (1676 m.) pour y suivre en direction générale Est-Nord-Est la piste de la Contienda 1 puis, l'abandonner lorsqu'elle tourne à droite pour amorcer son retour (1720 m.), en continuant l'ascension Est-Nord-Est afin de remonter le lit du ruisseau issu de la Fuente de la Contienda jusqu'à sa source (1950 m.), puis aller chercher au Nord-Est la crête Nord (1975 m.) afin de la suivre à droite Sud jusqu'au sommet du pico de Arlas ou pic d'Arlas (2044 m.), en descendre par la crête Sud pour parvenir au col de Pescamou ou Portillo de Pescamú (1918 m. - borne frontière numéro 265 et croix sans numéro à une quinzaine de mètres au Sud) puis, hors traces, descente directe plein Ouest pour parvenir à l'étang de la Contienda (1718 m.), continuer sur la piste de la Contienda 3 qui ramène direction générale Ouest au parking de départ. Avant de repartir, visite de quelques cirques et labyrinthes lapiazés, au Sud et au Sud-Est du collado de la Piedra de San Martin ou col de la Pierre Saint-Martin (1760 m., borne frontière numéro 262).

    Sortie montagne en trois étapes, hors sentiers en dehors de la piste de la Contienda, avec mon genou gauche toujours douloureux qui se dirige droit vers une prothèse totale frown .

    Parti à 9 heures pour réaliser un petit tour, je terminais à 13 h30 après un dénivelé positif d'environ 600 mètres pour autant de négatif.

    Carte IGN 1:25000 Tardets-Sorholus Arette la Pierre St-Martin 1446 ET et sitna.navarra.es.

    Voir galerie photos pico de Arlas (pic d'Arlas)

     


    2 commentaires
  • * 8 janvier 2015, depuis l'aire de stationnement du Puerto de Ibañeta (1057 m.) en bordure de la route qui mène d'Arnéguy et Valcarlos à Roncesvalles, en suivant au Nord-Ouest les abords de la piste qui mène au col de Lindus ou Lindous-goïtia (1166 m., borne frontière 155), descendre Ouest pour passer à Lindousco-lépoa où est située la borne frontière 154 (1140 m.), remonter toujours Ouest la crête qui mène au sommet de Lindus ou Lindux ou encore Lindous-mounoua (1220 m., borne frontière 153), descendre la crête Sud pour passer à Pilotasoroa (1181 m.), faire demi-tour à la borne "Q 26" du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa (1143 m), pour revenir en traversée direction Nord-Nord-Est sur le flanc Sud-Est de Lindus et passer sous et au Sud de Lindous-goïtia (1160 m.) pour aller gravir direction Sud-Est Trona (1216 m.), en descendre au Nord pour rejoindre le col de Lindus ou Lindous-goïtia (1166 m.), y suivre la piste qui ramène direction générale Est-Sud-Est au Puerto de Ibañeta (1057 m.), descendre au proche Centro de Migración de Avez, passer au monument dédié à Roldán (Roland) avant de retrouver le point de départ, derrière la chapelle.

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan et IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry 1346 OT.

    Parti à 10 h20, j'étais au sommet de Lindus à 11 h20. Devant le magnifique panorama qui m'était offert, j'ai rendu hommage à Charlie Hebdo et à toutes les personnes lâchement assassinées le mercredi 7 janvier 2015. En tant que citoyen français, ancien petit dessinateur caricaturiste et illustrateur de presse quotidienne et de magazine, j'ai eu une pensée plus particulière pour mes "maîtres" qui étaient les principaux visés dans cet attentat. Après quelques sourires en revoyant certains de leurs dessins gratinés, issus d'un crayon bien affûté, c'est pourtant avec une mine triste que je quittais le sommet de Lindus à 12 h30 pour aller faire un petit tour dans le Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa. A 14 heures je retrouvais ma voiture après une journée assez bien ensoleillée, avec quelques passages de nuages non menaçants. JE SUIS CHARLIE ...

    Voir galerie photos Lindus Hommage à Charlie Hebdo

     


    2 commentaires
  •  


    * 9 mai 2014, depuis le col d'Eyharza (854 m., borne frontière numéro 125) en remontant Sud-Ouest pour passer à Harguibel (935 m.), à Béorzou-arguibel (960 m., borne frontière numéro 126), au rocher d'Argibel ou Harguibel (988 m. ou 991 m. selon les cartes), à la pierre tremblante Arri Kilinka (955 m.), retour à la borne frontière numéro 126 pour continuer à suivre la ligne frontière Sud-Sud-Ouest et passer à la borne frontière numéro 127, à  Béorzou-boustan ou Behorsubuztan (997 m., borne frontière numéro 128) pour y suivre direction Ouest-Nord-Ouest la crête qui mène au sommet de la Peña Alba ou Albako Harria (1074 m.), revenir à la borne frontière numéro 128 de Behorsubuztan  (997 m.) pour continuer à suivre direction Sud  la ligne frontière, passer à la borne frontière numéro 129 (948 m.), sur le petit sommet appelé Arrilucé ou Arluché (949 m., borne frontière numéro 130), laisser filer la ligne frontière au Sud-Est pour continuer à suivre la crête direction Sud, passer au sommet d'Autringo gaina (980 m, borne q 95 - B du Quinto Real), continuer direction Ouest pour passer au sommet d'Autringo gaina Ouest (980 m., borne q 94 du Quinto Real), y faire demi-tour pour revenir au point de départ en suivant la ligne frontière.

    Parti à 7 h05, après être passé à la borne frontière numéro 126, j'allais gravir le rocher d'Argibel pour passer trois fois au sommet, d'abord en remontant un dièdre moyennement incliné situé sur la face Occidentale, puis en remontant une voie d'escalade facile dans l'abrupte face Orientale équipée de pitons à expansion et qui débouche sur la crête à une dizaine de mètres à gauche du sommet, puis en allant chercher l'extrémité Nord de la crête pour la suivre dans sa totalité dans le sens Nord-Sud. Je quittais le sommet à 7 h45 pour aller m'amuser sur la pierre tremblante située au pied de la face Orientale. Cette pierre tremblante est un énorme bloc de grès, en équilibre sur un autre bloc plus petit, qui peut basculer sous l'effet de fortes rafales de vent ou sous le poids de plusieurs personnes qui sautent en même temps. Tout seul je n'ai pas réussi à la faire bouger. Elle est nommée Arrikilinka, Arri Kilinka, Harrikilinka, Arri-kulunka, Harrikulunka, Arri-kolonka, Arrikolunka, Harrikulunka, Kilin Karri, et j'en passe... Dans le brouillard, j'allais ensuite gravir les blocs d'un couloir situé au Sud de la face Occidentale de la Peña de Alba en y réalisant de superbes cairns et je parvenais au sommet à 9 heures. Il y a un signal géodésique en béton, une maisonnette miniature en ferraille oxydée, un triangle et une croix latine gravés dans la roche. Je quittais le sommet à 9 h15, et après avoir suivi la clôture de limite du Pays Quint ou Quinto Real en espagnol ou encore Kintoa en basque je fis demi-tour à 10 h25 au sommet d'Autringo gaina Ouest. Après un nouveau passage par le rocher tremblant, je retrouvais ma voiture à 11 h55 après un dénivelé positif d'environ 700 mètres pour autant de négatif.

    Cartes IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry Vallée des Aldudes 1346 OT, Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri et sitna-navarra-es ( http://sitna.navarra.es/navegar/?lang=fr ) (très précise avec courbes de niveau tous les 5 mètres).

    Voir galerie photos Peña Alba et Argibel

     


    2 commentaires
  •  

    * 15 juillet 2013, depuis l'aire de stationnement située en bordure de la route NA 137 à l'Ouest du refuge de Belagua (1440 m.), en traversant vers l'Ouest la face Sud du pic de Cortaplana pour passer au Port d'Ourdayté ou de Arrakogoiti (1416 m. - où il y avait la borne frontière numéro 255 qui a disparu), remonter Ouest-Nord-Ouest la crête Est-Sud-Est du pic de Bimbalèta en suivant le balisage rouge et blanc du GR 11 pour ensuite traverser direction Ouest le flanc Sud du pic de Bimbalèta, passer au Sud et sous le Port de Bimbalèta, puis laisser filer à droite (1770 m.), vers le Collado de Gimbaleta, l'itinéraire du  GR 11 pour aller remonter direction Sud-Sud-Ouest le couloir qui permet de prendre pied sur la crête (1930 m.) entre la Peña Ezkieta ou Charchela et l'antécime Est de La Kartxela afin de suivre cette crête direction Nord-Est pour passer au sommet de l'antécime Est de La Kartxela (1971 m.), descendre Ouest au col non nommé (1955 m.) et remonter pour atteindre le sommet de La Kartxela (1982 m.), en descendre en suivant la crête Nord-Ouest pour la quitter en basculant sur son versant Nord (1760 m.) afin de traverser direction Ouest le flanc Nord de La Kartxela en passant par la borne frontière 251 (1675 m.), la croix frontière 251 (1685 m.), la croix frontière 252 (1680 m.), la borne frontière 253 (1720 m.) pour atteindre le Port de Bimbalèta ou Portillo de Bimbalet (1677 m. - borne frontière 254) et aller retrouver au Sud l'itinéraire de l'aller, balisé rouge et blanc, qui ramène au point de départ.  

    Parti à 8 h30, après une traversée presque horizontale du flanc Sud du pic de Cortaplana, où les sentes se multiplient, je parvenais à 9 h10 au Port d'Ourdayté où, au milieu du troupeau de vaches, il y avait un taureau et des taurillons ! Le couloir Est de La Kartxela est très raide, une sente semblant venir du collado de Gimbaleta passe sous les falaises de droite et vient se perdre en suivant dans une zone d'éboulis. Il faut remonter ces éboulis, pour certains non stabilisés, en cherchant les meilleurs passages puis, s'écarter des falaises de droite pour privilégier la sortie sur la crête en suivant à gauche la zone herbeuse où on peut prendre appui sur quelques rochers et s'agripper délicatement aux touffes d'herbes. Aujourd'hui l'herbe était mouillée ! A 10 h40 je prenais pied sur la crête et à 10 h55 je parvenais au sommet de La Kartxela où un sympathique couple de Pamplona me rejoindra. La descente de la crête Nord-Ouest, lorsqu'elle est humide comme aujourd'hui, est à réaliser avec prudence car la terre colle aux semelles et si on oublie de les nettoyer de temps en temps, ce sont des savonnettes qui sont sous les pieds !.Après une pause restauration au Port de Bimbalèta, le temps devenant menaçant, je repartais à 12 h54 pour passer au Port d'Ourdayté à 13 h25 où le taureau et sa compagnie étaient toujours présents. Peu après être passé au-dessus du Cuartel Militar de Yeguaceros, alors que j'allais passer entre deux groupes de brebis, deux patous agressifs bad bad viendront à ma rencontre pour m'éloigner du troupeau en me faisant faire un large détour. Je retrouvais ma voiture et les premières gouttes de pluie à 14 h10, après un dénivelé positif d'environ 650 mètres pour autant de négatif.

    Cartes 1:25000 Mapa Excursionista E-25 Valles de Belagua y Roncal et IGN Tardets-Sorholus Arette la Pierre St-Martin Canyons de la Haute Soule 1446 ET.

    Voir galerie photos La Kartxela par le couloir Est

     


    votre commentaire
  •  

    * 6 octobre 2012, depuis l'aire de stationnement du refugio (refuge) de Belagua ou Belagoa (1435 m.), en contrebas de la route NA-1370, en descendant direction Est pour passer au "Majadal de julian Marco" et, toujours Est, traverser la plaine "Llano Eskilzarra" (1346 et 1348 m.), entrer en forêt en suivant un sentier balisé bleu pour l'abandonner quand il retourne à l'Ouest afin de rester dans le fond du vallon pour remonter direction Est et atteindre le col Sud du Puntal de la Cruz (1610 m.), faire une traversée confuse à flanc vers le Nord-Est afin de rejoindre l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 12 (sendero de Euskal Herria) pour le suivre direction générale Est, passer à Animerkandia (1565 m.), longer direction Est la base Nord des falaises de la Puntal Bajo de Ukerdi, remonter dans le vallon qui contourne par le Nord le groupe de sommets cotés 1854, 1869, 1884 et 1887 afin de passer à la cote 1852 pour suivre Est-Sud-Est le vallon qui longe la base Sud de la Sierra de Añelarra ou Anialarra, parvenir au col (2060 m.) situé au Nord du Collado de Insole (d'Insole) ou d'Anaye (2045 m.), y abandonner le GR 12 pour remonter à gauche en diagonale Nord-Ouest les éboulis qui mènent à la base des falaises (2130 m.), y laisser à droite le couloir avec bloc coincé pour réaliser à gauche une traversée à flanc, afin d'atteindre la brèche qui sépare La Torre des falaises de la Sierra de Añelarra ou Anialarra (2140 m.), remonter à gauche une cheminée qui débouche sur la plate-forme sommitale, traverser un passage étroit et aérien qui donne accès au très étroit sommet de La Torre (2161 m.), retour au col (2140 m.) pour gravir au Nord-Est une cheminée puis les gradins rocheux qui permettent d'accèder aux pelouses supérieures puis à la crête rocailleuse pour la suivre à l'Est-Sud-Est en passant par le sommet Ouest de Añelarra ou Anialarra (2349 m., croix frontière numéro 271) afin d'arriver au sommet de Añelarra ou Anialarra (2358 m.), revenir en suivant la crête à l'Ouest-Nord-Ouest pour repasser au sommet Ouest de Añelarra ou Anialarra (2349 m.), continuer à suivre la crête pour la quitter vers 2100 mètres en descendant direction Sud-Ouest dans le vallon y retrouver l'itinéraire balisé du GR 12 (1840 m.), pour le suivre direction générale Ouest jusqu'à l'arrivée au refugio de Belagua.  

    Partis à 7 h40, au lever du jour, avec Peio, Eric, Pierre et Roland, nous perdrons du temps sur la plaine "Llano Eskilzarra" car nous avions emprunté le GR 12 descendant et non celui qui partait à flanc à l'horizontale. Heureusement car cela nous permettra de réaliser une traversée super sauvage, sur un terrain accidenté avec des traces d'ancien sentier effacées par la végétation où il faudra louvoyer entre les arbustes, les rochers et les arbres. Il y avait bien quelques timides cairns parsemés, nous en redresserons certains et en confectionnerons d'autres . En arrivant à 9 h10 au col Sud du Puntal de la Cruz, nous ferons fuir un Grand Tétras ou Grand Coq de Bruyère, qui prendra son lourd envol par de puissants battements d'ailes. A 9 h55 nous passerons à Animerkandia où nous n'avons pas trouvé la Fuente de los Sarrios (source des isards) mentionnée sur la carte Editorial Alpina, rien de surprenant car c'est un secteur où l'eau est aussi présente que dans un désert. Nous ferons une pause de 11 h55 à 12 h05 au col situé au Nord du Collado de Insole ou d'Anaye, où un petit groupe d'espagnols cherchait comment rejoindre le pic des Trois Rois. Il y a des panneaux directionnels et une inscription qui signale à tort "Insole 2045 m" alors que le vrai col, où est située la croix frontière numéro 272, est plus au Sud. Après avoir traversé une zone de lapiaz où il faut poser les mains, nous serons au sommet de La Torre à 12 h30 et à 13 h20 au sommet principal de Añelarra ou Anialarra. Après une pause repas de 13 h45 à 14 h30 à l'abri du vent, sous le sommet Ouest de Añelarra ou Anialarra, nous suivrons la crête pour ensuite "plonger" Sud-Ouest vers le fond du vallon, pour franchir une barre par une cheminée et nous rejoindrons le GR 12 sur une zone herbeuse à 15 h20 pour ne plus le quitter jusqu'au refugio de Belagua. Nous retrouverons les voitures à 17 h50 après un parcours d'un peu plus de 22 kilomètres et un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif, accompagnés d'un temps relativement beau.

    Carte Editorial Alpina Geo/Estel 1:25000 E-25 Valles de Belagua y Roncal  

    Voir galerie photos Añelarra par La Torre




    3 commentaires
  •  

    * 17 mars 2012, depuis le début du chemin situé rive gauche du rio Belagoa et qui démarre de la route NA-1370 en amont du pont qui enjambe le rio Belagoa non loin du restaurante Txamantxoia (935 m.), en suivant ce chemin vers le Sud (balisé rouge et bleu et fléché au départ "Isaba Izaba 11 km"), puis le sentier qui lui fait suite, pour quitter l'itinéraire balisé à la fin du champ clôturé en allant remonter Sud-Est une raide pente herbeuse afin de pénétrer dans la forêt de hêtres et de pins pour y continuer la raide ascension toujours Sud-Est en traversant les différents sentiers et pistes pour ressortir de la forêt vers 1400 mètres et aller chercher au Sud, en suivant la lisière, la crête qui mène direction générale Est-Sud-Est au sommet de Taxamantxoia ou Maz (1941 m. ou 1945 m. selon les cartes). Retour en quittant l'itinéraire de montée à la cote 1866 pour faire une traversée descendante sur le flanc Nord de la crête Ouest-Nord-Ouest du Txamantxoia jusqu'à 1600 mètres puis descente en forêt un peu plus à l'Est de l'itinéraire de montée, où dans un endroit on y suit une sorte de coupe-feu naturel.

    Sortie de groupe composé pour la plupart de membres de Pyrénées Team: Lyne et Jean-Claude, Dinosaure, Roland, Peio, Dédé64 et Robert.

    Partis à 9 h30, après quelques arrêts, nous serons au sommet à 12 h15 que nous quitterons à 13 heures. Après 2 heures de pause repas et divertissements sur le flanc Nord du Txamantxoia, où nous traverserons plusieurs zones enneigées, nous retrouverons l'aire de stationnement à 17 heures, après un dénivelé positif d'environ 1050 mètres pour autant de négatif et un temps relativement beau.

    Carte Editorial Alpina 1:25000 Valles de Belagua y Roncal E-25.

    Voir galerie photos Txamantxoia

     


    2 commentaires
  •  

    * 17 avril 2011, depuis le promontoire (240 m.) en bordure de la route au-dessus de la ferme Bassassagar à Bidarray, en descendant au Sud-Ouest pour passer devant cette ferme et aller traverser le pont qui enjambe le ruisseau Urritzateko Erreka (160 m.), en suivant la piste pour la quitter une cinquantaine de mètres après être passé devant Sumutsua Benta ou venta Sumus en empruntant à gauche un chemin puis encore à gauche un sentier qui monte en longeant la crête en direction Sud pour aller gravir le sommet de Kastilla ou des Peñas de Ezquieta (631 m.) et suivre la crête jusqu'à un second sommet, descendre au col d'Ezkiateko Lepoa (577 m.), puis remonter direction générale Sud-Ouest et passer au sommet d'Irubelakaskoa ou d'Alkaxuri (957 m.), descendre Sud-Sud-Ouest à un col anonyme (824 m.) pour remonter sur un dôme (845 m.), descendre Ouest au col de Gorostiko Lepoa (813 m.), pour remonter direction Ouest au sommet de Bardako Kaskoa (943 m.), descendre Sud au col de Burdingurutzetako Lepoa (893 m.), remonter Sud-Sud-Ouest la crête d'Alkaplanta et passer sur l'antécime de Gorramakil (1065 m.), descendre (1048 m.) et remonter au sommet de Gorramakil (1082 m.), descendre (1019 m.) et remonter au sommet d'Otanarte ou Alto Otanarte (1064 m.), descendre (1012 m.) et remonter au sommet de Gorramendi (1071 m.) puis direction Sud descendre (931 m.) et remonter au sommet de Aizpitza (956 m.), descendre en suivant direction Est la crête "Divisoria" de partage des eaux pour passer au col de Linzpideko Lepoa (773 m.), remonter (794 m.) et descendre au col de Meakako Lepoa (707 m.), remonter et passer au sommet d'Otsameaka (811 m.), descendre (740 m.) et remonter sur un premier sommet de Meaka (783 m.), descendre (748 m.) et remonter sur un second sommet de Meaka (777 m.), descendre au col de Lizariepo (767 m.), remonter au sommet d'Autsieta (848 m.), descendre à l'Est traverser une ravine (815 m.) pour remonter au Sud-Est en traversant une forêt afin d'aller chercher directement le sommet de Laordena ou Buztanzelhay (1026 m.,1029 m. sur carte IGN), et continuer sur la crête direction Nord pour descendre au col d'Astate (954m., 957 m. sur carte IGN), remonter et passer au sommet d'Ubedo ou d'Astate (1021 m., 1022 m. sur carte IGN), descendre (970 m.) pour remonter sur le petit sommet d'Atalazko Kaskoa (991 m.), descendre au col d'Arietako Lepoa ou d'Harrieta (811 m., 808 m. sur carte IGN), remonter au sommet de Tutulia ou pic de Toutoulia (983 m.), descendre au col de Kapeluko Lepoa ou de Gapelu (943 m., 945 m. sur carte IGN), remonter pour passer sur un avant sommet d'Iparla (1036 m.), descendre (1011 m.) et remonter sur l'antécime Sud d'Iparla (1042 m.), descendre (1023 m.) et remonter au sommet d'Iparla ou pic d'Iparla (1049 m., 1044 m. sur carte IGN), descendre au col d'Iparla (949 m., 950 m. sur carte IGN) puis à un autre col (939 m.) pour remonter .au sommet de Larrateko Heguia (962 m.), descendre toujours sur la crête (946 m.) et remonter sur l'antécime Nord (955 m.) pour descendre direction Ouest, passer à Larrete (855 m., croix frontière 89), puis direction Nord au piton de Belzaouzk Bergerie (753 m.), au piton de Migueren-borda ou Micaou-borda (670 m., croix frontière 88) et continuer la descente direction générale Nord dans le ravin de Mindegiko Erreka pour passer à Larhanton Bergerie et y suivre la piste qui passe devant Turchilen Bergerie puis emprunter un sentier qui descend directement Nord-Ouest retrouver le point de départ au-dessus de la ferme Bassassagar.

    Partis à 7 heures avec dinosaure (membre de Pyrénées Team), nous passerons au sommet de la crête de Kastilla qui impose quelques passages d'escalade à 8h29, au sommet d'Irubelakaskoa également nommé Alkatxuri à 9 h30 pour en repartir à 9 h35. Sur cette portion nous avons rencontré quelques "randonneurs-coureurs" avec comme seul bagage leur petit "sac à d'eau" où le saucisson ne rentre même pas. Nous serons à 10 h14 au sommet de Bardako Kaskoa que nous quitterons après une pause de dix minutes pour passer au sommet de Gorramakil à 10 h59, et après un passage rapide sur le sommet d'Otanarte ou Alto Otanarte (émetteur et bâtiment ouch ), nous parviendrons au sommet de Gorramendi (émetteur et bâtiments ouch ouch ) à 11 h36 et sur celui de Aizpitza (émetteur, bâtiment et décharge-aire de nourissage pour les vautours ouch ) à 11 h55. On notera que Gorramakil, Otanarte et Gorramendi sont les premiers sommets de la chaîne des Pyrénées à dépasser les mille mètres, en venant de l'Atlantique. Après le sommet de Aizpitza, nous ferons une traversée vers le Buztanzelhay en suivant la crête de la "Divisoria" ou ligne de partage des eaux. Nous passerons au sommet d'Otsameaka à 12 h45 pour atteindre le sommet de Buztanzelhay à 14 heures, où un groupe de sympathiques randonneurs basques terminait son "festin" tongue . Le chien qui les accompagnait avait encore faim, il avait les crocs et il a bien aimé notre jambon. Après une pause restauration nous quitterons ce sommet à 14 h40 en suivant la crête frontière, pour passer au sommet d'Astate à 14 h56, au sommet du pic de Toutoulia à 15 h52 et atteindre le sommet du pic d'Iparla à 16 h32, où un couple de basques-espagnols y admirera le superbe panorama après avoir "posté" leur avis de passage dans la boîte à lettres sommitale. Nous repartirons à 16 h48, pour suivre la ligne frontière au plus près, en empruntant un sentier dangereux, par endroits endommagé ou en dévers et parfois absent, qui dévale dans le ravin de Mindegiko Erreka et nous retrouverons la voiture à 18 h35 après un dénivelé positif d'environ 2260 mètres pour autant de négatif et une très belle journée ensoleillée glasses .

    Le sentier (par endroits les restes de sentier) qui dévale le ravin de Mindegiko Erreka est dangereux, et pas du tout recommandable, humide il est hors de question de s'y aventurer arf erf .

    Cartes IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry Vallée des Aldudes 1346 OT, SUA Editorial 1:25000 Angulo-Albisu Baztan Saioa Auza Iparla et Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri.

    Voir galerie photos Circuit des crêtes d'Urritzate




    votre commentaire
  • * 5 mars 2011 depuis le col coté 819, au Nord de la Benta Ultzamako, près du Puerto de Belate, en suivant direction Est-Sud-Est la piste balisée du GR 12 qui prend ensuite une direction Nord-Est pour abandonner la piste lorsqu'elle commence à descendre vers la proche Belateko Ermita (couvent de Santa Maria) afin de remonter direction Nord au col Ermitako Lepoa (926 m.) et continuer Est-Nord-Est sur le flanc de Azkenatz pour aller rejoindre le col Gartzagako Lepoa (1219 m.), continuer Sud-Est en remontant la crête qui mène au sommet de Okolin (1358 m.) pour ensuite aller chercher à l'Est le col Okolingo Lepoa (1237 m.) et gravir à l'Est la crête qui mène au sommet de Saioa (1418 m.). Retour par le même itinéraire.

    Randonnée effectuée sur neige, avec utilisation des raquettes à partir de 1100 mètres à l'aller pour ne les quitter, au retour, qu'à 930 mètres.

    Partis à 8 h10, avec Peio, au col Ermitako Lepoa nous franchirons la clôture à hauteur d'un grand menhir pour continuer au Nord sur le GR 65, en suivant la ligne historique de menhirs du camino de Santiago pour l'abandonner un peu plus loin en revenant au Sud-Est franchir la crête afin de retrouver l'itinéraire du GR 12. Après avoir fait une pause d'une demi-heure à la cabane située sous le col Gartzagako Lepoa, où nous avons mis les raquettes car on commençait à s'enfoncer dans la neige jusqu'aux genoux, nous passerons au sommet de Okolin à 10 h55 puis à Okolingo Lepoa à 11 h04 pour arriver au sommet de Saioa à 11 h35. Il y avait beaucoup de monde dont un groupe imposant de skieurs venus du proche col d'Artesiaga. D'autres randonneurs avaient pris possession de la borne sommitale en y déposant leur casse-croûte, gourde et autre boisson américaine. Après avoir discuté avec un sympathique couple de basques de Pamplona et avoir identifié une partie des nombreux sommets dévoilés par l'immense panorama qui nous était offert, nous repartirons à 12 heures pour faire une pause restauration près du col Okolingo Lepoa, écourtée, après une demi-heure, par le froid qui commençait à nous envahir. Nous retrouverons la voiture à 14 h45 après un dénivelé positif d'environ 900 mètres pour autant de négatif et une superbe journée ensoleillée.

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Bidasoa Belate Bortziriak Malerreka.

    Voir galerie photos Saioa




    2 commentaires
  • * 22 février 2010 la crête Lindus-Achistoy (1230 m.) depuis l'aire de stationnement du Puerto de Ibañeta (1057 m.) en bordure de la route qui mène d'Arnéguy et Valcarlos à Roncesvalles, en suivant au Nord-Ouest la piste qui mène au col de Lindus (1166 m., borne frontière 155) pour continuer direction Ouest en passant par la borne frontière 154 et remonter toujours Ouest pour passer au sommet de Lindus (1220 m., borne frontière 153), revenir au col de Lindus (1166 m.) et suivre au Nord la crête frontière en passant par le sommet Sud du col de Mizpirachar (1160 m., borne frontière 156), au col de Mizpirachar (1139 m.), à la cote 1202 (où la borne frontière 157 n'y est plus) et au sommet de Achistoy (1230 m.) Retour par la forêt située sur le flanc espagnol pour aller retrouver plein Sud l'itinéraire de montée près du col de Lindus (1166 m. et troisième passage).

    Randonnée effectuée sur neige et en raquettes à neige depuis le départ jusqu'à l'arrivée, avec un temps menaçant et de terribles rafales de vent.

    Parti à 10 h15 j'étais au sommet de Lindus à 11 h15 au sommet d'Achistoy à 12 h15 et de retour à la voiture à 13 h30 après un dénivelé positif d'environ 600 mètres et autant de négatif.

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan et IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry 1346 OT.

    Voir galerie photos Crête Lindus-Achistoy




    votre commentaire
  •  

    * 24 février 2009 la crête Lindus-Laurigna (1278 m.) depuis l'aire de stationnement du Puerto de Ibañeta (1057 m.) en bordure de la route qui mène d'Arnéguy et Valcarlos à Roncesvalles, en suivant au Nord-Ouest la piste qui mène au col de Lindus (1166 m. borne frontière 155) pour gravir Trona (1216 m.), revenir au col de Lindus (1166 m.), contourner le Lindus par le Nord et atteindre le col de Burdincurutcheta (1092 m. borne frontière 152) afin de gravir par sa crête Ouest le Lindus (1220 m. borne frontière 153), en descendre par sa crête Est pour passer à la borne frontière 154 (1140 m.), remonter au col de Lindus (1166 m.) et suivre au Nord la crête frontière en passant par le sommet Sud du col de Mizpirachar (1160 m. borne frontière 156), au col de Mizpirachar (1139 m.), à la cote 1202 (où la borne frontière 157 n'y est plus), au sommet de Achistoy (1230 m.), à la borne frontière 158 (1220 m.), à Chapetarrico-cascoa (1211 m. borne frontière 159) sommet non nommé sur la carte IGN, au col de Berhain (1140 m.), à la borne frontière 160 (1154 m.) et arriver au sommet de Laurigna (1278 m. borne frontière 161). Retour par le même itinéraire jusqu'au col de Lindus (1166 m. et quatrième passage) pour retrouver la piste qui ramène au Puerto de Ibañeta.

    Randonnée dédiée à mon père, effectuée sur neige et en raquettes à neige depuis le départ jusqu'à l'arrivée, avec un épais brouillard qui n'offrait pas de visibilité à plus de vingt mètres oh . Heureusement que je longeais la clôture frontière et les bornes frontière. J'ai mis 5 h.30 pour un dénivelé positif de 800 mètres et autant de négatif.

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan et IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry 1346 OT.

    Voir galerie photos Crête Lindus-Laurigna




    votre commentaire
  • * 30 janvier 2009 Ortzanzurieta (1569 m.) et Astobizkar ou Altobizkar (1506 m.) depuis le Puerto de Ibañeta (1062 m.) en bordure de la route d'Arnéguy Valcarlos Roncesvalles, en suivant le chemin à l'Est qui remonte vers le sommet d'Igalepo pour passer au collado de Lepoeder (1445 m.) et continuer à l'Est pour passer sur le flanc Sud de Mendimotz et terminer l'ascension de Ortzanzurieta (1569 m.). Retour au collado de Lepoeder et ascension en suivant la crête plein Nord de Astobizkar ou Altobizkar (1506 m.) pour revenir sous le collado de Lepoeder retrouver l'itinéraire de montée.

    Parti 8 h.30, avec les raquettes aux pieds depuis la voiture, j'étais au sommet de Ortzanzurieta à 11 h.15 que je quittais à 12 h.30 pour être au sommet de Astobizkar ou Altobizkar à 12 h.15 d'où je repartais à 12 h.30 pour retrouver la voiture à 13 h.30 après un dénivelé positif de 650 mètres et autant de négatif. Le soleil a fait son apparition dans la descente de Astobizkar jusqu'à mon retour au parking. Sur cet itinéraire, qui emprunte une partie du Camino de Santiago (chemin de Saint Jacques de Compostelle), je n'ai rencontré personne, aucun pélerin, il est vrai que la neige était bien présente et que le vent qui soufflait tellement fort sur les crêtes mad bad n'incitait pas à mettre les "petits poids" dehors...

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Roncesvalles Ochagavia Isaba.

    Voir galerie photos Ortzanzurieta et Astobizkar




    votre commentaire
  •  

    * 3 juin 2010, depuis Errayzéko Lépoua ou Eraizeko Lepoa ou encore El Puerto Grande (1578 m. - borne frontière numéro 255) en bordure de la route NA 1370 qui descend du col de la Pierre Saint-Martin à Isaba, en remontant direction Ouest la crête qui mène au sommet de Lakhoura Sud-Est (1832 m.), poursuivre sur la crête à l'Ouest-Nord-Ouest jusqu'au sommet du pic Lakhoura (1877 m.), continuer en crête au Sud-Ouest pour passer au sommet de Lakhoura Sud-Ouest ou Vertice Lakora (1843 m.), suivre la crête à l'Ouest pour passer au pic de Cortaplana (1777 m.), descendre au Port de Cortaplana (1696 m.) au menhir-borne frontière 255 (1660 m.), au Port d'Ourdayté ou Arrakogoiti ou encore Port d'Urdaite (1416 m.) pour remonter Ouest-Nord-Ouest la crête qui mène au sommet du pic Bimbalèta ou Bimbalet (1758 m.), descendre à l'Ouest-Sud-Ouest au Port de Bimbalèta ou Portillo de Bimbalet (1677 m. - borne frontière numéro 254) pour continuer direction Est en passant à la borne frontière numéro 253, à la croix frontière numéro 252, à la borne frontière numéro 251, jusqu'au Port de Bélay ou Portillo de Belai (1731 m. - borne frontière numéro 250) pour remonter au Sud-Est la crête qui mène au sommet de La Kartxela (1982 m.). Descente au Nord-Est pour passer au collado de Gimbeleta (1820 m.) où passe le GR 12 balisé rouge et blanc, au petit sommet qui suit (1830 m.), au Port de Bimbalèta (1677 m.) pour continuer la descente direction Est-Sud-Est sur le flanc Sud du pic Bimbalèta jusqu'au Port d'Ourdayté (1416 m.) et remonter progressivement direction Est sur le flanc Sud du pic Lakhoura jusqu'au point de départ à Errayzéko Lépoua (1578 m.).

    Parti à 7 h26, j'étais au sommet du pic Lakhoura à 9 heures, à 10 h32 au Port d'Ourdayté, à 11 h43 au sommet du pic Bimbalèta, au Port de Bélay à 12 h32, au sommet de La Kartxela à 13 h15, au Port d'Ourdayté à 14 h13 pour retrouver ma voiture à 15 h55 après 1300 mètres de dénivelé positif pour autant de négatif, après une journée bien ensoleillée  glasses accompagnée de quelques passages de nuages bas sur les crêtes et de quelques coups de vents. J'ai pris tout mon temps pour photographier de nombreuses fleurs et chercher des bornes frontière qui manquaient à ma collection, ainsi que pour baliser de quelques cairns et de craie certains passages stratégiques pour préparer la "GAZOTXAKARBILAK"  wink2 de Pyrénées-Team qui devait se dérouler le samedi 12 juin 2010 et qui, pour cause de mauvais temps, se fera le samedi 26 juin 2010 (départ du Port de Larrau et traversée vers l'Est en suivant toute la crête "Divisoria ou ligne de partage des eaux" pour passer sur tous les sommets jusqu'au pic Lakhoura avec descente des gorges d'Ehujarre jusqu'à Sainte-Engrâce).

    Sur la crête Est du sommet de Lakhoura Sud-Est, il y a une cheminée (I +) (1670 m.) -terre-herbe-roches délitées-, une cheminée (II) (1780 m.) -terre-roche- et sur la crête Est-Sud-Est du pic Bimbalèta il y a une cheminée (II) (1740 m.) -roches délitées et végétation d'épineux- qui débouche à une dizaine de mètres à gauche du sommet mais qui peut s'éviter en allant chercher un col à un peu moins d'une centaine de mètres à droite du sommet.

    Carte IGN 1:25000 Tardets-Sorholus Arette la Pierre St-Martin Canyons de la Haute Soule 1446 ET.

    Voir galerie photos La Kartxela et le pic Lakhoura




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique