• (002) Pyrénées Basques - Pays Quint - Quinto Real - Kintoa

  •     

        

    * 6 février 2014, depuis le garage qui est en bordure de la route D 158, à la bifurcation (540 m.) qui précède Pallaren Borda au Sud-Est d'Urepel, descente au Sud-Est afin de rejoindre et longer vers le Sud la rive gauche de Lohitzeko Erréka ou Regata Cuarenta (500 mètres), traversée du torrent à hauteur de la borne frontière numéro 140 pour remonter Sud-Est en longeant la limite frontière jusqu'au sommet de Ichterbegui ou Isterbegi (borne frontière numéro 141, 1027 m. ou 1026 m. selon les cartes), descente Est-Sud-Est pour aller trouver le chemin d'Urepel à hauteur de la croix frontière numéro 142 (850 m.) et le suivre au Sud-Ouest jusqu'à Esterbegiko Lepoa (857 m.), y suivre direction générale Nord-Ouest un chemin qui passe près de Muxketen Borda (670 m.) où il prend une direction générale Nord pour aller rejoindre la Regata Cuarenta ou Lohitzeko Erréka, traversée de la passerelle qui enjambe le torrent (525 m.) pour continuer sur le chemin qui mène, direction Nord, à la route qui ramène à droite à Pallaren Borda (550 m.) puis au proche point de départ.

    Parti à 10 heures après avoir discuté avec deux sympatiques personnes habitant le Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa, je traversais immédiatement la route pour enjamber la clôture de barbelés afin de descendre vers Lohitzeko Erréka ou Regata Cuarenta. Ce torrent fut difficile à traverser car il avait un énorme débit et j'avais de l'eau jusqu'aux genoux. La pente qui part de la borne frontière 140 et qui mène direction Sud-Est, en suivant la ligne frontière, au sommet d'Ichterbegui est très raide arf , il n'y a pas la moindre trace de sente ou de sentier, j'ai utilisé les crampons quatre pointes, le bâton et le piolet pour sécuriser ma progression. La première partie de la ligne frontière est matérialisée par une clôture de barbelés, vu la raideur des lieux je ne peux qu'admirer la performance réalisée par les personnes qui l'ont mise en place mais encore plus celle réalisée les 30 et 31 août 1785 par les téméraires qui ont placé des bornes sur ces pentes pour réaliser l'abornement du traité de Elizondo ainsi que celle des notables qui les accompagnaient. Voici un extrait du procès-verbal de l'abornement du traité de Elizondo: "17. En traversant en droite ligne la ditte riviere de Sabiondo et a la droite de son cours, il a été placé une autre borne avec des croix a soixante cinq toises de distance de la précédente, au commencement de la montée d'ysterbeguy-monhoa, et à six toises en délà du Sabiondo (La rivière de Sabiondo est actuellement nommée Lohitzeko Erréka et au Sud de la frontière Regata Cuarenta). 18. à cent trente cinq toises de la derniere borne, il en a été placé une autre au lieu appellé uristicoy Larlephoa. 19. En suivant la même ligne, et en montant a Ysterbeguyco monhoa, il a été placé une autre borne a deux cent toises de distance de la précédente, au lieu appellé Bertran halzain. Et attendu lheure tarde, Messieurs les commissaires ont renvoïé la continuation du present abornement a demain matin, dont acte. 20. Et le lendemain trente unieme du même mois d'aout, Messieurs les commissaires s'étant rendus avec les Ingenieurs, les Notaires et les Députés du jour précédent à la dix neuvieme borne, ils ont continué l'abornement, en plaçant une Borne distante de la derniere de cent quatre vingt neuf toises, au somet le plus élevé d'Ysterbeguy-monhoa. on a sculpté deux croix a cette borne comme étant a l'un des principaux points de la ligne où elle forme un angle, en tirant une autre ligne droite a Lindus monhoa.". Lorsque la clôture de barbelés quitte la ligne frontière et s'oriente vers la droite Sud-Ouest, j'ai eu recours à la boussole pour rester sur la limite frontière. Peu avant la sortie de la forêt, les hauts des troncs d'arbres faisaient d'inquiétants grincements sourds en s'entrechoquant sous l'effet des rafales de vent, des branches tombaient, j'étais dans l'obligation de progresser en regardant partout, en haut, en bas, devant, derrière et sur les côtés. La suite de la progression fut également laborieuse, la crête peu enneigée et le sommet d'Ichterbegui étaient balayés par un vent terrible bad , je ne pouvais pas tenir debout ni à "quatre pattes" et c'est en rampant et en plantant la lame du piolet arf yes que j'ai pu parvenir au sommet à 12 h30, sous le soleil mais entourré de nuages qui, contrairement à moi qui était pourtant "ventre à terre", se déplaçaient à très grande vitesse. Sans m'y attarder, je quittais le sommet en suivant la ligne frontière Est-Sud-Est toujours en rampant. Dans le journal, du lendemain 7 février 2013, on pouvait lire: "on a enregistré des rafales de vent de Sud atteignant 120 à 160 km/h sur les crêtes des Pyrénées frontalières avec des valeurs maximales approchant parfois 190 km/h à Iraty.". Le chemin qui descend du col Esterbegiko Lepoa à la Regata Cuarenta n'est pas entretenu, il y avait quelques ronces et des arbres couchés, mais la progression y reste quand même facile et il y a deux barrières à franchir. Après la traversée de la passerelle qui permet de passer sur la rive gauche, contrairement à ce que laissent supposer les cartes, le chemin que j'ai suivi arrive bien à la route goudronnée qui est dans le prolongement de la route D 158. Après être passé devant Pallaren Borda, je retrouvais ma voiture à 14 heures après un dénivelé positif d'environ 570 mètres pour autant de négatif. Une journée sans pluie mais avec d'énormes rafales de vent et sur la route du retour j'ai dû arrêter plusieurs fois ma voiture pour dégager la route des branches et des pierres qui entravaient la circulation. J'ai été dans l'obligation de faire demi-tour avant Esnazu, sur la route D 58 que j'avais emprunté pour le retour, car le toit d'une bergerie recouvrait... la route, et c'est la petite route partant vers l'Est, à hauteur du col de Garzéla, qui permettra mon retour vers les Aldudes. 

    Cartes IGN 1:25000 Saint-Jean-Pied-de-Port Saint-Etienne-de-Baïgorry Vallée des Aldudes 1346 OT, sitna-navarra-es. équidistance des courbes de niveau 10 mètres et sitna-navarra-es. équidistance des courbes de niveau 5 mètres.

    Voir galerie photos Ichterbegui en circuit

     


    votre commentaire
  •     

        

    * 27 novembre 2013, depuis la Casa Forestal de Olaberri (760 m.) en bordure de la route N 138, remontée en suivant Nord-Ouest la clôture de barbelés des limites du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa pour passer près des Mugas 68 q (793 m.), 69 q (808 m), 70 q et E (799 m.), retour près du point de départ pour aller au Sud traverser la passerelle qui enjambe le torrent Arga Ibaia (755 m.) afin de rejoindre la Muga 67 q et 67 L (761 m.) puis revenir à la casa Forestal de Olaberri.

    Parti à 8 h15, avec une température de - 5° C, pour une petite mise en jambes afin d'aller visiter les Mugas (bornes) du Quinto Real du secteur de Olaberri, j'étais de retour à la voiture à 9 h30. Les trois premières mugas étaient recouvertes de mousse qui cachaient les inscriptions. La Muga "67 q" semble décalée vers l'Est, sur sa face Orientale est gravé "Q 67" et sur sa face Occidentale est gravé "L 67", c'est la seule Muga du Quinto real qui a le même numéro gravé sur ses deux faces. 

    * 27 novembre 2013, nouveau départ, de la bordure de la route N 138 (770 m.), au Nord-Ouest de Kuartela, en remontant la route direction Nord-Ouest pour ensuite la quitter dans le virage en épingle (790 m.) en enjambant la glissière de droite afin de suivre Nord-Nord-Ouest la piste qui se termine près des ruines de Golako Borda (810 m.), continuer hors traces direction Nord pour franchir une clôture (850 m) et atteindre  la crête de Golako Bizkarra (900 m.), y suivre la clôture à gauche toujours direction Nord, garder la même direction en abandonnant la clôture lorsqu'elle tourne à droite, passer à Bidemarreta pour virer à gauche Ouest (1025 m.) afin d'atteindre la crête Sud de Iparraldeko Kaskoa (1180 m.), remonter la crête au Nord pour passer près de la Muga 88 q R (1192 m.), arriver au sommet de Iparraldeko Kaskoa (1199 m., Muga 89 q R), descendre en suivant la crête Nord-Est et passer à Loilurzeko Lepoa (1157 m., Muga 90 q et B), remonter afin de gravir les blocs qui défendent le sommet de Loilurzeko Harria ou Argintzu ou encore Argintzo (1208 m., Muga 91) et en descendre plein Sud pour aller retrouver l'itinéraire de montée vers 1100 mètres.

    Je débutais la marche à 9 h50, avec une température de - 4° C, accompagné d'un superbe soleil alors que neuf jours avant j'étais dans ce secteur dans le brouillard, sous la pluie, le grésil et la neige. Après les ruines de Golako Borda où se termine la piste, contrairement à ce qui est indiqué par la carte Editorial Alpina 1:40000 qui la prolonge le long de la crête au Nord de Gola (Golako Borda en ruines), j'avais suivi un large sentier qui m'avait conduit dans le ravin de Bidemarretako Erreka où j'ai préféré faire demi-tour car la neige était bien présente et le ravin devenait de plus en plus encaissé. De retour vers Golako Borda, je gravissais la pente herbeuse direction Nord pour franchir une clôture de barbelés et trouver la neige en suivant, dès 850 mètres. Elle sera continue depuis la crête de Golako Bizkarra, à partir de 900 mètres, jusqu'aux sommets. Dans un froid devenu glacial, à 11 h10, j'étais au sommet de Iparraldeko Kaskoa que je quittais à 11 h25 après avoir débarrassé la Muga "89 q R" de la neige glacée qui l'enveloppait. Ensuite, j'avais réalisé une première tentative en essayant de gravir par la gauche de la crête les blocs enneigés qui défendent le sommet de Loilurzeko Harria ou Argintzu ou encore Argintzo, mais la neige piégeuse, qui dissimulait les trous entre cet enchevêtrement de blocs, provoqua mon demi-tour une quinzaine de mètres sous le sommet. Je fis une nouvelle tentative mais, cette fois, en restant sur la droite de la crête où la neige, plus compacte, portait mieux et je pouvais ainsi terminer les derniers mètres de l'ascension en suivant la crête. J'étais au sommet à 12 h25 pour profiter d'un superbe panorama. Après une descente prudente du sommet, je pouvais sereinement aller retrouver, plein Sud, mes traces de montée qui me ramenèrent au point de départ à 13 h20, après un dénivelé positif d'environ 500 mètres pour autant de négatif.      

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan et sitna-navarra-es ( http://sitna.navarra.es/navegar/?lang=fr ) (très précise avec courbes de niveau tous les 5 mètres).

    Voir galerie photos Loilurzeko Harria et Iparraldeko Kaskoa sur neige

     


    votre commentaire
  •     

        

    * 18 novembre 2013, depuis le col de Garzéla en bordure de la route D 58 au Sud du hameau d'Esnazu-Aldudes (710 m.), en remontant direction générale Ouest la piste goudronnée puis la piste de terre qui lui fait suite (870 m.) pour passer près de la borne frontière numéro 135 d'Abrakou (885 m.), laisser filer une piste à gauche pour continuer à droite Ouest-Sud-Ouest (900 m.) en restant sur la piste principale, passer à Larrautx (929 m.), descendre à un col (909 m.) pour remonter sur une petite portion cimentée puis virer Nord-Ouest puis Nord afin d'atteindre Autringo Lepoa (945 m.) et y suivre la crête au Nord pour passer près de la Muga 93 q (955 m.); descendre en suivant la clôture de barbelés et remonter toujours direction Nord jusqu'au sommet de Autringo gaina Ouest ou Azaldegi (978 m., dolmen et Muga 94 q), revenir en suivant les balises rouges et blanches du GR 11 à Autringo Lepoa (945 m.), pour y suivre au Sud-Ouest la clôture de limite du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa, passer à Kintoko Borda, toujours en suivant la clôture remonter pour ensuite traverser une zone de gros blocs qui mène à la base de Argintzuko Harria également nommé Lohiluz ou encore Peña de los Generales pour y remonter le couloir qui parvient sur la crête entre les deux sommets (reliés par la clôture de limite du Quinto Real), passer à droite au sommet Nord (1156 m.) puis revenir pour passer au sommet Sud (1154 m.), continuer à suivre la crête Ouest-Sud-Ouest jusqu'au sommet de Loilurzeko Harria ou Argintzu ou encore Argintzo (1208 m., Muga 91 q), y faire demi-tour pour suivre direction Nord-Est, en contournant par le flanc Occidental Lohiluz ou Peña de los Generales, l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 11 jusqu'à Kintoko Borda pour y retrouver l'itinéraire de l'aller qui ramène au col de Garzéla. 

    La totalité de la randonnée s'est effectuée dans le brouillard, sous la pluie depuis le départ, puis, sous le grésil à partir de 1000 mètres et enfin sous la neige à partir de 1150 mètres. Au sol il n'y avait que quelques petits névés mais les blocs (rochers) humides, les raides pentes herbeuses et les sentiers boueux étaient devenus de dangereuses savonnettes. Parti à 8 h50, je passais au sommet de Autringo gaina Ouest ou Azaldegi à 10 h20. Après une halte forcée à la cabane Kintoko Borda à cause de la pluie qui était devenue plus intense, une progression laborieuse dans la zone rendue marécageuse qui suit la cabane, un cheminement prudent dans la zone de blocs rendus glissants située à la base de Lohiluz ou Peña de los Generales, une remontée délicate de la vraie patinoire qu'était devenu le raide couloir herbeux qui débouche entre les deux sommets, une évolution vigilante sur et entre l'enchevêtrement piégeux des blocs sommitaux de Lohilurzeko Harria ou Argintzo devenus des  savonnettes, je parvenais, sous le grésil et la neige, à 12 h05 au sommet. Aucune visibilité n'y étant offerte, j'y fis rapidement demi-tour pour aller sagement chercher les balises rouges et blanches du GR 11 peintes sur des rochers et des piquets judicieusement rajoutés, qui se sont révélés très utiles et complémentaires avec mon altimètre, ma boussole et ma carte Alpina pas très précise, pour évoluer dans l'épais brouillard qui m'enveloppait sur la partie hors sentier du contournement de Lohiluz ou Peña de los Generales. J'étais de retour au col de Garzéla à 13 h40 après un dénivelé positif d'environ 600 mètres pour autant de négatif.

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan.

    Voir galerie photos Loilurzeko Harria ou Argintzo

     


    votre commentaire

  • * 1 novembre 2013, depuis l'aire de stationnement située à la fin de la route cimentée (715 m.), au Nord-Est du village de Zilbeti, en passant sur le pont pour suivre, en direction générale Est-Nord-Est, la piste qui mène à Lizartzuko Lepoa (1052 m.), y virer à gauche Nord-Nord-Est pour suivre la piste qui remonte la crête Sud-Est de Lasturko Gain (1226 m.), puis l'abandonner vers 1200 mètres pour suivre à gauche, Ouest, la clôture de limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa, passer une dizaine de mètres après près de la Muga q 45 (1200 m.), descendre direction Ouest-Sud-Ouest en longeant la limite du Quinto Real jusqu'à une Muga (borne) vierge (1070 m.), y virer à droite Nord-Nord-Ouest pour réaliser une traversée presque horizontale direction Nord-Nord-Ouest en passant près de la Muga q 47 (1100 m.), de la Muga q 48 (1085 m.), de la Muga q 49 (1080 m.), de la Muga q 50 (1090 m.), de la Muga q 51 (1080 m.), y virer Nord-Ouest puis Ouest, traverser Artxipispietako Erreka (1075 m.), pour passer près de la Muga q 52 (1075 m.), de la Muga q 53 (1050 m.), y virer Nord-Ouest et passer près de la Muga q 54 (1060 m.), continuer en descente direction Nord-Ouest pour traverser un ravin (1000 m.) et remonter sur l'autre rive dans la même direction, virer Ouest-Sud-Ouest pour réaliser une traversée presque horizontale (1050 m.) en passant près de la Muga q 55 (1050 m.), descendre toujours en direction Ouest-Sud-Ouest jusqu'à la Muga q 57 et L et C (1010 m.), y continuer à l'horizontale Sud puis Sud-Ouest, remonter Ouest-Nord-Ouest et passer près de la Muga q 59 et L (1040 m.), continuer Nord-Ouest à l'horizontale pour rejoindre une piste et la suivre à gauche Ouest-Sud-Ouest en descente, la quitter lorsqu'elle vire Sud-Sud-Est et continuer en face pour remonter direction générale Sud-Ouest sur le flanc Est de Zotalar ou Zorotepo passer près d'une Muga vierge (1125 m.), à Ollarmendiko Lepoa (1173 m.), continuer sur la crête direction Sud et passer près d'une Muga vierge (1175 m.), au sommet de Ollarmendiko Kaskoa (1181 m.), faire demi-tour près d'une autre Muga vierge (1160 m.) et revenir à Ollarmendiko Lepoa (1173 m.), y continuer la montée Nord-Nord-Ouest, passer près de la Muga q 62 et L et de la Muga 62 Q et LA (1190 m.), puis Nord-Ouest aller chercher le col coté 1189 pour suivre la crête direction Est jusqu'au Sommet de Zotalar ou Zorotepo (1244 m.), descendre en suivant la crête Est-Nord-Est et passer à Lizartxipi Lepoa (col situé entre Lizartxipi et Zotalar ou Zorotepo,1062 m.), y suivre la piste qui descend Sud-Est, passer près de la Muga q 60 et L (1015 m.) puis rejoindre une autre piste afin de la suivre à droite Sud-Ouest puis Sud-Sud-Est, passer au site de Gernika (920 m.), continuer à suivre la piste Nord puis direction générale Sud-Sud-Est rive droite de l'Erreka (ruisseau) pour aller retrouver le point de départ en fin de piste.

    Parti à 7 h15, pour un parcours complexe, en montagnes russes, dans le but de rechercher les Mugas (bornes) délimitant le Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa, je retrouvais ma voiture à 15 h10 après un dénivelé positif d'environ 1000 mètres pour autant de négatif. Ainsi je terminais mon tour du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa par ses limites. J'ai utilisé les crampons 4 pointes, dans la raide descente qui permet d'atteindre la Muga (borne) vierge située à l'Ouest-Sud-Ouest de la Muga q 45, dans la raide descente après la Muga q 54 pour aller traverser le ravin ainsi que pour la raide remontée qui suit. Si, entre les Mugas (bornes) q 43 et q 45, la limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa suit le barranco Errekandi (ruisseau Errekandi), à partir de la Muga q 45 et jusqu'à la Muga 63 Q et LA la limite n'a aucune logique. En gros,  elle décrit un demi cercle dont le point haut est au Nord et se situe dans une fourche d'altitude entre 1000 et 1100 mètres. Cette limite est matérialisée par une clôture de barbelés, mais après la Muga q 55 elle disparaît. C'est par hasard que j'ai trouvé la Muga q 57 et L et C qui était à moitié enfouie dans la terre et les feuilles mortes. Cette Muga est une borne triface avec "q 57" gravé sur la face regardant le Quinto Real, "L" gravé sur la face regardant la Legua Acotada et "C" gravé sur la face regardant Cilbeti (Zilbeti). Près de la nouvelle Muga 62 Q et LA il y avait l'ancienne Muga q 62 et L couchée, je l'ai redressée. A partir de la Muga q 45, l'itinéraire c'est déroulé dans la belle hêtraie de Zilbeti et le sommet de Zotalar ou Zorotepo n'offre pas de panorama pour être encerclé de hêtres. Il faut descendre un peu sur sa crête Est-Nord-Est où une clairière permet d'admirer les pics d'Orhy, d'Anie, des Trois Rois et d'Ansabère, le Mallo de Acherito, le Castillo de Acher, le Visaurin et la Collarada.

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri.

    Voir galerie photos Zotalar depuis Zilbeti par les Mugas

     


    votre commentaire
  •     

        

    * 28 octobre 2013 depuis l'entrée du village de Zilbeti (700 m.), en suivant la route cimentée direction Nord-Nord-Est, laisser filer la piste qui lui fait suite (715 m.) pour passer sur le pont à droite et en suivant, laisser filer la piste de Lizartzuko Lepoa et suivre la piste qui remonte à gauche Nord-Nord-Est, pour passer près de Leonkoren Borda, Pierreren Borda et Iñauten Borda, toujours direction générale Nord-Nord-Est pour traverser Artxipispietako Erreka (915 m.) et continuer direction générale Est pour faire demi-tour en bout de piste (960 m.) et revenir pour traverser à nouveau Artxipispietako Erreka (915 m.), remonter direction générale Nord-Nord-Est au-dessus de sa rive droite pour arriver sur une piste horizontale (1070 m.) qui longe la clôture délimitant la limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa, la suivre à droite Sud-Est pendant 500 mètres, revenir en arrière pour la suivre Nord-Ouest puis Ouest et traverser Artxipispietako Erreka (1075 m.), en suivant, passer près de la Muga q 52 (1075 m.), puis près de la Muga q 53 (1050 m.) pour y abandonner la piste afin de suivre Nord-Ouest la clôture de limite du Quinto Real, descendre puis remonter pour passer près de la Muga q 54 (1060 m.), continuer la descente Nord-Ouest jusqu'à l'altitude de 1000 mètres, revenir à la Muga q 54 (1060 m.) pour y continuer la remontée Nord-Nord-Est, atteindre une piste et la suivre à droite sur une centaine de mètres direction Sud-Est pour l'abandonner et monter directement Nord-Nord-Est, traverser un petit pierrier, atteindre une clôture (1260 m.) et la suivre à gauche Nord-Ouest jusqu'à la crête Sud-Ouest de Adi pour redescendre en la suivant afin d'atteindre Leñariko Lepoa (1142 m.), passer à Beorkorraleko Kaskoa ou Lepotipi (1169 m.), à Beorkorraleko Lepoa, au col situé entre Lizartxipi et Zotalar ou Zorotepo (1062 m.), longer direction générale Ouest le flanc Nord de Zotalar ou Zorotepo sur environ 2 kilomètres pour revenir au col situé entre Lizartxipi et Zotalar ou Zorotepo (1062 m.), y suivre la piste qui descend Sud-Est pour en rejoindre une autre afin de la suivre à droite Sud-Ouest puis Sud-Sud-Est, passer au site de Gernika (920 m.), continuer à suivre la piste Nord puis direction générale Sud-Sud-Est rive droite de l'Erreka (ruisseau) pour rejoindre l'itinéraire de montée à hauteur du pont de bifurcation situé à la fin de la route cimentée (715 m.).   

    Je suis parti au lever du jour à 7 h30, pour réaliser un circuit dans la belle hêtraie de Zilbeti située dans le cirque Sud de Adi, malheureusement truffée de pistes. Certaines de ces pistes "s'évanouissent " au coeur de cette hêtraie, d'autres ne sont pas signalées sur les cartes alors que certaines y figurent mais mal tracées et pas aux bonnes altitudes. C'est souvent que j'ai dû, faire du hors piste, sortir la boussole et l'altimètre dans cette véritable "course d'orientation" où j'ai même été dans l'obligation de remonter au-dessus de la zone Forestière, sur les pentes Sud de l'Adi, pour faire un point visuel sur ma situation alors qu'il était 10 h40. Une heure plus tard, l'arrivée de la pluie me contraindra à faire demi-tour sur le flanc Nord de Zotalar ou Zorotepo. Dans la descente vers Zilbeti, je suis passé à l'endroit nouvellement nommé Gernika ou Guernica, un vrai symbole pour les amoureux de la nature. Pour protéger la hêtraie, menacée de destruction par les bulldozers de la société Magna qui voulait exploiter ce site pour y extraire la magnésite ouch mad , un groupe d'opposants à ce projet a peint sur les troncs des hêtres, fin 2011, une reproduction du célèbre "Guernica" de Picasso cool wink2  . Je retrouvais ma voiture à 13 h25 après un dénivelé positif voisin de 750 mètres et autant de négatif.           

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri.

    Voir galerie photos Hêtraie de Zilbeti

     


    votre commentaire
  •     

        

    * 21 octobre 2013 depuis l'aire de stationnement de l'Albergue/refugio Sorogaingo Etxea ou de Casa Pablo (Auberge/refuge Sorogain) sur la rive gauche de Sorogain Erreka (820 m.), en suivant la route de Sorogain vers le Sud pour la quitter après 150 mètres afin de remonter Est en suivant la clôture de barbelés, passer à la borne ou Muga q 42 (820 m.), à une borne avec la lettre "Q" sans numéro (985 m., Muga q), à Bagomoltsu (1080 m., Muga q 41), y continuer direction Nord-Est toujours en suivant la clôture, passer à la Muga q 40 (1090 m.) puis à la Muga q 39 (1125 m.), y continuer Est-Nord-Est et passer à une borne avec la lettre "Q" qui doit correspondre à la Muga q 38 (1130 m.), continuer Est jusqu'au sommet de Txasperro (1181 m., Muga q 37), retour par le même itinéraire jusqu'à la route de Sorogain (820 m.) pour la traverser et remonter, en face direction Ouest, passer au Nord de Beltzaren Borda, puis virer au Nord-Est (950 mètres) pour descendre afin d'aller retrouver la route de Sorogain, la suivre au Sud pour repasser devant l'Albergue/refugio Sorogaingo Etxea et, environ 250 mètres après (815 m.), quitter la route à hauteur d'une barrière canadienne pour suivre à droite direction Ouest la clôture de barbelés, contourner par l'Est et le Sud (piste) Beltzaren Borda (885 m.) toujours en longeant la clôture, en direction Sud-Ouest passer à la Muga q 43 (850 m.), y continuer Ouest-Nord-Ouest jusqu'à une borne avec la lettre "Q" sans numéro située à l'entrée du barranco (ravin) de Errekandi (855 m., Muga q), remonter direction générale Ouest le barranco toujours longé sur sa rive gauche par la clôture de barbelés, passer à la Muga q 44 (1170 m.) et y virer direction Nord-Ouest pour prendre pied sur la crête de Lastur (1200 m.), traverser la piste qui la longe pour y trouver à une dizaine de mètres la Muga q 45 (1200 m.), revenir sur la piste pour la suivre direction Nord jusqu'au collado (col) Gisaramon (1283 m.) afin d'y continuer sur la crête, direction Sud-Sud-Est, jusqu'au sommet de Kixarramun ou Pilotasoro (1304 m. ou 1317 m.) et revenir à la route de Sorogain par le même itinéraire.

    L'objectif de cette sortie était d'essayer de suivre la limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa. Parti à 8 h30, un chien me suivra de l'auberge/refuge Sorogain au sommet de Txasperro où nous arriverons à 9 h45, ainsi qu'au retour à l'auberge/refuge. La boucle que j'ai ensuite réalisé au Nord de la borde Beltzaren Borda était dans le but de trouver la continuation de la limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore kintoa, à l'Ouest de la route de Sorogain. En fait, cette limite qui descend de Txasperro en direction Ouest pour rejoindre la route de Sorogain, longe cette dernière vers le Sud en bordure de Sorogain Erreka sur une centaine de mètres, pour la traverser à hauteur d'une barrière canadienne et continuer direction Ouest vers Beltzaren Borda qu'elle contourne par la gauche, Sud. A 12 h15 je passais sur la barrière canadienne, et c'est par hasard, en longeant la clôture de barbelés au Sud-Ouest de la borde Beltzaren Borda, que je trouvais la borne ou Muga q 43 qui était dissimulée par la végétation (fougères et ronces) et couverte de mousse. Dans la magnifique hêtraie de Lastur ornée de chatoyantes couleurs automnales, le barranco de Errekandi, sec au départ, fut par endroits assez difficile à suivre, surtout à la descente, car lorsque l'eau fait son apparition le rocher y est glissant et les pentes herbeuses qui le bordent sont par endroits très raides. La clôture de barbelés qui le longe un peu au-dessus de sa rive gauche est la limite Sud de la zone Sud du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa. Parvenu sur la crête de Lastur, je laissais la clôture de barbelés filer vers le Sud-Ouest au-delà de la borne ou Muga q 45, pour continuer sur la piste en direction Nord. A 14 h35 j'étais sur le modeste sommet de Kixarramun également nommé Pilotasoro. Ce sommet n'offre pas de panorama pour être encerclé de hêtres. J'étais de retour à la voiture à 16 h05 après un dénivelé positif d'environ 1100 mètres pour autant de négatif et une journée assez bien ensoleillée.

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri et Mapa Topografico Nacional de España 1:25000 Quinto Real 91-III.

    Voir galerie photos Kixarramun



    votre commentaire
  •     

        

    * 28 juin 2013 depuis l'aire de stationnement de Roncesvalles (Orreaga) (944 m.), en bordure de la route N 135, en remontant jusqu'au virage en épingle (965 m.) pour y suivre à gauche direction Ouest la piste de l'ancien GR 11 qui prend une direction Sud-Sud-Ouest  (977 m.) et descend, la quitter pour suivre à droite une piste (968 m.) qui va aller rejoindre en direction générale Ouest-Sud-Ouest une large piste balisée en rouge et blanc (905 m.) et la suivre à droite Nord-Ouest, arriver sur un large plateau (920 m.) pour traverser le ruisseau Azkenerreca et en suivant laisser filer la large piste pour suivre à gauche celle qui traverse le Xuringoa Ugaldea (920 m.), franchir un portail pour remonter direction Sud-Sud-Ouest, abandonner la piste à la sortie d'un virage (1050 m.) pour suivre la crête direction Ouest, passer au sommet de Arritxipi (1140 m. croix gravée sur rocher et borne ou Muga 13 E B), suivre la clôture de barbelés direction Nord-Ouest, passer sur un dôme (1145 m.), au col coté 1132 (Muga11 E B), à la Muga 10 E B (1153 m.), à la Muga 9 E B (1159 m.), pour franchir la clôture de barbelés et aller gravir au Sud-Ouest le sommet de Menditxuri (1194 m.), revenir à la clôture direction Nord-Ouest pour descendre à un col (1145 m., Muga 7 E B), remonter direction Ouest au sommet de Menditxipi (1179 m. Muga 6 E B), descendre Ouest et passer à la Muga 5 E B (1176 m.) y continuer Nord-Ouest pour passer au col coté 1149 (Muga 4 E B), remonter et passer à la Muga 3 E B (1155 m.), à un monolithe (1182 m.) pour y poursuivre la montée Ouest-Sud-Ouest et parvenir au sommet de Mendiaundi (1213 m. Muga 1 E B et Muga q 35), continuer Sud-Ouest pour passer au col de Mendiaundilepo (1138 m. Muga q  36), monter au sommet de Txasperro (1181 m. Muga q 37) pour y faire demi-tour et revenir au col de Mendiaundilepo puis au sommet de Mendiaundi (1213 m.) pour continuer direction Nord, passer à la Muga q 34 (1157 m.), à Aldaparriko Lepoa ou Collado de los dos Puentes (1144 m. Muga q 33), monter Nord au sommet de Aldaparri (1209 m. Muga q 32), continuer pour passer au col coté 1189 puis au sommet de Lupuzuri (1209 m.) pour y faire demi-tour et repasser au col coté 1189 et au sommet de Aldaparri (1209 m.), descendre direction Est et passer à la Muga q 31 (1165 m.) à Uztarketako Lepoa (1112 m. Muga q 30), remonter Nord-Est et passer à la Muga q 29 (1135 m.), puis Nord parvenir au sommet de Uztarketako Kaskoa (1153 m. Muga q 28), descendre Nord-Est et passer à la Muga q 27 (1114 m.), à Ataloztiko Lepoa (1105 m.), remonter Nord au sommet de Atalozti (1133 m. Muga q 26), puis direction Nord passer un col (1125 m.), à la Muga q 25 (1143 m.), près d'un dolmen (1165 m.), près d'un cromlech (1171 m.), à Pilotasoroa (1181 m.), au sommet de Lindus ou Lindux (1218 m. ou 1220 m. selon les cartes, Muga ou borne frontière 153 et borne IGN), en descendre direction Est et passer à Lindusko Lepoa (1172 m. Muga ou borne frontière 154) remonter à Lindous-goïtia (1188 m. Muga ou borne frontière 155 et Muga F V B) pour continuer la montée direction Sud afin de passer au sommet de Trona (1216 m.), descendre Est pour arriver en bordure de la piste Gabarbide (col de Lindus-Puerto de Ibañeta) à hauteur d'une Muga moderne V B (1071 m.), continuer à droite de la clôture de barbelés pour remonter Est-Sud-Est en passant par une série d'anciennes Mugas V B (1078 m., 1086 m., 1105 m. 1129 m. et 1137 m.), pour ensuite monter plein Sud au sommet de Girizu (1279 m.), continuer Sud-Est sur la crête, passer à l'antécime (1277 m.), puis Est-Sud-Est passer près d'un bâtiment avec antennes et pylônes pour y continuer la descente au Sud jusqu'à une piste (1022 m.) qui va rejoindre au Sud la piste empruntée à l'aller (973 m.) à une centaine de mètres de la route N 135.

    Randonnée effectuée en grande partie dans le brouillard et avec un vent terrible sur la crête de Girizu. La montée directe hors traces au sommet de Arritxipi, sur un terrain herbeux et terreux recouvert de feuilles mortes ainsi que la descente hors traces de Girizu un peu après le bâtiment avec antennes et pylônes, sur un terrain raide recouvert d'épineux ont été négociées avec prudence. Le principal fil conducteur étant des barbelés, cela a mis un peu de piquant pour franchir plusieurs fois la clôture

    Parti à 8 heures, je parvenais au sommet de Arritxipi à 9 h15 pour en repartir à 9 h30. Après un crochet pour rendre visite au sommet de Txasperro, histoire de voir l'orientation qu'y prenait la limite du Pays Quint ou Quinto Real ou Kintoa, j'en repartais à 11 h57 pour passer une seconde fois au sommet de Mendiaundi à 12 h11. De 12 h40 à 13 heures, j'étais au sommet de Lupuzuri à attendre vainement une dispersion du brouillard et à réparer avec succès un bug de mon appareil photo numérique. J'arrivais au sommet de Lindus ou Lindux à 14 h20 pour en repartir à 14 h35. De 15 heures à 15 h15 j'attendais une éclaircie dans la cabane située au sommet de Trona. A 16 h20, j'arrivais au sommet de Trona, dans le brouillard et accompagné d'un vent terrible. J'étais de retour à 17 h05 après un dénivelé positif d'environ 1200 mètres pour autant de négatif.

    Ce circuit des Mugas (bornes), permet de découvrir plusieurs sortes d'abornements:
    - Une croix gravée sur le rocher comme celle qui est au sommet de Arritxipi, à environ 6 mètres de la borne de limite entre les municipalités de Erro et Burguete.
    - Des Mugas (bornes) avec le numéro d'ordre gravé sur une face, la lettre "E" de Espinal (Valle de Erro) gravée sur la face de gauche et la lettre "B" de Burguete gravée sur la face de droite, la quatrième face opposée à celle du numéro d'ordre étant vierge de gravure. Gravée sur la face supérieure horizontale, certaines Mugas (bornes) y ont la direction que prend la limite (13, 11, 10 et 9) et les autres y ont une croix (7, 6, 5, 4-gravé à l'envers-, 3 et 1).
    - Un monolithe, qui est une pierre dressée sans gravure, comme celle qui marque le changement de direction de la limite sur la crête Est de Mendiaundi (1182 m.).
    - Des Mugas (bornes) qui délimitent le territoire du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa. Un "q".est gravé sur une face, au-dessus de son numéro d'ordre (34, 33, 32, 31, 30, 29, 28, 27, 26 et 25) qui est presque totalement effacé sur certaines (35, 36 et 37).
    - Des Mugas (bornes) frontière sur la limite franco-espagnole. Elles possèdent leur numéro d'ordre gravé sur deux faces opposées, avec une croix au-dessus (153 et 154) et la direction que prend la frontière gravée sur la tranche supérieure horizontale (155).
    - Une borne IGN (Institut Géografique National) au sommet de Lindus qui ne sert pas de limite. C'est une borne géodésique, de petite taille et en granit, les lettres "IGN" sont gravées sur une face et une croix sur la face supérieure horizontale.
    - Une Muga (borne) à trois faces tout près de la borne frontière numéro 155. Gravée sur une face il y a la lettre "F" de France, sur la deuxième face il y a la lettre "V" de Valcarlos et sur la troisième face la lettre "B" de Burguete.
    - Des Mugas (bornes) modernes (comme celles qui sont en bordure de la piste à Gabarbide) et anciennes (comme celles qui sont sur le flanc Nord de Girizu), gravées sur une face de la lettre "V" de Valcarlos et sur la face opposée de la lettre "B" de Burguete. 

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri.

    Voir galerie photos Circuit Mendiaundi Lindus Girizu

     


    votre commentaire
  •      

        

    * 24 juin 2013 depuis la Casa Forestal de Olaberri (760 m.) en bordure de la route N 138, en traversant l'Arga Ibaia (755 m.) pour aller remonter direction Sud-Sud-Ouest la crête Nord-Nord-Est de Zotalarreburu, passer à la Muga 66 Q E et LA (830 m.), à la Muga 66 Q D et LA (868 m.), à la Muga 66 Q B et LA (1002 m.), à la Muga 66 Q A et LA (1058 m.), à la Muga 66 q et L (1092 m.), à la Muga 65 Q A et LA (1105 m.), à la Muga 65 Q et LA (1139 m.), au sommet de Zotalarreburu ou Ollarmendi (1207 m., Muga 64 q et L), continuer sur la crête direction Sud-Est et passer au Collado de Ollarmendi ou Lenardiko Lepoa (1189 m.), à la Muga 63 Q A et LA (1195 m.), à la Muga 63 Q et LA (1216 m.), au Sommet de Zotalar ou Zorotepo (1244 m.), continuer à suivre la crête Est-Nord-Est et passer à Lizartxipi Lepoa (1062 m.), au sommet de Lizartxipi (1111 m.), au col Lepattipi (1083 m.), à Beorkorraleko Lepoa (1100 m.), au sommet de Beorkorraleko Kaskoa ou Lepotipi (1169 m.), à Leñariko Lepoa (1142 m.), sur un sommet coté 1166, au col avec une cabane "Txabola", pour aller gravir au Nord-Est le sommet de Adi ou Ahadi (1458 m.) après être passé par l'antécime Sud (1451 m.), descendre la crête Nord jusqu'à Adipeko Lepoa pour y rejoindre l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 11 et le suivre Ouest-Nord-Ouest jusqu'au col de Urkiaga (912 m.) afin d'y retrouver la route N 138 qui ramène au Sud au point de départ à Olaberri. 

    Randonnée effectuée en grande partie sur sol humide, en forêt et dans le brouillard, tous les ingrédients pour s'égarer.

    Parti à 8 h40, après avoir cherché la crête Nord-Nord-Est de Zotalarreburu, qui est une large croupe raide herbeuse et boisée, pour suivre la ligne de Mugas (bornes) qui délimitent le Quinto Real ou Kintoa, à 10 h10 je passais à la borne (Muga) 65 Q A et LA. La lettre "Q" pour Quinto Real avec son numéro d'ordre sont gravés sur la face Orientale et les lettres "LA" pour Legua Acotada sont gravées sur la face Occidentale. A 10 h37 je passais au sommet de Zotalarreburu ou Ollarmendi où est située una ancienne borne (Muga) 64 q et L. La lettre "q" pour Quinto Real avec son numéro d'ordre sont gravés sur la face Orientale et la lettre "L" pour Legua Acotada est gravée sur la face Occidentale. Le sommet de Zotalar ou Zorotepo est constitué de deux dômes. Mon altimètre a donné un mètre de moins pour le sommet Oriental où se trouve le "buzón" et où j'arrivais à 11 h15. Dans la descente confuse vers le col Lizartxipi Lepoa, le brouillard et les nombreux détours pour éviter la multitude d'arbres couchés ont failli m'égarer. A 12 h45 je passais au sommet de  Beorkorraleko Kaskoa ou Lepotipi, à 13 h04 à la cabane "Txabola", pour sortir de la forêt à 13 h30 et atteindre le sommet de Adi à 14 heures, dans un épais brouillard. A 14 h34 je passais au col Adipeko Lepoa, à 15 h07 au col de Urkiaga où je suivais la route NA 138 pour retrouver ma voiture à 15 h50 près de la Casa Forestal de Olaberri, après un dénivelé positif d'environ 1000 mètres pour autant de négatif.

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides-Baztan, Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et  IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Adi depuis Olaberri




    votre commentaire
  •     

        

    * 10 juin 2013 depuis l'aire de stationnement du collado de Urkiaga (912 m.) en bordure de la route N 138, en suivant direction Ouest la crête longée par des barbelés et parfois rejointe par le GR 11 balisé rouge et blanc, pour passer au sommet de Enekorriko Harria (1174 m.), puis direction Nord-Ouest sur une antécime avec bunker (1167 m.), à Enekorriko Lepoa (1140 m.), puis direction Ouest au sommet de Enekorri (1185 m.), Nord-Nord-Ouest à Zaguako Lepoa (1163 m.), au sommet de de Otarrabizkarra (1195 m.), pour y suivre la crête direction Nord et passer à Sorottipieta (1177 m.), au sommet de Artsal (1229 m.) (Muga 86 q), descendre au Nord pour passer au collado Bustalmorro (Muga 87 q, 1167 m.), remonter et passer à la Muga 88 q (1192 m.), au sommet de Iparraldeko Kaskoa (Muga 89 q, 1199 m.) pour y faire demi-tour et revenir au collado Bustalmorro (1167 m.), traverser à flanc direction Ouest pour passer à Artsalgo Lepoa (1192 m.) et monter Ouest au sommet de Okoro ( 1258 m.), revenir à Artsalgo Lepoa (1192 m.) pour monter Est-Sud-Est et passer au sommet Urrizburu (1224 m.), puis Sud au sommet de Artsal (1229 m.), au sommet de Otarrabizkarra (1195 m.) pour quitter un peu plus loin l'itinéraire de l'aller (1180 m.) en suivant à droite direction Sud-Ouest la crête qui descend à Lurgorriko Lepoa (1142 m.), pour remonter en passant à la Muga Real 85 q et 7 R (1147 m.) au sommet de Laztegi (1198 m.) (Muga 84 q), descendre pour passer à Otxaberriko Lepoa (1082 m.), remonter en passant à la Muga 83 q et 8 R (1086 m.) au sommet de Otxaberri (1132 m.), descendre en passant à la Muga 82 q et 9 R (1128 m.), continuer sur la crête direction Sud-Ouest pour passer à Mugadeneko Lepoa (Muga 81 q et 10 R,1090 m.), puis direction Ouest au sommet de Eskuñeta (1100 m.) et à la Muga 11 R (1065 m.), revenir à Mugadeneko Lepoa (1090 m.) pour suivre la clôture de limite du Quinto Real ou Kintoa, en descendant Est, passer au col situé entre Otxaberri et Galartzuri (Muga vierge ancienne et Muga R E, 1050 m.), continuer la descente Est dans le ravin de Presetako Erreka, passer à la Muga 78 q et E (953 m.), à la Muga 77 q et E (912 m.), puis Sud-Est à la Muga 76 q et E (875 m.), au-dessus de la rive gauche direction Sud à la Muga 73 q et E (850 m.), remonter Sud-Sud-Est à la Muga 72 q (854 m.), à la Muga 71 q (865 m.) puis descendre Sud-Est pour rejoindre la Casa Forestal de Olaberri (760 m.) et la route N 138 qui ramène Est puis Nord au collado de Urkiaga.

    Circuit réalisé dans le brouillard depuis le départ jusqu'à la Muga 73 q. Il a fallu franchir plusieurs fois des clôtures en passant au-dessus, mon pantalon en gardera des souvenirs. Le ravin où coule Presetako Erreka était alimenté de toutes parts, la montagne transpirait les eaux des pluies diluviennes qui se sont abattues durant les derniers jours sur le Pays Basque, les pentes par endroits très raides et tapissées de feuilles mortes étaient à négocier avec prudence en s'accrochant à la clôture et aux branches. Pour rester sur la limite du Pays Quint j'ai été obligé de suivre le fond du ravin où dans certains passages j'avais de l'eau jusqu'aux genoux. J'ai du nettoyer certaines Mugas (Bornes) du Pays Quint ou Quinto Real (en espagnol) ou encore Kintoa (en basque) rencontrées le long de l'itinéraire afin de pouvoir y lire les inscriptions.

    Parti à 8 h20, je passais au sommet de Enekorriko Harria à 9 heures, au sommet de Enekorri à 9 h26, au sommet de Artsal à 9 h55, à 10 h30 au sommet de Iparraldeko Kaskoa et à 11 h15 au sommet de Okoro. A 13 h05 je passais au sommet de Otxaberri et à 13 h25 j'étais à la borne 11 R située sur la crête Ouest de Eskuñeta. A 13 h40 je réalisais une pause restauration à Mugadeneko Lepoa, où est située une belle borne gravée sur une face du numéro "81" avec au-dessus la lettre "q" , sur la face voisine d'une "couronne" et d'un "R" en relief avec le numéro "10" et sur la partie supérieure horizontale du changement de direction des limites. Cette borne nommée Hirukantoneko mugarri marque les limites entre Esteribar, Baztan et Quinto Real. Après une descente laborieuse, j'arrivais à la Casa Forestal de Olaberri à 16 h18 pour suivre la route NA 138 qui me ramenait, au bout d'environ quatre kilomètres de bitume, à 17 h20 au col de Urkiaga après un dénivelé positif d'environ 1000 mètres pour autant de négatif.   

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan Kintoa/Quinto Real Baigorri.

    Voir galerie photos Okoro depuis Urkiaga

     


    votre commentaire
  •     

        

    * 7 décembre 2010 depuis l'aire de stationnement du col d'Urkiaga (912 m.) en suivant direction générale Est la crête frontière du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa pour passer au sommet de Kaskailtza (1025 m.) à Larraingo Lepoa (1009 m.), au sommet coté 1078, à Bordazarretako Lepoa (1049 m.) pour continuer Sud-Est sur la crête et passer au sommet d'Esnezelaieta (1114 m.), au col coté 1099, au sommet de Gorostibizkar (1198 m.), à Adipeko Lepoa (1180 m.) pour remonter plein Sud au sommet de Adi ou Ahadi (1457 m.) et y virer à l'Est pour descendre vers Aratungo Lepoa (1213 m.) et remonter en passant à la cote 1249, au sommet coté 1262, au sommet suivant coté 1286 pour y continuer direction Nord jusqu'au sommet d'Iturrunburu (1312 m.). Retour en faisant une traversée sur le flanc Nord pour rejoindre Adipeko Lepoa (1180 m.) et y suivre l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 11 qui rejoint au Nord-Nord-Ouest une piste qui ramène au col d'Urkiaga.

    Parti à 9 h15, je passais au sommet d'Esnezelaieta à 9 h58, au sommet d'Adi à 10 h55 que je quittais à 11 h10 pour arriver au sommet d'Iturrumburu à 11 h58. A 12 h05 je débutais mon retour pour retrouver ma voiture à 13 h15 après un dénivelé positif d'environ 800 mètres pour autant de négatif, sous un temps menaçant accompagné de très fortes rafales de vent bad . Lors de mon premier passage à Adipeko Lepoa, des milliers de petits oiseaux portés par les rafales de vent sont passés au-dessus de moi, c'était impressionnant oh . Plusieurs secteurs étaient enneigés, j'ai utilisé les raquettes sur la crête Nord d'Adi et dans la zone d'Aratungo Lepoa où je m'enfonçais jusqu'aux genoux. De nombreuses avalanches s'étaient produites sur le flanc Nord d'Adi mad .

    Le 19 août 2003 j'étais monté au sommet d'Adi par mauvais temps et avec de grosses rafales de vent bad .

    Cartes Editorial Alpina 1:40000 Alduides-Baztan, Pirineos SUA Edizioak Miguel Angulo Mikel Albisu 1:35000 Baztan Saioa Adi Auza Iparla, Sitna  (Système d'information territoriale de Navarre) et  IGN espagnol Signa.

    Voir galerie photos Adi et Iturrumburu depuis Urkiaga 7 12 2010

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

        

    * J'avais déjà réalisé l'ascension du Mont Adi le 19 août 2003, depuis l'aire de stationnement du col d'Urkiaga (912 m.) en suivant direction générale Est la crête frontière du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa pour passer au sommet de Kaskailtza (1025 m.) à Larraingo Lepoa (1009 m.), au sommet coté 1078, à Bordazarretako Lepoa (1049 m.) pour continuer Sud-Est sur la crête et passer au sommet d'Esnezelaieta (1114 m.), au col coté 1099, au sommet de Gorostibizkar (1198 m.), à Adipeko Lepoa (1180 m.) pour remonter plein Sud au sommet de Adi ou Ahadi (1457 m.), revenir à Adipeko Lepoa (1180 m.) et y suivre l'itinéraire balisé rouge et blanc du GR 11 qui rejoint au Nord-Nord-Ouest une piste qui ramène au col d'Urkiaga.

    J'avais mis 2 h10 pour réaliser l'aller et retour avec un dénivelé positif de 550 mètres pour autant de négatif et un temps bien ensoleillé glasses . 

    Voir galerie photos Adi depuis Urkiaga 19 08 2003

     




    votre commentaire
  •     

        

    * 16 février 2009, Okoro (1258 m.) depuis l'aire de stationnement de Abrakou (885 m.) au terminal de la piste goudronnée qui démarre à l'Ouest du col de Garzéla (situé sur la route D 58 au-dessus d'Esnazu-Aldudes), en passant par la borne frontière 135 d'Abrakou et en continuant sur la piste qui file à travers la forêt pour la quitter à la sortie du bois afin de remonter à l'Ouest la large croupe Est d'Argintzuko Harria ou Lohiluz ou encore Peña de los Generales et passer à son sommet (1154 m.) pour rejoindre la clôture du Pays Quint ou Quinto Real ou encore Kintoa et la suivre Ouest-Sud-Ouest pour passer au sommet de Loilurzeko Harria ou Argintzu ou encore Argintzo (1208 m., Muga -croix- 91), à Loilurzeko Lepoa (1157 m., Muga 90 q), au sommet de Iparraldeko Kaskoa (1199 m., Muga 89 q), à la Muga 88 q (1192 m.), quitter la clôture frontière au col Sud de Iparraldeko Kaskoa ou Collado Bustalmorro (1168 m. croisement d'itinéraires et Muga 87 q) pour traverser direction Ouest le flanc Nord d'Urrizburu et passer à Artsalgo Lepoa (1192 m.) afin de gravir à l'Ouest la croupe qui mène au sommet de Okoro (1258 m.). Retour par le même itinéraire jusqu'à la piste, pour descendre au Nord-Est le vallon qui mène à la borne frontière 134 et remonter à Abrakou après passage par la borne frontière 136.

    Randonnée effectuée avec Peio, sur neige depuis le départ, avec quelques portions déneigées comme celle de la croupe Est d'Argintzuko Harria. Superbe journée ensoleillée . Nous avons mis 1 h.35 pour atteindre le joli sommet de Loilurzeko Harria, constitué de blocs de rochers qui lui donnaient un cachet de haut sommet Pyrénéen, et 2 h.15 pour atteindre le sommet de Okoro. Nous avons réalisé environ 550 mètres de dénivelé positif.

    Carte Editorial Alpina 1:40000 Alduides Baztan.

    Voir galerie photos Okoro depuis Abrakou




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique